La Passe Miroir T1 : Les fiancés de l’hiver, Christelle Dabos

cvt_la-passe-miroir--les-fiances-de-lhiver_1267

 

Les fiancés de l’hiver est le premier tome de La Passe-Miroir, quadrilogie de fantasy jeunesse écrite par Christelle Dabos, et publiée aux éditions Gallimard à partir de 2013. A ce jour, 3 des tomes sont sortis. Et ne vous laissez pas abuser par la qualification « jeunesse », ce cycle convient tout à fait aux adultes, surtout si vous avez apprécié Harry Potter ou A la croisée des mondes 😉

Sous son écharpe élimée et ses lunettes de myope, Ophélie cache des dons singuliers : elle peut lire le passé des objets et traverser les miroirs. Elle vit paisiblement sur l’arche d’Anima quand on la fiance à Thorn, du puissant clan des Dragons. La jeune fille doit quitter sa famille et le suivre à la Citacielle, capitale flottante du Pôle. À quelle fin a-t-elle été choisie ? Pourquoi doit-elle dissimuler sa véritable identité ? Sans le savoir, Ophélie devient le jouet d’un complot mortel.

Univers

 

Dès les premières pages, j’ai su que c’était gagné : j’ai ressenti exactement le même émerveillement que la première fois que j’ai lu Harry Potter.

L’univers est vraiment fascinant et prouve que la littérature estampillée jeunesse ne signifie pas simpliste, loin de là.

Pour une raison encore inconnue, le monde a subi de grands bouleversements depuis la Déchirure : en lieu et place des continents, les êtres vivants doivent désormais vivre dans des arches célestes. 20 Arches majeures et un nombre indéterminé de mineures. Les Esprits de famille sont des créatures étranges à la tête de ces arches, sortes de divinités sans mémoire qui ont accordé différents pouvoirs à leurs descendants.

Artémis, par exemple, l’Esprit de famille d’Anima et maîtresse des objets, a conféré a ses descendants la capacité de donner vie aux objets, de les réparer, de voir leur passé… ou bien de franchir les miroirs pour voyager. De son côté, l’inquiétant Farouk est le maître du Pole et de l’esprit, de sorte que les différentes branches de sa grande famille peuvent vous attaquer grâce à des griffes mentales ou susciter les plus tangibles des illusions. Les humains qui ne descendent pas d’un Esprit ne possèdent pas de pouvoirs et sont généralement relégués en bas de la société. Chaque Esprit possède un Livre de famille, couvert d’une écriture absolument illisible.

Entre le mystère qui entoure la Déchirure et ces nombreux pouvoirs, il y a de quoi faire ! Sans parler des particularités de chaque arche et de leur mode de vie.

Parmi les éléments d’univers sympa, notons l’écharpe d’Ophélie (oui, j’ai écrit écharpe), et cet astucieux et inquiétant système de sabliers utilisés qui servent de salaires pour les domestiques.

 

Personnages

 

Ce premier tome est raconté sous le point de vue d’Ophélie, une animiste descendante d’Artémis qui dirige un musée tourné vers le passé. Maladroite, physiquement quelconque, perpétuellement enrhumée, introvertie… elle est aussi l’une des meilleures liseuses existantes (c’est à dire qu’elle peut « lire » la vie des objets et remonter jusqu’à leur naissance), ainsi que Passe-Miroir, même si elle ne peut ainsi voyager que sur de courtes distances. Un personnage d’autant plus attachant que ses défauts la rendent réaliste, tout en possédant suffisamment de qualités. Elle se révèle plutôt passive dans ce premier tome, ce que je trouve, là encore, plutôt réaliste. Tous les personnages n’ont pas à être des héros badass.

Mais mon personnage préféré, c’est Thorn, son glaçon de fiancé, un haut fonctionnaire du Pole qui préfère les chiffres aux gens (et quelque part, je le comprends^^). Taciturne, couturé de cicatrices, maniaque et bourré de tocs, guère aimable et un fiancé tout sauf agréable, d’autant que ses motivations ne semblent pas très sympathiques. Et pourtant…

Un beau duo de personnages atypiques comme j’en aimerais davantage 😀

Les personnages secondaires ne sont pas en reste. Entre la famille délurée d’Ophélie (qui a un nombre impressionnant de frères et sœurs), les tantes d’Ophélie et de Thorn (la glace et le feu, et pourtant elles sont très sympathiques une fois qu’on commence à les connaître), l’ambassadeur et coureur de jupons Archibald, les domestiques Renard et Gaelle

Du côté des antagonistes, le (les ?) principal antagoniste du cycle n’apparaît pas dans ce tome. Mais ça ne fait rien, car Freya, la redoutable demi-soeur de Thorn, et leur famille de Dragons, ainsi que l’inquiétant Chevalier sont là pour mettre du piment^^

 

Intrigue

 

Ophélie a repoussé plusieurs demandes de mariage, mais cette fois, elle n’a pas le choix : elle se retrouve fiancée à Thorn, un véritable ours polaire par le caractère, et pire encore, elle doit quitter son Anima natale pour le suivre au Pole, une arche inspirée des pays du Nord où règne un hiver perpétuel, arpentée de Bêtes et de gens encore pire, intrigants, jaloux et dangereux.

Problème, son fiancé ne semble guère intéressé par elle, et encore moins par le fait de la présenter à son arche. Il faut dire que c’est lui qui a demandé ce mariage, mais à se demander pourquoi… 😉

J’ai beaucoup aimé suivre les tribulations d’Ophélie, de sa découverte du Pole à sa recherche de vérité. Thorn est moins présent, mais ce n’est pas plus mal. Malgré son titre, pas vraiment de romance dans ce tome, l’ambiance oscille entre le glacé et le froid^^

 

Style

 

Un style riche, vivant, avec de supers descriptions, de l’humour, un style qui conviendra aussi bien aux jeunes lecteurs qu’aux plus chevronnés. Attention néanmoins, pas beaucoup d’action dans ce cycle, ce qui ne signifie pas qu’on s’ennuie, loin de là (simplement, si vous êtes adeptes de batailles, ben…).

 

Bilan

 

J’ai tendance à me méfier des chroniques merveilleusement merveilleuses, surtout si les autres chroniques du blog sont du même acabit. Aussi, ce livre est resté très longtemps quelque part très profond dans ma Wish-List, sans que j’en ressente l’envie de l’en sortir. Sauf qu’Eleyna a aimé ce premier tome, et connaissant un peu ses goûts et l’honnêteté qu’elle met dans ses avis, je me suis dit que, bon, il y avait peu de chance pour que ce soit une romance à l’eau de rose.

Si je vous dis que j’ai dévoré les 3 tomes en deux jours… ? 😉 Pour remettre ça à peine un mois plus tard. Les personnages principaux sont à la fois originaux, intéressants et crédibles, l’univers déjà riche et fascinant… Pour l’instant, je ne crie pas au coup de cœur, j’attends le tome 4 pour me prononcer. Mais oui, clairement, j’ai adoré^^

 

Et ailleurs, qu’en pense-t-on ?

 

Publicités

32 réflexions sur “La Passe Miroir T1 : Les fiancés de l’hiver, Christelle Dabos

  1. Pingback: Index : Oeuvres francophones | L'Imaginaerum de Symphonie

  2. Pingback: 50 nuances d’Imaginaire : Le Steampunk – oeuvres | L'Imaginaerum de Symphonie

  3. Comme quoi, j’avais bien fait de me lancer dans les chroniques littéraires à l’époque… même si je n’en avais fait que 2. ^^
    Contente de pouvoir le faire découvrir en tout cas, même si ce n’est pas toujours évident de faire accepter le label « jeunesse » qui terrifie certains adultes (pas pour rien qu’ils ont sorti une version adulte…). 😛

    Aimé par 1 personne

  4. Pour moi c’est clairement un coup de coeur, même si j’ai un peu moins aimé le tome 3.
    (Et l’écharpe est clairement le meilleur personnage ^^)

    D’ailleurs le premier tome est en train de se frayer un petit succès à l’international aussi, je ne sais pas pourquoi mais ça me rend toute émue.

    Aimé par 1 personne

  5. Pingback: [Chronique littéraire] La Passe-Miroir – T1 : Les fiancés de l’hiver, Christelle Dabos – La Bulle d'Eleyna

  6. Ah ce livre qui est dans ma wishlist depuis…des années… et que je n’ai toujours pas fait l’effort d’acheter car…je sais pas… trop de bonnes choses à son sujet… et j’ai pas l’impression d’être un public cible… Mais quand on me parle de Must have dans l’Imaginaire, forcément je m’y intéresse… Faut juste que je franchisse le pas…
    Merci pour cette belle chronique !

    Aimé par 1 personne

  7. Pingback: [Chronique Littéraire] La Passe-Miroir – T2 : Les Disparus du Clairdelune, Christelle Dabos – La Bulle d'Eleyna

  8. Pingback: La Passe-Miroir T2 : Les disparus du Clairdelune, Christelle Dabos | L'Imaginaerum de Symphonie

  9. Pingback: La Passe-Miroir T3 : La mémoire de Babel, Christelle Dabos | L'Imaginaerum de Symphonie

  10. Pingback: [Chronique Littéraire] La Passe-Miroir – T3 : La Mémoire de Babel, Christelle Dabos – La Bulle d'Eleyna

  11. Pingback: Littérature de l’Imaginaire – Bilan 1er trimestre – Ma Lecturothèque

  12. J’ai ADORÉ cette saga aussi, je les ai dévoré (bon, pas en deux jours quand même, j’ai été un peu plus longue). C’est tout de suite devenu une de mes saga préférées 😀 Ophélie et Thorn changent des héros habituels de la Fantasy et c’est agréable, Ophélie est hyper attachante, et j’aime beaucoup la façon dont elle évolue au fil des tomes, c’est très réaliste je trouve.

    Aimé par 1 personne

  13. Pingback: Index : Représentation de la diversité en SFFF | L'Imaginaerum de Symphonie

  14. Pingback: Littérature de l’Imaginaire – Bilan 3ème trimestre – Ma Lecturothèque

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s