Le Livre des Martyrs T3 : Les souvenirs de la glace, Steven Erikson

https _2.bp.blogspot.com_-_lzpZ-TtM5g_XBYeLA3-QKI_AAAAAAAAV_k_78gYU6ehSbsvHSM4C45zPE0lJ4SHBXtAgCLcBGAs_s640_malaz3

Les Souvenirs de la Glace est le troisième tome du Livre des Martyrs, cycle de Fantasy épique (High ? Dark ? Disons entre les deux), de l’auteur Canadien Steven Erikson, sorti en VO en 2001. Tome jusqu’à présent inédit en français, il est paru en 2019 aux éditions Leha. 

Le continent ravagé de Genabackis a donné naissance à un nouvel empire terrifiant : le Domin de Pannion. Telle une marée de sang corrompu, il dévore ceux qui refusent de se soumettre à la sainte parole de son tyran fanatique. Pour l’affronter, l’Ost de Dujek Unbras et les Brûleurs de Ponts de Mésangeai et de Ganoes Paran devront forger une alliance avec leurs vieux ennemis : les forces du seigneur de guerre Caladan Rumin, les Tistes Andii d’Anomander Rake et les Rhivis des plaines.

Mais ce ne sont pas les seuls événements qui se trament. Les clans t’lan imass se sont également réveillés, répondant à l’appel de l’antique rassemblement qui scellera leur destinée. Dans l’ombre, une infection se propage, corrompant les garennes, souillant la chair de Brûle, la Déesse Endormie elle-même. À Morn, une déchirure écarlate porte la trace du Chaos, promesse d’une effroyable renaissance. Et partout l’on raconte que le Dieu Estropié, désormais libéré de ses chaînes, chercherait à assouvir son impitoyable vengeance…

Univers

Alors que le deuxième tome nous emmenait sur le continent des Sept-Cités, sous la domination de l’Empire Malazéen, le troisième nous ramène à Genabackis. Le tome 3 est ainsi la suite du tome 1 et se déroule en même temps que les événements du tome 2 (alors, par contre, je vous conseille quand même de les lire dans l’ordre).

Néanmoins, il continue à nous faire voyager : on laisse Pale et Darujhistan derrière nous, et on se dirige vers les villes de Capustan (dirigée à la fois par un prince et par le Conseil des Masques regroupant 14 prêtres d’ascendants, les deux pouvoirs étant opposés) et de Corail. Cela dit, il s’agit surtout d’un voyage temporel. Car Les Souvenirs nous montre l’étendue de cet univers, tandis que des événements du passé resurgissent pour influer sur le présent (certains remontant à 300 000 ans !). Par contre, vu l’échelle, j’avoue m’être plusieurs fois demandé : pourquoi maintenant ? Et puis difficile d’appréhender l’âge plus que vénérable de certains personnages, du coup.

Quoi qu’il en soit, ce passé ne va pas se contenter de simples souvenirs ! Entre le retour des féroces K’Chain Che’Malle (je vous laisse les découvrir 😉 ), les Anciens dieux qui reviennent dans la partie, et surtout l’apparition du véritable antagoniste du cycle… (Mais on va y revenir :)), les personnages auraient bien préféré que ces souvenirs demeurent emprisonnés sous la glace. On en apprend également davantage sur les Jaghuts et les T’lan Imass, ainsi que sur les Grands Corbeaux qui accompagnent Anomander Rake. 

Ce tome est par ailleurs le plus sombre des trois, et pour moi il mérite sa classification de Dark (qui, effectivement, n’est pas flagrante sur les premiers tomes). Cannibalisme, démembrements, tortures.. on n’est pas dans de la fantasy pour enfants ! Ce n’est jamais très appuyé, et sans doute beaucoup moins que la Dark contemporaine, mais quand même…

 

Personnages et intrigues

 

Si vous avez lu les deux premiers tomes, ça ne vous étonnera pas si je vous dit qu’il y a beaucoup de personnages… Vous en reconnaîtrez beaucoup, mais il y a aussi pas mal de nouveaux. Ce sera donc plus simple que j’évoque leurs arcs respectifs directement (mais je vais pas parler de tout le monde).

 

  • Grogne, Pierrie, (et Harllo, mais il est moins marquant)

Le travail de ce trio, mené par Grogne, c’est de protéger les caravanes des voyageurs. En l’occurrence, leur mission (et ils vont peut-être regretter de l’avoir acceptée…), consiste à escorter le mystérieux Keruli de Darujhistan à Capustan.

Il doit s’agit de l’un des arcs principaux de ce tome, et j’avoue avoir une affection toute particulière pour Grogne et Pierrie, qui passent leur temps à s’engueuler comme un vieux couple^^ Grogne a l’air un peu bourru au premier abord, mais il ronronne à l’intérieur. Quant à Pierrie, elle ne se laisse pas faire, mais n’est pas un cliché de femme forte pour autant.

 

  • Mésangeai, Ben le Vif, les Brûleurs de Pont, Anomander Rake et Korlat, Rumin, Kallor, Kruppe (oui, il est de retour, toujours aussi sage et bavard^^) etc… 

Alors, à première vue, j’ai mis là pas mal de personnages qui n’allaient pas bien ensemble… Mais pour faire face à la menace du Domin de Pannion évoquée dans le T1, cette alliance entre les Brûleurs de Pont, les Tiste Andii et autres ne sera pas de trop.

Korlat et Kallor sont pour ainsi dire les nouveaux de la bande. Korlat est une Tiste Andii dont la douceur tranche avec la sévérité de son seigneur, quant à Kallor… Eh bien Kallor est un ancien tyran qui a annihilé une partie de son royaume, attirant sur lui l’ire d’anciens dieux. Mais bon, comme il est quand même bien balaise, eh bien on ne lui demande pas trop fort de se barrer.

 

  • Ganoes Paran

Ganoes était l’une des voix principales du T1, et on le retrouve pas mal fatigué par les épreuves qu’il a subi. Fatigué, voire malade… (mais on en dira pas plus).

 

  • Renarde argentée, la Mhybe

Sans trop aller dans les détails car Renarde est l’un des persos les plus importants de ce tome… eh bien vous l’aviez déjà vue. Toute gamine. Le truc, c’est qu’elle grandit très vite, car compte tenu de ce qu’elle doit accomplir, se rendant à Capustan avec Mésangeai et les autres, elle n’a pas le temps d’attendre. En parallèle, la Mhybe, la Rhivie qui lui a donné naissance, voit ses années défiler à la vitesse d’un dragon en vol…

L’un des arcs qui m’a le plus émue, et l’une des raisons pour lesquelles j’aime ce cycle à ce point. Au delà de la guerre, de l’épique… il y a des drames humains, déchirants même s’ils n’ont que peu d’impact sur le sort de l’humanité. Et comment en vouloir à cette jeune femme de haïr sa propre enfant qui lui vole sa vie pour grandir ? Et puis, ce qu’on attend de Renarde…

 

  • Toc le Jeune, Envie, Onos Out’ilan, Baaljagg et Garath

Après les évènements du T1, Toc et Onos se retrouvent projetés bien loin de Darujhistan, tout près de la ville disparue de Morn. Là, ils rencontrent Dame Envie, fille de dieux (ouaip), escortée de trois… ben trois tueurs, les Seguleh, et surtout de deux énormes canidés : la louve Baaljagg et le chien Garath. Le petit groupe décide lui aussi de se rendre à Capustan.

Là encore, beaucoup de drame personnel, entre les aventures de Toc et l’histoire de Baaljag. Je peux pas trop vous en parler, mais je pense que c’est mon arc préféré^^

 

  • Itkovian

Itkovian est le Bouclier-Enclume des Epées Grises, des combattants censés protégés Capustan du Pannion. Un homme intègre, loyal, et d’une compassion sans bornes…

 

Mais aussi Kilava, Pran Chole, Korbal et Bauchelain, et tant d’autres… Il y aurait tellement de choses à dire ! Mais bon, lisez le bouquin, c’est mieux^^

Vous l’aurez remarqué, presque tout le monde se dirige vers Capustan, à l’exception d’Itkovian qui s’y trouve déjà. Car la ville est la prochaine cible de l’Oracle du Pannion, ce terrible tyran qui sème mort et désolation partout où il passe. L’alliance constituée par Mésangeai et les autres est décidée à en finir : il faudra profiter du siège de Capustan pour détruire l’Oracle et sa délicieuse armée bien sympathique…

Mais en fin de compte, l’Oracle (qui possède son propre arc dramatique, d’ailleurs) n’est pas le principal ennemi. Car s’il avait déjà été évoqué, ce tome présente enfin (assez vite après le début du livre, pour ça que je vous en parle) le Dieu-Estropié, le Dieu-qui-est-tombé, le Dieu-Martyr. Ce Dieu qui, suite à sa chute sur ce monde, s’est retrouvé brisé, éparpillé, à la fois physiquement et moralement. Fou de souffrance, il n’a d’autre but que d’emmener le monde qui l’a reçu dans sa chute vers les Abysses. Autrefois enchaîné par les efforts conjugués de plusieurs ascendants, il retourne à présent ses chaînes contre ses bourreaux : enchaîné à la terre, c’est à dire au corps lui-même de la Déesse Brûle, il l’empoisonne depuis des millénaires, et il ne lui reste que peu de temps à vivre. Libérer l’Estropier sauverait Brûle et le monde, mais condamnerait du même coup tous les habitants… Pour couronner le tout, l’infection se répand dans les Garennes, rendant leur utilisation plus que périlleuse. Et l’Estropié en a assez de pleurer sur son sort, puisque le voilà qui se préparer à entrer dans le Jeu avec sa propre Maison, la Maison des Chaînes, puisant dans la tumultueuse Garenne du Chaos.

Vous aviez demandé de l’épique ? Vous voilà servi !

 

Style

 

On ne va pas se mentir, le premier tome était un peu… compliqué à appréhender (voire carrément bordélique^^), mais le T2 redressait déjà la barre. Le Tome 3 est, je trouve, vraiment fluide et assez facile à lire malgré l’abondance de personnages et de trames narratives : la plupart des éléments nécessaires sont désormais connus, le rythme et la narration mieux maîtrisée, et la traduction s’est encore améliorée. Une seule chose à faire : profiter de la lecture^^

 

Bilan

Je l’avoue, je partais d’un a priori largement positif puisque c’est ce tome qui m’avait fait tomber amoureuse de ce cycle, alors même que je n’avais pas tout saisi à l’époque. Et la version française le confirme largement !

Les Souvenirs est vraiment épique, avec de supers scènes de combats (tout l’épisode de Capustan ! <3), mais aussi (et surtout), des drames et histoires individuels, touchant aussi bien les dieux et les mortels, et un univers qui s’étoffe de plus en plus et qui n’en a pas encore fini. Parce que mine de rien, même si la chronique est plus longue que d’habitude, il vous reste encore plein de choses à découvrir dont je n’ai pas parlé^^

Néanmoins, même si j’adore le cycle… Je ne suis pas mécontente que le T4 ne sorte qu’à la fin de l’année. J’aurais vraiment du mal à enchaîner deux tomes de suite ^^

 

Et ailleurs, qu’en pense-t-on ? 

 

Publicités

3 réflexions sur “Le Livre des Martyrs T3 : Les souvenirs de la glace, Steven Erikson

  1. Pingback: Index : Oeuvres étrangères | L'Imaginaerum de Symphonie

  2. Pingback: Les Souvenirs de la glace, de Steven Erikson – Les Chroniques du Chroniqueur

  3. Pingback: Littérature de l’Imaginaire – Bilan 2ème trimestre – Ma Lecturothèque

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s