50 nuances d’Imaginaire : Urban Fantasy

L’Urban Fantasy (ou fantasy urbaine) est un genre plutôt récent puisqu’il est né dans les années 1980, ce qui lui vaut parfois l’appellation de « fantasy moderne ». Parce que les histoires relevant de ce genre se déroulent dans notre monde contemporain, elles sont souvent confondues avec le fantastique.

urban-fantasy-2

L’Urban Fantasy est parfois jugée plus accessible par les lecteurs non habités à la Fantasy épique, avec sa foultitude de personnages, sa carte plus ou moins grande, son monde imaginaire. Ici, le lecteur est dans un environnement plutôt familier.

Sa définition se rapproche d’ailleurs de celle du fantastique, mais il y a une nuance : dans le fantastique, le surnaturel fait irruption dans le réel. Il peut être inquiétant voire angoissant, difficile à comprendre, tellement éloigné du réel que le personnage et le lecteur peuvent se demander si cela arrive vraiment.

Dans l’Urban, si l’environnement de départ est bien familier, le surnaturel ne fait pas vraiment irruption. Il était là, mais pour x raisons certains personnages n’en étaient pas conscients. Jamais on ne doute de la « réalité » de ces évènements surnaturels.

Remarque : je considère que l’Urban Fantasy est une déclinaison de la Low Fantasy, qui s’oppose à la High Fantasy par son implantation, complètement ou en partie, dans notre monde. Mais nous y reviendrons. L’Urban serait donc un cas particulier de Low.

 

Concernant la bit-lit et la Paranormal Romance

 

Comme son nom l’indique, la Paranormal Romance… consiste en de la romance impliquant des êtres surnaturels. Si la Paranormal se mêle souvent à l’Urban, TOUTES les oeuvres d’Urban ne sont pas forcément de la Romance pour jeunes filles. 

La Bit-lit est une appellation commerciale inventée par Bragelonne une maison d’édition française, pas un sous-genre en temps que tel. Il s’agit d’une frange particulière de la Paranormal Romance, impliquant une héroïne confrontée au surnaturel et de beaux jeunes hommes avec des crocs.

 

Caractéristiques :

 

  • Milieu urbain

Eh oui, ça paraît évident, mais c’est l’une de ses premières caractéristiques : l’Urban se déroule dans une ville ou plusieurs (généralement une grande ville de notre monde, ça n’a guère d’intérêt de placer l’intrigue dans le petit village de Trifouillis les Oies).

  • Epoque contemporaine

L’intrigue se déroule dans notre monde, certes, mais plus précisément dans le XXe ou XXIe siècle.

  • Un monde « caché »

Le monde « surnaturel » fait partie du nôtre, mais son peuple reste généralement caché des yeux des humains (par peur, pour vivre heureux, ont été oubliés…). Les créatures surnaturelles se planquent ou bien se mêlent aux humains grâce à divers subterfuges, tout en protégeant leur véritable identité. Ce peuple peut avoir une technologie supérieure à la nôtre, qui leur serviront à se protéger, donc.

Publicité

3 réflexions sur “50 nuances d’Imaginaire : Urban Fantasy

  1. Pour moi, c’est l’un des genre de l’imaginaire dont je suis le moins fan. Le côté Urban rapproche trop l’histoire de la réalité (alors que pour moi, la Fantasy fait partie d’un monde imaginaire plus moyenâgeux même s’il n’y a pas de « règle » à ce niveau-là à mon sens). Je trouve qu’on se rapproche plus du Fantastique dans ce contexte particulier que réellement de la Fantasy.

    Aimé par 1 personne

  2. Pingback: Index : 50 nuances d’imaginaire | L'Imaginaerum de Symphonie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s