Le sens de l’univers T2 : Après la destruction de l’univers, Manu Breysse

CVT_Apres-la-Destruction-de-lUnivers_4273

Après la destruction de l’univers est le 2e tome du cycle de space opera humoristique Le Sens de l’Univers, de l’auteur français Manu Breysse, et auto-publié en 2019.

Je remercie par ailleurs Manu Breysse de m’avoir fait confiance pour la chronique du 2ème tome 🙂

Six années se sont écoulées depuis la découverte du sens de la vie. Sareth, l’ancien roi de l’Olhem, parcourt la galaxie à la recherche de créatures exotiques. Sigmufred, le psy, cherche à relancer l’industrie du psyché mais sans succès. Jah, l’alcoolique, accusé de tentative d’assassinat sur le président de la Fédération galactique, a été condamné à ne plus pouvoir boire une seule goutte d’alcool. Alors que tout tourne presque rond pour eux, de mystérieuses créatures vertes sont en passe de conquérir la galaxie…

Venez découvrir Sareth et ses compagnons dans leur nouvelle aventure ! Disparition de la Terre, arrangements politiques, quêtes aux limites de la galaxie… Et si tout ceci n’était qu’un moyen pour contrôler ce qui se trouve au-delà de l’univers ? Vérifiez vos modules à antigravité, il se pourrait que l’univers ne s’en remette pas !

Tome 1 : Le Tour du monde en 10 puissance -43 seconde

6 ans se sont écoulés depuis les événements du tome 1, et les personnages sont chacun partis de leur côté, dans l’espoir de reprendre le cours d’une vie à peu près normale.

Sareth, l’ancien dictateur, s’est découvert une passion pour les animaux et est d’ailleurs devenu journaliste animalier, Jah, l’ancien alcoolique, commence à voir double, et est également accusé de tentative d’assassinat. Sigmufred, le psy, est passablement déprimé suite au tome 1, et il n’a plus guère de contacts avec sa fille et son ptiut de compagnie (et du coup, on la voit moins, ce dont je ne suis pas forcément mécontente, vu que c’était pas un de mes personnages préférés^^).

Assez vite cependant, ils vont devoir se relancer dans l’aventure, un peu à l’insu de leur plein gré néanmoins. L’occasion pour eux de revoir d’anciens personnages (William le dauphin ou l’humaine Amandine, par exemple, mais aussi une certaine connaissance haut placée ou Nantécrista, l’antagoniste du tome 1).

Ainsi, Sareth découvre l’amour, Jah s’échappe de son institut pour les alcooliques, et Sigmufred en a assez de la vie, et ce n’est pas Arvin le robot dépressif qui va le noyer sous les arc-en-ciel et les papillons. Mais c’est sans compter sur les Artéchoums (à mes souhaits), des créatures apparues de nulle part il y a 6 ans et qui semblent bien décidés à détruire les nombreuses planètes de la galaxie.

J’ai globalement apprécié l’évolution des personnages, même si, comme pour le tome 1, je regrette un peu que le passé dictatorial de Sareth n’est pas plus d’influence sur sa vie. Mais bon. Par contre, pas mal de personnages (qui, en plus, prêtent leur point de vue… et puis l’intrigue se balade pas mal dans les sous-intrigues, ce qui n’aide pas toujours), avec des noms pas toujours évidents… J’avoue que je me suis parfois sentie un peu perdue.

En parlant de narration, l’abondance de dialogues, les interventions du narrateur (souvent assez drôles^^), et l’humour, m’ont pas mal rappelé les web-séries audio, notamment celle des Aventuriers du Survivaure. Beaucoup apprécié aussi les très nombreuses références, j’étais vraiment amusée chaque fois que j’en trouvais une, surtout que certaines, fallait vraiment les placer^^ (mention spéciale à Kaamelott, Hyperion ou La Ligue des Ténèbres^^).

Comme c’est de l’auto-édition, je salue le travail de correction, puisqu’à l’exception d’une ou deux coquilles, franchement, je n’ai rien à redire. Par contre, ma liseuse a eu un peu de mal avec le fichier, puisqu’elle a décidé de me coller des points d’interrogation surnuméraires un peu partout…^^ Mais bon, c’est pas grave^^

Bilan

Même s‘il y a un peu trop de dialogues à mon goût et pas assez de descriptions et de narration en général (mais ça correspond bien au genre du récit), je me suis plutôt bien amusée avec ce 2ème tome. Les personnages et l’écriture ont évolué (même si c’est toujours confus par moment, car ça s’éparpille pas mal à cause des sous-intrigues et persos) les nombreuses références à la pop-culture sont vraiment sympa, et j’ai bien apprécié la « morale » d’un fameux personnage à la fin du tome. De quoi rempiler pour le T3 prévu pour 2020^^

Qu’en pense-t-on ailleurs ?

PIF 2019

10 réflexions sur “Le sens de l’univers T2 : Après la destruction de l’univers, Manu Breysse

  1. Un space-opera humouristique sur le sens de la vie … ? il faut absolument que je mette la main dessus :p ta chronique m’a donné envie d’en savoir plus en tout cas …

    Aimé par 1 personne

  2. Pingback: [Chronique Littéraire] Le Sens de l’Univers – T2 : Après la Destruction de l’Univers, Manu Breysse – La Bulle d'Eleyna

  3. Pingback: Index : Oeuvres francophones | L'Imaginaerum de Symphonie

  4. Pingback: Printemps de l’imaginaire 2019 : Le Bilan | L'Imaginaerum de Symphonie

  5. Pingback: Littérature de l’Imaginaire – Bilan 3ème trimestre – Ma Lecturothèque

  6. Pingback: [Challenge] Bilan 2019 Challenge Littérature de l’Imaginaire | L'Imaginaerum de Symphonie

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s