Détective Pikachu, le film

Pokémon_-_Détective_Pikachu

Détective Pikachu est le premier film Pokémon réalisé avec des acteurs et des images de synthèse, plutôt qu’en animation. Sorti en 2019, il s’agit de l’adaptation du jeu sur 3DS du même titre, sorti en 2016 au Japon, et en 2018 en Europe et aux USA.

Trailer VO ; Trailer VF 

Après la disparition mystérieuse de Harry Goodman, un détective privé, son fils Tim va tenter de découvrir ce qui s’est passé.  Le détective Pikachu, ancien partenaire de Harry, participe alors à l’enquête : un super-détective adorable à la sagacité hilarante, qui en laisse plus d’un perplexe, dont lui-même. Constatant qu’ils sont particulièrement bien assortis, Tim et Pikachu unissent leurs forces dans une aventure palpitante pour résoudre cet insondable mystère.  À la recherche d’indices dans les rues peuplées de néons de la ville de Ryme – métropole moderne et tentaculaire où humains et Pokémon vivent côte à côte dans un monde en live-action très réaliste –, ils rencontrent plusieurs personnages Pokémon et découvrent alors un complot choquant qui pourrait bien détruire cette coexistence pacifique et menacer l’ensemble de leur univers.

Remarque : je pars du principe que vous avez vu les trailers (j’évoque des Pokémon qui y apparaissent, y compris s’ils sont importants dans le scénario). A l’attention des néophytes : dans la partie univers, je parle de Pokémon sans forcément vous mettre les images correspondantes. Je pense que vous réussirez quand même à comprendre la chronique^^

téléchargement (2)

Univers

Ryme city est une ville où il fait bon vivre. C’est en tout cas ainsi que son fondateur l’a voulue, les humains et les Pokémon en harmonie. Pas de dresseurs ni de combats, les Pokémon sont des citoyens à part entière : partenaires des humains dans leur travail, agents de la route, pompiers, agents d’entretien, assistants… C’est d’ailleurs un point que j’ai vraiment adoré, c’est de voir à quel point les caractéristiques des Pokémon ont été respectées, sans parler des nombreux clins d’oeil à l’anime et au jeu (ça n’étonnera en tout cas pas les jours de voir qu’un Ronflex s’est endormi au milieu d’un carrefour, ou les Salamèche qui aident à faire la cuisine ).

D’ailleurs, des Pokémon, la ville en est truffée. C’est simple, il y en a partout, tout le temps, mais ils sont super bien intégrés, et il faut parfois se concentrer pour tous les percevoir. Les 7 générations sont présentes, des emblématiques : Dracaufeu (dont je craignais le chara design suite aux trailers, mais en fait il passe vraiment bien), Rondondou (avec le super clin d’oeil à l’anime^^), Psykokwak (et ses migraines légendaires), Amphinobi (qui se paie le luxe d’un clin d’oeil à un célèbre film de SF, en plus) ; aux moins connus comme les Statitiks (bonne chance pour le voir, celui-là), les Guérilande ou les Frison (d’ailleurs, je sais pas si c’est exprès, mais je trouve que la ville à un côté américain, et il se trouve que dans les premiers Pokémon du film, on voit justement un Guériaigle (un aigle) et un Frison (un bison). En tout, il y a apparemment dans les 60 Pokémon qui apparaissent à l’écran. C’est peu compte tenu du nombre de Pokémon que comptent les 7 premières générations (la 8e arrive \o/), mais c’est déjà énorme, surtout que franchement, aucun Pokémon ne m’a choqué dans son design, à la fois fidèles et réalistes juste ce qu’il faut. J’aime beaucoup le design de Mewtwo, qui est assez différent des autres et fait un peu alien.

Et mention spéciale à l’utilisation d’un Pokémon en particulier, dont je pensais la présence vraiment anecdotique, juste pour le clin d’oeil quoi, et non seulement ils l’utilisent très bien tout en surprenant, mais en plus ils font une référence à un épisode de l’anime.

Énormément de références aussi. Que ce soit à l’univers (en dehors des Pokémon présents, il y a plein de pancartes, d’affiches, de choses du genre), aux jeux ou à l’anime. Surtout à l’anime, il faut bien le dire, mais certaines m’ont bien fait rire, même si du coup elles se repèrent à l’avance. Quant aux joueurs de la première heure, un personnage qui ressemblent drôlement à… ben vous verrez bien 😉

Bon, j’ai pas mal parlé du côté Pokémon, mais n’oublions pas le côté « film noir ». L’atmosphère fonctionne vraiment bien, et du coup ça donne un côté tout public à univers à la base plutôt destiné aux enfants. Et puis franchement, toute la scène du M.Mime est géniale (absurde, mais géniale^^).

chinaDetectivepikachuCover

J’adore le Ludicolo^^ (le Pokémon hippie à droite de l’image). Et le spododo (le petit champi en bas à gauche)

Personnages

Le personnage phare est bien évidemment Pikachu. Il fonctionne superbement à l’écran, il est trop mignon, les effets de fourrure et des expressions sont excellentes (j’adore la scène qui suit sa rencontre avec Tim, et qu’il s’énerve après ses tasses de café vide XD). La voix fonctionne également très bien… même en VF (ben oui, il passait pas en VO chez moi). Puis bon, un Pikachu accro à la caféine qui fait des blagues salaces… ça se pose là, hein^^ (au sujet des blagues salaces, je pense qu’elles sont suffisamment discrètes pour que les enfants ne les repèrent pas trop^^ Parce que oui, Pikachu fait des blagues salaces dans un film pour enfant…^^ et elles sont drôles, en plus…).

Le psykokwak est également adorable (oui, il parle pas (quoi que), mais il a suffisamment de présence pour que je le considère comme un personnage). Ils ont pensé à ses migraines, et j’ai bien l’impression que le petit canard se sert de la peur qu’il inspire pour légèrement manipuler Pikachu^^

Quant à Mewtwo… je vais pas parler de son rôle dans l’intrigue, mais je suis juste contente qu’ils semblent avoir respecté son histoire originale.

Voilà pour les Pokémon. Qu’en est-il des humains ?

Alors Tim, tout d’abord. Fils d’un policier accro à son boulot, si bien qu’ils ont perdu contact après la mort de sa mère et qu’il a été élevé par sa grand-mère. S’il aimait les Pokémon quand il était petit, il s’en est finalement détaché pour bosser dans les assurances. Il faut dire que son père était spécialisé dans des affaires impliquant des Pokémon, donc il y a une certaine rancœur de la part de Tim. Mais grâce à Pikachu, l’ancien partenaire de son défunt père (on va y revenir), peut-être qu’il pourrait bien lui pardonner. Tim est plutôt attachant, et je n’ai pas eu de mal à croire à sa relation avec Pikachu. J’ai aussi bien aimé le fait qu’il n’ait pas d’affinité avec les Pokémon, parce que ça permet de montrer que la société fera toujours remarquer à ceux qui sont différents… qu’ils le sont.

Lucie ensuite, journaliste débutante en quête d’un scoop, qu’elle est persuadée d’avoir trouvé dans la disparition de Harry, le père de Tim. La partenaire de Psykokwak est un peu horripilante au début, et même si je ne suis pas vraiment fan de son perso, bon, ça passe quand même.

Je ne parlerai pas des antagonistes pour des raisons évidentes. Bon, on reste sur un film jeunesse, vous attendez pas à un méga twist, hein.

téléchargement (1)

Intrigue

 

Harry, un policier, est porté disparu, présumé mort suite à l’accident tragique de sa voiture, attaquée par un Pokémon. Pikachu, son partenaire, a survécu, seulement il a perdu la mémoire. Seule sa casquette de détective, sur laquelle est inscrit le nom de Harry, lui donne un point de départ à son enquête.

Alors qu’il vit dans une autre ville, son fils Tim finit par apprendre la disparition de son père. Sa mort ne l’attriste pas plus que ça, mais bon, il faut bien régler les papiers, vendre l’appart, toussa… Sauf que l’appart n’est pas vide, puisqu’il y trouve un Pikachu qui parle.

Après la découverte d’un gaz qui influe le comportement des Pokémon qui le respirent, ils décident finalement d’enquêter…

Bon, le scénario casse pas trois pattes à un Bourrinos, mais l’un dans l’autre, c’est pas plus mal. Déjà parce que les néophytes n’auront aucun mal à suivre l’histoire même s’ils ne connaissent pas l’univers, et ça reste accessible aux plus jeunes. Autrement dit, si vous, parents, accompagnez vos enfants, vous pourriez bien passer un agréable moment quand même 😉

pokemon-detective-pikachu-film-image-02

L’une des meilleures scènes du film. Un complet respect de M.Mime^^

Style

Côté musique, des reprises des musiques des jeux et de l’anime 🙂 Les voix françaises sont tout à fait correctes.

Du côté de l’image : wahou ! Les Pokémon sont super bien fait, la ville est magnifique, avec une ambiance assez sombre qui répond bien aux codes du film noir. Les rares combats fonctionnent très bien, mais surtout, il y a plusieurs scènes qui sont un vrai régal pour les yeux. Je pense notamment à tout ce qui suit l’exploration du laboratoire, avec une scène surprenante, plutôt impressionnante, et qui fait un clin d’oeil à la description Pokédex du Pokémon concerné. Sincèrement, pour un film Pokémon, un film adapté de jeu vidéo… l’équipe du film a vraiment fait un super taff. Il y a aussi des moments assez émouvants, je pense à deux en particulier (la scène du pont, vraiment, je ne savais pas si je devais rire ou pleurer <3).

Mention toute particulière pour le générique. Ils étaient pas obligés, mais j’adore l’intention, surtout que ça fonctionne très bien.

1557135256-5688-card

Si vous avez vu l’anime… vous savez ce qui se passe derrière :3

Bilan

Bon je crois que vous l’avez compris… j’ai beaucoup aimé le film^^ Un film Pokémon, ouais. Je suis fan de la première heure, j’ai joué aux premiers jeux sans jamais m’arrêter depuis (sérieusement, j’ai acheté la switch juste pour cette licence… je joue toujours à Pokémon Go…), j’ai des peluches, un T-shirt… (Faut dire que moi et les bestioles, hein… mes béta-lectrices pourront vous dire à quel point je les adore <3). Et franchement, pas été déçue du tout, au contraire, et quand il sortira, je vais le revoir encore quelques fois^^ (s’ils se lancent sur une série de films de cette qualité… je signe tout de suite !).

Pour autant, les non connaisseurs peuvent aussi y trouver leur compte, même s’ils seront moins touchés par les références. L’intrigue et l’univers sont compréhensibles même si vous n’y connaissez rien, en tout cas (pour l’anecdote, j’ai réussi à convaincre ma mère de m’accompagner, mais elle était pas emballée… je l’ai entendue rire plusieurs fois, et elle m’a avoué à la fin qu’elle ne s’attendait pas à ça et qu’elle avait passé un bon moment^^).

Il y a évidemment des défauts, dont des ficelles très grosses ou des trucs pas bien clairs, et les motivations de l’antagoniste qui sont dignes de celles d’un personnage d’anime (et une incohérence de lore, rapport aux immunités de type… mais bon, l’anime en a fait des pires… et puis la scène est cool), mais je dois admettre que je n’en ai pas fait grand cas pendant le visionnage…^^ objectivité ? ou ça ?

Detective-Pikachu-Ryan-Reynolds

Elle a dû se faire bouffer^^

Et qu’en pense Pikachu au final de tout ça ? 

2 réflexions sur “Détective Pikachu, le film

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s