Étiquettes : la question des sous-genres

Par sous-genres, je n’entends pas ici les sous-genres de l’imaginaire (Science-fiction, fantastique, fantasy), mais les différentes catégories au sein de ces genres, justement.

Je sais que certaines personnes préfèrent s’arrêter aux catégories principales (SFFF), et je les comprends et ne remets pas en cause leur choix. En ce qui me concerne, j’aime bien identifier les catégories auxquelles appartient un texte, et ce pour plusieurs raisons. Pour moi, ce n’est pas réducteur. Poser une étiquette – ou, plutôt, donner un nom – à quelque chose, permet à mon avis de mieux comprendre sa nature et son fonctionnement (et ce n’est pas valable que pour les genres littéraires, évidemment).

Par contre, plutôt que de dire : « telle œuvre appartient à tel sous-genre », je préfère dire : « cette œuvre suit les codes de tel et/ou tel sous-genre ». Pourquoi ? Tout simplement parce qu’une œuvre peut à la fois suivre des codes de la SF ET de la Fantasy (vous l’avez, ou pas ? ^^), de la High ET de la Dark Fantasy, ou bien s’avérer tellement originale qu’elle ne suit pas les codes d’un sous-genre identifiable (je n’ai absolument aucune idée du genre de la Horde du Contrevent, de Alain Damasio).

anomander_rake_v_hounds_by_luktarig

Anomander Rake V Hounds, by Corporal–Nobbs

Les fameuses raisons, donc (qui sont les miennes, j’insiste) :

 

  • Pour casser les codes

Dans doute le point le plus important. Connaître les codes peut permettre de les contourner, de les dépasser. De ne pas tomber dans les clichés. De se montrer plus original, plus audacieux que les autres auteur.ices de son genre. De ne pas proposer la 50ème version de la même histoire.

Combien de personnes ai-je entendu dire qu’elles n’aimaient pas l’imaginaire, parce que c’était toujours la même chose ?

 

  • Mieux connaître mes goûts

Comprendre les codes des différents sous-genres m’aide à m’orienter dans mes choix de lecture. Je n’ai malheureusement pas le temps de lire tout ce qui est publié chaque année, donc je suis obligée de faire des choix. Et quitte à lire, autant sélectionner des ouvrages qui ont des chances de me plaire. En effet, rapport à mon point numéro 1… malheureusement, trop d’œuvres suivent scrupuleusement les codes. Alors autant rester sur ceux que j’apprécie, au moins.

  • Mieux comprendre les codes de mes textes

La Symphonie des Cieux fait partie de la High Fantasy. Mâtinée de dark fantasy, de science-fiction, de mythologies étrangères…^^

  • Mieux comprendre les lignes éditoriales

Lorsque vous écrivez, se pose un jour ou l’autre la question de la soumission aux maisons d’éditions. Celles-ci vous demanderont de respecter leurs lignes éditoriales, au risque que la maison ne prenne même pas la peine de vous lire. En effet, si vous envoyez une romance « réaliste » à un éditeur de fantasy, vous lui ferez perdre son temps (et vous perdrez votre temps et votre confiance). Mais cela ne s’arrête pas là. Observez les livres publiés par les maisons d’éditions. Si celle que vous ciblez ne semble publier que de la High Fantasy, il y a des chances pour qu’elle refuse votre roman de Light Fantasy, aussi bon soit-il. Problème de ces lignes éditoriales : le nombre d’oeuvres formatées…

  • Pour s’amuser/réfléchir

J’ai toujours aimé classer, identifier les liens entre des animaux, des objets, des romans. Ainsi, essayer d’identifier les codes suivis par une œuvre me pousse à réfléchir et analyser sa structure, ce qui est toujours utile quand on écrit (et puis chacun s’amuse comme il peut, hein^^).

 

Et vous ? Sous-genres ou pas sous-genres ?

2 réflexions sur “Étiquettes : la question des sous-genres

  1. Personnellement, pour la lecture, j’ai surtout besoin de la différenciation des genres (SF, fantasy, fantastique), notamment en librairie pour m’orienter dans mes recherches. Après, je suis moins exigeante sur les sous-genres, parce que j’ai rarement une envie de lecture aussi spécifique. Tous peuvent me parler et il n’y a pas d’équation magique pour expliquer pourquoi cette fois je choisirai tel ouvrage plutôt que tel autre. Je connais les sous-genres et ça ne me dérange pas qu’ils existent, mais je n’arrêterai pas mon choix à cause de cela (je pense que c’est un tout, avec notamment la couverture, le résumé, la lecture de quelques pages, mon état d’esprit du moment…).

    Pour l’écriture, je comprends ton point de vue. Même si je ne me pose pas autant de questions que toi sur le sujet, j’avoue que c’est toujours mieux d’avoir une idée de ce qu’une maison d’édition attend lorsqu’on veut être publié. Après, on peut aussi dire que c’est en respectant trop les codes d’un sous-genre (justement pour plaire à un éditeur/lectorat) qu’on risque d’en faire des clichés. C’est une question intéressante à se poser et tout dépend, je pense, de ce que l’on souhaite transmettre. 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. Tout à fait, chacun voit midi à sa porte, comme on dit. Pour l’écriture, justement, si on connait les codes, on peut choisir de les utiliser (ou de les utiliser d’une autre façon), pour éviter de tomber dans les clichés et de proposer quelque chose de différent, par rapport aux habitudes du genre. Et en ce qui me concerne, c’est presque plus pour le plaisir de me prendre la tête, pour la réflexion que cela engendre, qu’autre chose.
    Et puis ça peut permettre d’ouvrir des discussions (puisque si on ne « classe » pas une œuvre dans le même genre, c’est peut-être parce qu’on n’y a pas vu la même chose, et dans ce cas là je trouve intéressant d’en discuter).
    Puis de façon générale, pour n’importe quel sujet, j’ai besoin de classer, de trouver des points communs et des différences, pour pouvoir comprendre.

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s