Les genres de la Symphonie

J’en ai déjà un peu parlé sur le blog, notamment dans le précédent article sur la Symphonie, mais je souhaiterais revenir sur les genres (oui, oui, au pluriel) de la Symphonie des Cieux. Souvent, je présente le cycle comme de la High Fantasy. Or, ce n’est pas tout à fait exact.

feather_dragon_by_kuroi_kisin

Feather dragon, Kuroi-kisin (deviant art)

Ce cycle va normalement compter 6 tomes (Inspiration ! Cou-couche panier !), répartis en 3 arcs. Ces arcs sont relativement différents les uns les autres, mais ne sont pas indépendants et doivent être lus dans l’ordre. Il me semble ainsi difficile de commencer par le 2ème arc sans avoir lu le premier.

Le premier arc obéit principalement aux codes de la High Fantasy, avec un monde développé, pas mal de personnages, un certain optimisme dans l’atmosphère malgré les évènements, ainsi qu’un semblant de manichéisme (dû en réalité aux superstitions et croyances des personnages).

Or, cette ambiance s’assombrit  de plus en plus au fil des tomes, jusqu’à tendre largement vers la Dark Fantasy dans le deuxième arc. Le destin des personnages et du monde ne semble soudain plus si sûr.

Au cours du troisième arc, cette ambiance pessimiste a achevé de s’installer, dans un monde presque post-apocalyptique qui va devoir essayer de se re-construire (tout en essayant de survivre à la nouvelle menace, ce serait trop facile sinon ! Mes personnages me détestent, je crois… ). Sous peine d’achever sa déchéance.  Un monde finalement proche du nôtre par certains aspects.

Je fais partie des gens qui pensent que l’imaginaire n’est pas seulement destiné à divertir. Raconter une histoire avec de la magie et des dragons n’est pas forcément synonyme d’enfantin. On peut parler de chats volants tout en parlant, en fin de compte, des problèmes de notre monde.

Le cycle est quand même destiné à rester accessible à un large public, dont j’évite au maximum les scènes trop explicites. Mais attention quand même à ne pas se laisser tromper par les créatures merveilleuses qui jalonnent le récit 😉

2 réflexions sur “Les genres de la Symphonie

  1. C’est comme pour les sagas de « fantastique ». Généralement le premier tome peut être considéré comme tel, mais les suivant se classeraient plutôt en fantasy puisque bien souvent, le côté surnaturel y est désormais accepté.

    En tout cas, bon courage pour donner un tout cohérent tout en respectant ces objectifs de genres et d’atmosphères bien particuliers. 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. Oui, complètement, c’est bien pour ça que je considère que les genres et sous genres ne sont pas limitants, un même cycle peut suivre les codes de plusieurs sans souci.

    Je pense que le plus dur à écrire sera le troisième arc, car c’est celui-ci qui tranchera le plus avec les autres. Du coup merci, j’en aurai bien besoin^^

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s