Les annales du Disque-Monde T8 : Au guet ! (Guet T1), Terry Pratchett

 

 

Au guet ! est le 8e tome du cycle Les Annales du Disque-Monde, de l’auteur britannique Terry Pratchett, et le 1er tome du cycle du Guet. Il est sorti en 1989 en Vo, puis en 1997 en France aux éditions Atalante, pour ressortir en poche en 1999.

Une société secrète d’encagoulés complote pour renverser le seigneur Vétérini, Patricien d’Ankh-Morpork, et lui substituer un roi.
C’est sans compter avec le guet municipal et son équipe de fins limiers.
Une affaire à la mesure du capitaine Vimaire – s’il boit, c’est pour oublier les laideurs de la vie – et de ses brillants adjoints. (« Tous pour un ! » )
Et lorsqu’on retrouve au petit jour dans les rues les corps des citoyens transformés en biscuits calcinés, l’enquête s’oriente résolument vers un dragon de vingt-cinq mètres qui crache le feu ; on aurait quelques questions à lui poser.
Mais peut-être la collaboration du bibliothécaire de l’Université ne sera-t-elle pas inutile : n’arbore-t-il pas aussi une plaque de la DST (Défense simienne du territoire) ?

Prérequis

 

Aucun en particulier, vous pouvez attaquer direct, c’est une bonne entrée au cycle.

 

Thèmes abordés

 

Le roman noir, le maintien de l’ordre, le crime organisé, la défense des animaux, les sectes, le pouvoir, la non-correspondance aux normes sociétales…

 

Mon avis

 

Le cycle du Guet est l’un de mes préférés, donc si en plume vous appréciez les romans noirs, il s’agit d’une excellente porte d’entrée. D’autant que l’intrigue se déroule essentiellement dans un milieu urbain, donc ici l’univers sera très simple a appréhender.

Le Guet de nuit est la risée de tous, beaucoup plus dépenaillé et poussiéreux que le fameux Guet de jour. Pour ne rien arranger, il faut bien avouer qu’il ne sert plus à grand chose. Comment arrêter des voleurs quand ils ont des permis de voler ? Comment punir les assassinats alors que leurs auteurs ont le permis de tuer ? C’est que, depuis la monté au pouvoir du patricien Vétérini, il a donné un nouveau sens au crime organisé. Pas besoin de juguler les criminels, ils se jugulent tout seuls. Par contre, qui ira pleurer la mort d’un soldat du Guet, sinon le Guet lui-même ? Ils peuvent bien crever les uns après les autres, tout le monde s’en fout. D’ailleurs, c’est bien connu, il faut soi-même avoir commis des trucs pas très jolis pour s’engager là-dedans. Ou bien être rejeté de partout…

Autant dire que le capitaine Vimaire, alcoolique et dépressif, n’est pas au meilleur de sa forme. Et quand le jeune Carrotte, nain de près de 2m de haut, s’engage volontairement dans le Guet (sans y avoir été forcé ni rien, hein ! puis il a ses protections et le manuel, donc tout va bien), tout le monde tombe de haut. Surtout que la nouvelle recrue très charismatique semble bien décidé à mettre de l’ordre à Ank-Morpork. Ce sera donc aux anciens, le brave Côlon et le sûrement humain Chicard Chicques de lui apprendre le métier : faire profil bas, et ne pas courir trop vite pour ne pas avoir à arrêter qui que ce soit.

Dans le même temps, les Frères Eclairés (plus bras cassés qu’éclairés, m’enfin^^), sont bien décidés à montrer à la ville qu’ils en ont gros et qu’ils aimeraient bien être considérés en tant que tels. Quitte à invoquer les dragons des légendes pour faire cramer les méchants vendeurs de légumes.

Heureusement, le Bibliothécaire veille au grain… enfin, à la banane plutôt 😉 Il faut bien un sin… euh… un Anthropoïde pour relever le niveau !

Ainsi, entre l’influence de Carotte et cette menace pas du tout organisée, Vimaire va pouvoir retrouver des galons et prouver à tous que le Guet de Nuit n’est pas une bande d’inutiles. Sans compter qu’il va faire une très charmante rencontre en la personne de Sybil, une riche héritière éleveuse de dragons des marais (des petits machins tout le temps malades qui menacent d’exploser à tout moment). Cela dit, tout le monde le sait, il n’y a que les héros qui peuvent tuer un dragon. Reste à en trouver un… Enfin, un qui ne soit pas appâté par l’argent et une jolie princesse en mariage…

 

Bilan

Sous couvert d’utiliser des codes connus de la Fantasy (les dragons, l’orphelin au noble destin (c’est pas ce que vous croyez !), le tyran…), et du roman noir (le flic dépressif et alcoolique), il s’agit de proposer un divertissement teinté de cynisme, une intrigue solide, et une réflexion sur le maintien de l’ordre, le pouvoir, la façon dont on se perçoit et dont les autres nous perçoivent, la différence par rapport à des normes sociétales, etc… Sans parler de la plume inégalable de Pratchett, avec la non moins inégalable traduction de Patrick Coulon.

 

A propos de la bande dessinée :

au guet bd

Fan de Pratchett, je me suis offert la bande dessinée de « Au guet ! » à Noel dernier, et j’avoue avoir été un poil déçue. L’adaptation est assez fidèle, même si je ne raffole pas des dessins, mais il manque une chose importante : la narration. Parce que ça paraît idiot dit comme ça, mais mine de rien, la plume de Pratchett est l’un des principaux intérêts du Disque-Monde.

 

A propos de la série TV :

En attente…

 

Et ailleurs, qu’en pense-t-on ?

6 réflexions sur “Les annales du Disque-Monde T8 : Au guet ! (Guet T1), Terry Pratchett

  1. Pingback: Les annales du Disque-Monde, Sir Terry Pratchett (2/2) | L'Imaginaerum de Symphonie

  2. Pingback: Les annales du Disque-Monde T15 : Le guet des Orfèvres (Guet T2), Terry Pratchett | L'Imaginaerum de Symphonie

  3. Pingback: Fantasy et clichés : ces clichés qui m’insupportent | L'Imaginaerum de Symphonie

  4. Pingback: [Challenge] Bilan 2019 Challenge Littérature de l’Imaginaire | L'Imaginaerum de Symphonie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s