Légendes faës T2 : Le Déchu, Manon Elisabeth d’Ombremont

index

Le Déchu est le deuxième tome de la trilogie de Dark Fantasy Les Légendes Faës, pour public averti. Écrit par l’autrice belge Manon Elisabeth d’Ombremont, il est sorti en 2017 aux éditions L’Ivre-Book, aujourd’hui fermées.

Faëry, sous le règne de l’Impératrice Elyalë.Elcmar, désormais libre, arpente les terres faëriques à la recherche de ses sphères et d’une clé, capable de les localiser. Elkentar, le gwar’dubh, est né et sa simple existence fait trembler les mondes. Il se dresse entre Melyan et Elyalë, creusant entre les deux sœurs un gouffre de plus en plus profond. Dans la Fosse, une ombre du passé s’agite et menace l’équilibre précaire de l’Empire unseelie. Et si la réponse se trouvait dans la mort ?

Ce tome 2 étant dans la lignée du tome 1, je ne vais pas tout redétailler.

A vrai dire, pour être franche… un peu trop dans la lignée pour moi, justement, puisque j’y ai retrouvé les points faibles du premier tome, et peut-être pas assez de nouveautés. Ce n’est pas mauvais, loin de là, mais n’étant pas forcément le public cible, il m’a manqué des choses pour vraiment entrer dans ce second roman.

Premier point, comme précédemment, il n’y a presque aucune description. Au sens large, je veux dire, pas forcément visuel. Par exemple, comment vivent exactement les unseelies et les seelies ? On connaît assez bien le mode de vie des fomoires, ces guerriers qui honnissent la faiblesse et la magie, mais qu’en est-il des autres ? On n’a pas de scène dans lesquelles les protagonistes se mêlent à la population, en fait. Comment est leur pays ? La faune et la flore ? Leurs cultures ? Bref, pour moi qui adore les univers complexes et détaillés, je suis restée un peu sur ma faim. Et ça m’a d’autant plus manqué que Melyan et Elcmar sont justement amenés à voyager.

Second point, les personnages. Ils sont tout à fait cohérents avec ce que l’on sait de l’univers, mais je ne me suis pas sentie assez… proche d’eux, disons, pour pouvoir m’attacher à eux, craindre pour eux. Et en même temps, comme je ne pouvais pas les détester, je ne pouvais pas non plus espérer pour eux les pires souffrances. Autrement dit, j’étais plutôt « neutre » quant à leur sort. De plus, comme le livre se déroule sur plusieurs décennies avec pas mal d’ellipses, j’avais l’impression de ne rien connaître d’eux, d’avoir loupé énormément de choses sur leur vie. Aussi, j’ai trouvé que certains passages auraient mérité qu’on s’y attarde un peu plus.

J’ai toutefois eu un faible pour le personnage d’Elkentar, le fils d’Elyalë. Malgré sa forte affinité avec la magie, il se retrouve plongé dans l’univers impitoyable des fomoires, et ce n’est pas pour l’endurcir ou le rendre plus fort… J’ai vraiment ressenti de la compassion pour lui. Je ne m’attendais toutefois pas à son… on va dire à son évolution, et il faudra attendre le tome 3 pour que je sache si j’apprécie cette évolution ou pas^^

Dernier point, même si les passages érotiques ne m’ont pas dérangée malgré leur violence, j’ai eu un peu de mal avec un en particulier, à la fin. Pas pour l’acte lui-même, mais par le « message » qui en ressort. Je n’en dirai pas plus pour ne pas spoiler, mais voilà, j’avoue que j’ai eu du mal^^.

Et pourtant… Et pourtant j’ai quand même envie de savoir la suite^^ J’ai envie de savoir le fin mot de l’histoire, j’ai envie de savoir ce qu’il va advenir des personnages encore là. Donc même s’il y a des points qui ne m’ont pas convenu, ce tome 2 m’a quand même inspiré suffisamment de curiosité pour vouloir connaître la fin de l’histoire 😉 Donc si vous faites partie du public cible, vous devriez davantage y trouver votre compte^^

 

Et ailleurs, qu’en pense-t-on ?

PIF 2019

 

8 réflexions sur “Légendes faës T2 : Le Déchu, Manon Elisabeth d’Ombremont

  1. Pingback: [Chronique Littéraire] Légendes Faës – V2 : Le Déchu, Manon Elisabeth d’Ombremont – La Bulle d'Eleyna

  2. Comme je te l’ai déjà dit (mais ça mérite un commentaire en dessous :p) je te remercie pour ta chronique et pour tes retours sur les points qui ont posé un problème lors de ta lecture. J’ai conscience des faiblesses de ce texte en matière d’univers mais j’en ai pris conscience avec le recul. Lorsque j’ai écrit ce roman, je manquais probablement de maturité mais aussi (et surtout) d’expérience. J’ignorais comment développer ces détails et je ne les trouvais pas importants. J’ai toujours préféré me consacrer aux personnages, surtout quand ils sont différents, borderlines, en ayant conscience que ça ne parlerait pas à tout le monde. Depuis, j’ai lu beaucoup d’auteurs francophones confirmés en fantasy et j’ai beaucoup appris grâce à eux. À refaire, à réécrire, ce texte serait très différent (sur la forme du moins, j’aime son fond sombre :p) et j’espère avoir l’opportunité un jour de redonner vie à ces personnages pour qu’ils aient enfin un texte qu’ils méritent.
    En tout cas et encore une fois, merci d’avoir non seulement pris le temps de me lire mais aussi d’écrire un retour à chaque fois et surtout, d’avoir envie de connaître la fin malgré le fait que ce ne soit pas vraiment ton genre littéraire de prédilection. C’est très gentil de ta part et j’espère que la fin te convaincra (mais honnêtement, j’en doute haha ^^ »)

    Aimé par 1 personne

  3. Ce n’est jamais évident de faire un retour de ce genre, je préfère dire que j’ai aimé ^^ mais tant mieux si ça peut t’être utile 🙂 après, ce sont des points qui me sont propres, s’ils m’ont gênée moi ce ne sera pas forcément le cas de tout le monde. Il y a beaucoup de choses intéressantes dans tes romans, c’est vraiment l’immersion qui m’a manqué. Du coup, si tu le retravailles et que tu proposes une nouvelle version (en gardant le fond et les persos, on est d’accord), j’aimerais beaucoup la lire 😀

    Aimé par 1 personne

  4. Pingback: Index : Oeuvres francophones | L'Imaginaerum de Symphonie

  5. Oh j’ai bien conscience que c’est ton ressenti et qu’on ne peut pas produire un roman parfait qui plaira à tout le monde, ce n’est pas mon but 😛 Mais je trouve que ton retour et tes arguments rejoignent mes propres sentiments vis à vis de cette saga. Je ne sais pas si je vais retravailler la même histoire ou si je vais en proposer une autre dans un univers semblable en reprenant les personnages qui survivent. J’ai déjà les idées, mais j’ai un autre projet à terminer d’abord donc on verra. En tout cas c’est gentil de ta part ^_^

    Aimé par 1 personne

  6. Pingback: Printemps de l’imaginaire 2019 : Le Bilan | L'Imaginaerum de Symphonie

  7. Pingback: Littérature de l’Imaginaire – Bilan 2ème trimestre – Ma Lecturothèque

  8. Pingback: [Challenge] Bilan 2019 Challenge Littérature de l’Imaginaire | L'Imaginaerum de Symphonie

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s