Il sera une fois, Southeast Jones

CVT_Il-sera-une-fois_943

Il sera une fois regroupe 15 nouvelles de Science-fiction écrites par Southeast Jones, vice-président de l’association « Les Artistes Fous Associés ». Cette anthologie aux thèmes divers a été publiée en 2016 par Séma édition.

« Il sera une fois » vous invite à rêver demain : de l’humain au surhumain, de notre insignifiante petite planète aux confins de l’univers et au-delà, Southeast Jones vous convie à découvrir ses visions d’avenir au travers de quinze contes étranges, drôles ou inquiétants.

4ème de couverture

Comme il y a pas mal de nouvelles (et que vous n’avez pas forcément envie de découvrir avant lecture leurs sujets), je vous propose ma conclusion en premier, puis le pitch et un avis rapide sur chacune des nouvelles (sans spoils).

 

Bilan

Si je n’ai pas accroché à toutes les nouvelles de cette anthologie, aucune n’est mauvaise. Le style va a l’essentiel (un peu trop pour moi par moments^^) et raconte les différentes histoires de façon efficace. Certaines sont vraiment courtes, ce qui m’a parfois empêchée de rentrer dedans (je pense que si elles avaient été plus longues, avec un contexte un peu plus détaillé, j’aurais mieux aimé certaines nouvelles). De même, j’ai trouvé les chutes/révélations souvent prévisibles, ce qui n’empêche pas les messages de porter.

Je craignais un peu que les différentes histoires ne fassent redites, mais il n’en est rien, chacune abordant un aspect de la SF et/ou des questionnements différents. Ces questionnements sont toujours proches de nous, même si les récits se déroulent dans un futur plus ou moins proche, voire sur une autre planète. La plupart se parent d’un cynisme fort bienvenu, et d’un pessimiste logique compte tenu des problématiques.


Pitch et avis rapide

1 – Barbares

Des colons doivent évacuer leur planète, car les barbares arrivent.

Nouvelle courte mais efficace, avec une ambiance sombre bien rendue, on sent bien l’urgence de la situation. Quant à la chute… Disons que je dois être trop habituée aux rouages de l’écriture : si je l’ai vraiment appréciée, je l’ai trouvée assez prévisible.


2 – Contrat

Un homme signe un pacte avec un démon en échange de l’immortalité.

Une nouvelle drôle, pleine d’ironie, et en même temps un peu triste. La chute est en grande partie attendue, mais là encore, ça fonctionne.


3 – Émancipation

Un agoraphobe entend des coups frappés à sa porte…

Pour le coup, je ne l’avais pas vue venir, la fin, j’étais partie sur complètement autre chose. Si j’ai bien aimé la chute, j’ai trouvé le corps de la nouvelle moins percutant que les deux premières.


4 – Divergence d’opinion

A cause d’une divergence d’opinion quelque peu stupide, une guerre fait rage depuis un million d’années.

Les prémices de cette nouvelle sont effectivement un peu « idiotes », et en même temps, pas sûre que « nos » guerres le soient moins. Une nouvelle qui fait réfléchir et l’une de mes préférées du recueil, je pense.


5 – Question de foi

Le pape rencontre des extra-terrestres.

Pas grand chose à dire sur cette nouvelle. Pas que je ne l’ai pas aimée, mais elle ne m’a pas intéressée plus que ça. Elle repose sur la question de l’identité de dieu (question qui ne m’intéresse pas de base, donc fatalement^^), et j’ai eu l’impression de l’avoir déjà vue plus ou moins traitée de cette question.


6 – Rétrocession

Un vieux navigateur qui s’adresse à un jeune matelot.

Un récit « tranche de vie », qui m’a laissée un peu perplexe. Le style en lui-même est poétique, mais je n’ai pas accroché au fond.


7 – Jonas

L’histoire d’un homme qui a été avalé par un « ogre ».

La nouvelle met un certain temps à démarrer (ce qui me va très bien), afin de présenter le cadre et les personnages. Cette mise en place se révèle aussi intéressante que l’histoire elle-même, de sorte que cette nouvelle est l’une de mes préférées de cette antho. En peu de pages, l’auteur nous présente un univers très riche, qui aurait tout à fait sa place dans un format plus long. J’imagine tout à fait un roman avec cette nouvelle.


8 – Trip

Un homme choisit d’intégrer littéralement l’internet du futur.

Je trouve ce genre de nouvelles plus effrayantes que les récits d’horreur, pour leurs similitudes avec notre réalité. Un récit qui fait réfléchir sur nos rapports avec internet.


9 – Grand-Veille

Où l’on se prépare avant une cérémonie des morts. Mais la mort a-t-elle la même signification dans ce temps et ce lieu ?

Une nouvelle « tranche de vie » qui se déroule sur notre planète, dans un futur plus ou moins lointain. La nouvelle n’est pas mauvaise, loin de là (même si je n’ai pas vraiment compris l’intérêt du clonage par rapport à leur « problème »), mais les « tranches de vie » ne sont pas trop mon truc^^.


10 – Notre Dame des Opossums

Des colons découvrent d’étranges statues de femme sur une planète grouillant d’opossums à l’anatomie… insolite.

Une nouvelle que j’ai beaucoup appréciée, à la fois pour ses créatures étonnantes, mais aussi pour son sous-texte. Elle traite des relations entre l’observé et l’observateur, et des dangers inhérents à notre soif de découvertes.


11 – Début de semaine

Quant le président se prépare à appuyer sur le bouton qui amorcera la fin du monde.

Un peu déçue, parce que j’aurais vraiment pu aimer cette nouvelle si j’avais eu un peu plus de contexte. J’ai bien compris les motivations du personnage, mais pas ce qui les a motivées, justement.


12 – Le C.R.I.M. était presque parfait

Un inventeur de génie crée une machine qui semble capable d’ouvrir des portails vers d’autres dimensions.

Quand la science ne sait pas toujours ce qu’elle fait… Une nouvelle sympathique sur le progrès technologique, mais il m’a manqué quelque chose pour que je l’apprécie vraiment (des conséquences plus dures ?).

Il faut dire que cette nouvelle m’a un peu rappelé La Mouche, un film que j’aime beaucoup, et je pense que je n’ai pas pu m’empêcher de comparer les deux.


13 – Le temps du repos

Le dernier membre d’une espèce va enfin pouvoir se reposer.

Là encore, il m’a manqué un peu de contexte (qui est exactement ce personnage ?) pour vraiment apprécier la nouvelle.


14 – Noël lointain

Une race d’extraterrestres, après avoir accueillis les humains sur leur planète, se prépare à célébrer Noël.

Une autre de mes préférées dans cette anthologie ! Cette nouvelle commence de façon assez mignonne, mais sa fin se révèle douce amère, voire assez triste, et qui n’est pas sans rappeler certains passages de notre Histoire passée. Une nouvelle sur les « bienfaits » de la colonisation…


15 – Les enfants de nos enfants

Que deviendrait l’humanité, après une catastrophe nucléaire ?

Je crois que c’est la nouvelle la plus longue de cette anthologie, mais elle m’a encore parue courte par rapport à ce qu’elle raconte. L’humain est tolérant, à condition que celui en face de lui lui ressemble…

 

Chronique dans le cadre du PIF 2018

Et ailleurs, qu’en pense-t-on ?

9 réflexions sur “Il sera une fois, Southeast Jones

  1. Pingback: Liste des œuvres chroniquées : Science-fiction | L'Imaginaerum de Symphonie

  2. Pingback: Le printemps de l’imaginaire francophone, édition 2018 : BILAN | L'Imaginaerum de Symphonie

  3. Ah les nouvelles c’est un exercice compliqué, que cela soit à l’écrit ou à la lecture pour s’immerger pleinement en si peu de temps ^^ J’hésite pour ce livre. Si un jour j’ai une liseuse, pourquoi pas tenter le coup en format kindle.

    Aimé par 1 personne

  4. Oui, j’ai d’ailleurs une prédilection pour les cycles. Meme pour l’écriture, je suis plus a l’aise sur les romans, surtout pour la fantasy. Par contre pour la sf et le fantastique horreur, le format court est parfois plus efficace je trouve.

    Aimé par 1 personne

  5. Pingback: Index : Oeuvres francophones | L'Imaginaerum de Symphonie

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s