Les Autres de Darkwood T1 : De plumes et de cendres, Andréa Deslacs

HFIV-Couv-num-1

De plumes est de cendres est le tome 1 de « Les Autres de Darkwood », ou le tome 4 de Heaven Forest, cycle de Gaslamp Fantasy. Ecrit par l’autrice française Andréa Deslacs, il est sorti en 2018 au sein du collectif Hydralune.

Le Cerf est mort, vive le Cerf !

Ce n’est un secret pour personne : ces derniers temps, le Cerf n’a plus vraiment la tête sur les épaules. Quelle solution la Grande Forêt va-t-elle trouver, le temps de découvrir un successeur, bon œil bon pied, pour porter sa voix ?

Entre la tragique disparition de Monsieur, l’installation des nouveaux précepteurs, les dernières lubies de Lisbeth, la venue à l’aube de l’inspecteur Rhys Overlake, le retour du Dragon à Darkwood, toute la maison des Other est en émoi. Et dire que demain est jour de cendres et de pleurs…

Les Sanctifiés et les Sacrifiés ne comptent pas laisser les Anges profiter du chaos qui s’abat sur la ville. Seulement, qui aura la main sur la situation ? Que cela soit près des ateliers sur les canaux ou dans l’un des quartiers bourgeois de la ville, au coin d’une rue du centre ou dans une maison d’artiste, ni le gang du Léviathan ni le clan des elfes de Kaya ne comptent laisser des plumes dans cette histoire.

C’est que depuis la mort d’Else Other, l’ombre des Autres plane sur Heaven Forest…

Je considère que si vous lisez cette chronique, soit vous avez lu les 3 tomes précédents, soit il vous indiffère d’être spoilé sur la première partie du cycle. Parce que si je veux parler un peu de ce tome, il va falloir que j’évoque des événements des tomes 1 à 3 😉 

 

Ce tome est la suite directe du tome 3, démarrant lors de la journée du vendredi. Comme il n’y a pas de changements majeurs, je ne vais pas tout redétailler.

 

Si le tome 3 marquait la fin d’un arc en faisant revenir Else sur Terre (pas vraiment en un seul morceau, mais bon, c’est déjà un progrès 😉 ), tout n’était pas résolu pour autant. Les Anges et les Saints se vouent toujours une haine absolue, la police enquête toujours sur son meurtre, et ses enfants continuent de le pleurer. Avec un soucis supplémentaire : si son esprit est définitivement revenu dans sa tête, il n’y a plus rien à quoi la rattacher, puisque son corps a été réduit en cendres… Il va donc falloir trouver une solution d’urgence, tandis que ses proches devront assister à son enterrement…

Ce tome se déroule exclusivement sur Terre, l’occasion de montrer que les Anges et les Sains sont bien décidés à en finir. Cela étant, les Saints pourraient tout aussi bien rester en retrait à siroter leurs boissons préférées, car les Anges n’ont pas besoin d’aide pour s’entre-tuer, chacun bien décider à asseoir sa domination sur les autres. D’ailleurs, avec le nombre de personnages, j’avoue avoir été parfois perdue, à ne plus trop me rappeler les liens hiérarchiques ou amicaux entre les personnages ou leurs espèces. Mais bon, ça reste reste quand même accessible^^

Beaucoup de personnages dans ce tome, d’ailleurs, ce qui a aussi un avantage certain : moins de Rhys, qui en devient du même coup plus supportable. On découvre aussi un peu plus d’autres que l’on connaît depuis longtemps, ainsi je commence à beaucoup apprécier la petite Kaya Aspen, l’Ange des Elfes, qui décidément préférerait être n’importe où ailleurs, la pauvre. J’aime bien Faith aussi, qui est particulièrement troublée suite à la destruction du corps de cet « Ange » décapité. De nouveaux personnages aussi, dont le charismatique Hayden, le père de Lisbeth, et  l’inquiétant Arawyn, un associé d’Hayden, que nous reverrons sans aucun doute. Nous passons enfin un peu plus de temps à découvrir l’étrange groupe constitué par Lowell, Myrr, le Chantre et les autres… Bref, pas mal de beau monde, et tout le monde n’est pas forcément ce qu’il semble au premier regard. De quoi rendre curieux pour la suite 🙂

Du côté de la narration, j’ai été moins dérangée par rapport au tome 3. Si certains passages sont un peu confus, c’est davantage lié au nombre de personnages impliqués (c’est qu’il commence à y avoir pas mal de monde^^). J’ai l’impression que les incursions dans les pensées des personnages pendant les scènes d’action est mieux maîtrisée, elles coupent moins les scènes.

Par contre, ce tome est pas mal frustrant (ce qui n’est pas forcément un mauvais point^^, puisqu’il ne fait pas beaucoup avancer le mystère (même s’il se passe beaucoup de choses) : il ne donne pas vraiment de réponse, et pour le moment on manque un peu de « matière » pour parvenir à percer une bonne fois pour toutes les nombreux indices et allusions. Cela étant, comme ce tome démarre un nouvel arc, ça reste logique. (et puis il doit rester 2 tomes, je crois, donc il faut bien en garder sous le coude^^).

 

Et ailleurs, qu’en pense-t-on ?

PIF 2019 

 

4 réflexions sur “Les Autres de Darkwood T1 : De plumes et de cendres, Andréa Deslacs

  1. Pingback: Index : Oeuvres francophones | L'Imaginaerum de Symphonie

  2. Pingback: Printemps de l’imaginaire 2019 : Le Bilan | L'Imaginaerum de Symphonie

  3. Pingback: Littérature de l’Imaginaire – Bilan 2ème trimestre – Ma Lecturothèque

  4. Pingback: [Challenge] Bilan 2019 Challenge Littérature de l’Imaginaire | L'Imaginaerum de Symphonie

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s