Le découpage de la Symphonie

Maintenant que je vous ai un peu parlé de mon cycle, je vais maintenant évoquer son découpage chaotique… Je m’explique.

Au commencement était le premier tome, que j’appellerai A2 (vous allez comprendre). Alors, alors que j’avais enfin terminé ma première version de A2 alors que j’étais au lycée, l’Inspiration dit :

— Mmm, c’est bien beau tout ça, mais c’est quand même très manichéen cette affaire. Et puis le méchant, là, pourquoi il est méchant ?

— Euh… répondis-je avec assurance.

Eh bien, oui, en effet, pourquoi en était-on arrivé là ? Il fallait que j’explore le passé de mes personnages, pour comprendre leurs motivations.

Me voilà donc partie pour écrire A1.

Or, alors que je finissais juste A1, voilà que l’Inspiration revint, telle un démarcheur au téléphone :

— Mmm…

— Quoi ? grinçai-je d’un ton aimable et patient.

— Tes personnages, là, ils sont bien sympa finalement, et le méchant n’en était pas un, en fait. Mais du coup, je me suis attachée à eux, et j’aimerais bien savoir ce qui leur arrive après la fin de A2… Tu ne peux pas finir cette histoire comme ça !

— Maiiiiiiiis ! approuvai-je de bon cœur en lorgnant sur ma liste de séries en retard.

Et me voilà donc à entamer l’écriture de A3.

(Vous la sentez venir, là, Miss Inspiration ? Eh oui ! Heureusement, j’avais à peine commencé A3 lorsqu’elle est revenue.)

Or, donc, Inspiration est revenue se glisser derrière mon épaule. Elle trouvait que l’histoire était trop dense ( ggggrrr, c’est quand même elle qui a insisté !), et a donc insisté pour que je prenne plus le temps d’introduire les personnages, afin que leur évolution se fasse en douceur…

Alors, vous devinez ce qu’elle m’a dit ?

— Et si tu divisais tes A en trois ?

— Aaaaaaargh ! chuchotai-je, ravie.

(Bon, après quelques années de négociation, nous sommes parvenues à un compromis, à savoir diviser les A en deux. Enfin, pour A2, les négociations sont toujours en cours, hélas, mais je suis presque sûre de gagner…).

Donc, en résumé :

– A1 => T1 (version finale en cours de correction) + T2 (premier jet écrit alors qu’il faisait partie du A1, à réécrire complètement)

– A2 => T3 (premier jet écrit alors qu’il faisait partie du A2, à réécrire complètement) + T4 (idem). + T5

– A3 => T5 (grandes lignes ok, mais écriture à reprendre de 0) + T6 (grandes lignes ok, écriture non commencée).

 

On pourrait croire qu’Inspiration serait satisfaite. Mais vous savez quoi ?

Elle est revenue !

me_as_a_sad_dragon_by_fluffytuli-d52l3kl

Me as a sad dragon, by FluffyTuli (Deviantart)

(To be continued…)

 

Publicité

5 réflexions sur “Le découpage de la Symphonie

    • Ah, ne m’en parle pas ! 😥 (mais chut, moins fort, elle va t’entendre ! J’ai déjà assez de mal à la garder endormie ! Il y en a qui s’efforcent désespérément de la réveiller, voire de la ranimer, moi c’est l’inverse^^). Puis pour l’idée d’un cycle ou d’un roman par perso… elle me l’avait suggéré, oui…

      J’aime

  1. Pingback: Inspiration strikes back ! | L'Imaginaerum de Symphonie

  2. Ton « Inspiration », ça ne serait pas ma mère par hasard ?
    Je cite :  »Dit, tu sais que tu pourrais écrire un livre, rien qu’avec ton préface ? »
    Et bien oui, je le sais, pareil pour la jeunesse de plusieurs de mes personnages et je ne parle même pas de leurs enfants….

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s