Siren, série télévisée (2018) – épisode 1

siren

Siren est une série américaine fantastique commandée par Freeform, et diffusée depuis le 29 mars 2018 sur… Freeform toujours. Une diffusion française est prévue sur l’une des chaînes du groupe M6.

Pour le moment je n’ai vu que le premier épisode, je referai probablement une chronique globale sur la première saison, quand elle sera terminée.


Le calme qui règne sur la petite ville portuaire de Bristol Cove, connue pour avoir autrefois, selon la légende, abrité des sirènes, est bouleversé par l’arrivée d’une mystérieuse jeune femme du nom de Ryn, qui sème le chaos sur son passage.

Début du Synopsis d’Allocine

Teaser

Pitch du premier épisode

Un bateau de pêche remonte un grand animal dans ses filets. Une équipe gouvernementale (?) intervient alors à bord d’un hélicoptère afin de récupérer la créature.

On fait ensuite la connaissance de Ben, océanologue appartenant à la famille fondatrice de la ville, et de Maddie, sa petite amie, également océanologue, inquiets de retrouver de nombreux animaux marins blessés ou tués de façon inexplicable.

La ville regorge de légendes sur les sirènes, car le fondateur serait tombé amoureux de l’une d’elles. Il apparaît bientôt que ces mythes repose sur un fond de réalité, si ce n’est que les sirènes ne sont pas tout à fait d’aimables et belles jeunes filles à queue de poisson…

Mon avis

Ce pilot ne casse pas trois queues à une sirène, mais elle a suscité mon intérêt par le rôle qu’il leur donne. Dans les films et les séries, les sirènes sont habituellement de belles et gentilles jeunes filles finalement assez ordinaires, si l’on excepte leurs écailles et leur faculté à respirer sous l’eau. Ici, on serait presque plus proche d’un Dents de la mer version sirènes (toutes proportions gardées quand même, pour l’instant pas de morts à l’exception de quelques animaux).

Les acteurs qui jouent les deux océanologues sont corrects, et l’actrice qui joue Ryn se révèle à la fois inquiétante et fascinante (vous l’avez peut-être déjà vue, puisque Eline Powell a fait une apparition dans la saison 6 de Game of Thrones). Pour l’instant, la série évite de se montrer trop tranchée, puisque les sirènes ne sont pas dépeintes comme des monstres assoiffées de sang (ou vice-versa). En effet, les motivations de Ryn sont tout à fait claires et légitimes, même si son instinct de prédatrice n’est jamais très loin.

Du côté des effets spéciaux… Bon, on a vu mieux, mais pour une série télévisée les sirènes ne sont pas trop mal, dotées de crocs et de griffes, ainsi que d’une peau bleue tout à fait poissonneuse.

Sans doute pas la série de l’année, mais possiblement un divertissement tout à fait correct.

A quand un film/livre/série d’horreur avec des licornes ?

 

 

 

2 réflexions sur “Siren, série télévisée (2018) – épisode 1

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s