[Dragons] Fullmetal Alchemist, Hiromu Arakawa

A l’époque, nous étions persuadés de notre réussite. Nous voulons seulement revoir … le sourire de maman une dernière fois. Même si la transmutation d’êtres humains est interdite nous nous sommes entraînés dur dans ce seul but. Mais notre plan fut un échec. Ça a coûté sa jambe à mon frère. Et à moi mon corps tout entier puis j’ai perdu conscience … J’ai rouvert les yeux dans ce corps d’acier, baignant dans le sang de mon frère.

Alphonse Elric

Fullmetal Alchimist est un manga Steampunk écrit et dessiné par Hiromu Arakawa publié de 2001 à 2010. Le manga s’est achevé avec le 26e volume, compte deux adaptations en anime et quelques films d’animation (et prochainement une animation en live action… Les bandes annonces ont l’air prometteuses, mais jusqu’ici, on ne peut pas dire que les adaptations avec des acteurs en chair et en os nous aient gâtés…).

Ce n’est pas le premier manga que j’ai lu, mais il tient la première place de mon podium personnel depuis des lustres (oui, devant Code Geass et Death Note). Lire la suite

Publicités

[Dragons] La Roue du Temps, Robert Jordan (2/2)

Danse avec elle, et elle pardonnera beaucoup ; danse bien, et elle pardonnera tout.

Ce dont tu as besoin n’est pas toujours ce que tu veux.

Le Seigneur du Chaos (T6 – Intégrale)

Lors d’un précédent article, je vous ai présenté la Roue du Temps (The Wheel of Time), l’une des oeuvres majeures de la High Fantasy. Maintenant, je vais vous dire ce que j’en ai pensé. Lire la suite

Conférences des Utopiales 2017

utopiales-nantes-2017-affiche-poster

 

L’édition 2017 des Utopiales s’est tenue début novembre, à Nantes. Si, comme moi ( 😥 ), vous n’avez pas pu vous libérer pour vous y rendre, vous êtes peut-être déçus d’avoir loupé les conférences…

Et c’est là qu’Actu SF intervient ! Vous trouverez sur cette page les conférences en versions mp3 et sur Youtube, gentiment référencées par Actu SF, que l’on remercie ! Bonne écoute ! (Tout n’est peut-être pas encore en ligne au moment où je publie cet article, donc n’hésitez pas à y passer de temps en temps.)

Conception d’un univers : les enjeux

Pour faire une histoire, il faut plusieurs choses : un univers, des personnages, une intrigue et un style. Dans cet article, nous allons nous intéresser à l’intrigue, et plus précisément aux divers enjeux et obstacles qui la constituent.

Une intrigue, c’est un fil rouge, un objectif qui va courir tout le long du livre (ou de la saga, s’il s’agit d’une beaucoulogie). Il peut s’agir de tuer le Grand Méchant dans un roman de Fantasy, d’exorciser le fantôme dans un récit Fantastique, ou bien de contrecarrer les plans d’une société dans la Science-Fiction.

Ce fil rouge n’est pas forcément au premier plan. Il peut se dévoiler peu à peu, rester en filigrane, voire apparaître tardivement.

Malgré son importance, ce fil rouge est rarement le seul enjeu d’un récit, et il est souvent jalonné d’obstacles. Lire la suite

Conception d’un univers : inspiration, imagination, connaissances

« Perso, je trouve qu’écrire du fantastique, ou de la SF, c’est ce qu’il y a de plus simple car il n’est pas nécessaire d’avoir des connaissances, juste de l’imagination. »

Cette citation, je ne l’ai pas inventée. Je suis tombée dessus par hasard dans une communauté d’écrivains amateurs. Et le problème, c’est que je suis persuadée que beaucoup de gens ont cette conception là de la fantasy.

Pour concevoir un monde de fantasy, il faut plusieurs choses : Lire la suite

Technique : Set Up/Pay Off et Fusil de Tchekhov

Deux noms, une seule technique : le Set-Up/Pay-off (préparation/paiement) et le fusil de Tchekhov. Un tel procédé n’est évidemment pas obligatoire, mais bien maîtrisé, il évite généralement que le lecteur  se dise « Mais ça vient d’où ça ? ça sort comme un cheveu sur la soupe ! Et l’autre ahuri, pourquoi il a pas utilisé le bazooka à protons qui était dans la cabine du capitaine au chapitre 42 ? »

Lire la suite

Étiquettes : la question des sous-genres

Par sous-genres, je n’entends pas ici les sous-genres de l’imaginaire (Science-fiction, fantastique, fantasy), mais les différentes catégories au sein de ces genres, justement.

Je sais que certaines personnes préfèrent s’arrêter aux catégories principales (SFFF), et je les comprends et ne remets pas en cause leur choix. En ce qui me concerne, j’aime bien identifier les catégories auxquelles appartient un texte, et ce pour plusieurs raisons. Pour moi, ce n’est pas réducteur. Poser une étiquette – ou, plutôt, donner un nom – à quelque chose, permet à mon avis de mieux comprendre sa nature et son fonctionnement (et ce n’est pas valable que pour les genres littéraires, évidemment).

Par contre, plutôt que de dire : « telle œuvre appartient à tel sous-genre », je préfère dire : « cette œuvre suit les codes de tel et/ou tel sous-genre ». Pourquoi ? Tout simplement parce qu’une œuvre peut à la fois suivre des codes de la SF ET de la Fantasy (vous l’avez, ou pas ? ^^), de la High ET de la Dark Fantasy, ou bien s’avérer tellement originale qu’elle ne suit pas les codes d’un sous-genre identifiable (je n’ai absolument aucune idée du genre de la Horde du Contrevent, de Alain Damasio). Lire la suite

Des anachronismes dans l’imaginaire ?

J’ai toujours été fascinée par l’imaginaire, et plus particulièrement la fantasy. De tous les genres, je pense que c’est celui qui offre le plus de libertés à l’auteur. La fantasy n’est a priori limitée que par une seule chose : l’imagination :

  • l’imagination de l’auteur, qui va devoir édicter un certain nombre de règles pour que son univers soit vraisemblable, cohérent et intéressant.
  • l’imagination du lecteur, qui va devoir mettre son incrédulité au placard et accepter les règles de cet univers (ce qui suppose que l’auteur ait été convainquant, évidemment, et le lecteur réceptif).

Lire la suite

Appels à textes

Dans mes articles, j’ai déjà utilisé l’expression appels à textes, voire AT. Mais peut-être que tout le monde n’est pas familier avec cette formulation.

Définition

Les appels à textes ne sont ni plus ni moins que des concours d’écriture, généralement proposés par des revues ou des petites/moyennes maisons d’éditions (les grosses croulant sous les manuscrits, elles ne vont pas non plus demander à ce qu’on leur en envoie plus). Ces AT concernent en majorité des textes courts (nouvelles), mais j’ai déjà vu passer des demandes de romans (mais dans ce cas-là, méfiance, ce sont souvent des maisons à compte d’auteur, qui vous feront payer les prestations…). Lire la suite

Inspiration strikes back !

Episode précédent

Si vous vous rappelez bien, Inspiration voulait absolument une saga en 9 tomes, mais j’ai réussi à lui faire comprendre que tout n’était pas forcément nécessaire. Quelques scènes et personnages en moins (ou comment donner plusieurs rôles au même personnage, à la fois pour justifier sa présence et éviter les doublons et/ou personnages inutiles), nous avons convenu d’une saga en 6 tomes (enfin, elle essaie de m’en refiler un en douce pour que le deuxième arc compte 3 tomes au lieu de 2, mais je tiens bon !).

Le problème, c’est que du coup elle s’est vengée.

Lire la suite