Les Archives de Roshar (Cosmere) T2 : Le livre des Radieux, Brandon Sanderson

 

Le Livre des Radieux est le deuxième tome du Cycle de High Fantasy les Archives de Roshar, de l’écrivain américain Brandon Sanderson. Il est paru en 2014 en VO, puis en 2017 en Français, divisé en 2 tomes par l’Editeur Le Livre de Poche, et toujours traduit par Mélanie Fazi.

Attention : cette chronique contient des spoils du premier tome 😉 Je vous conseille donc de ne pas lire cette chronique si vous n’avez pas encore lu les 2 parties du T1 et que vous ne voulez rien savoir.

Roshar, terre de pierres et de tempêtes. Des siècles ont passé depuis la chute des Chevaliers Radieux, mais leurs avatars, des épées et des armures mystiques qui transforment des hommes ordinaires en guerriers invincibles, sont toujours là.

Au cœur des Plaines Brisées, Kaladin lutte depuis dix ans dans une guerre insensée.
Dalinar, le chef d’une des armées, est fasciné par un texte ancien, La Voie des rois.
Au-delà de l’océan, la jeune Shallan apprend la magie et découvre certains secrets des Chevaliers Radieux…

Univers

 

A la fin de la Voie des Rois, Jasnah et Shallan arrivaient à la conclusion que les redoutables Néantifères des légendes pourraient bien être les Parshendis, « cousins » des pourtant placides parshes qui servent de serviteurs à tout le royaume. L’occasion donc d’en découvrir un peu sur ces fameux Parshendis.

Quand j’avais lu le T1 pour la première fois, je pensais que les Parshendis étaient des humains, malgré leur apparence un peu étrange. Eh bien non, ce n’en sont pas, et ils sont d’ailleurs plutôt fascinants. A ce stade, on se demande bien comment les humains ont pu les assimiler à ces créatures du chaos, et on se dit qu’en tout cas, la situation semble un peu plus compliquée que ce que pensent Jasnah et Shallan. On commence aussi petit à petit à avoir quelques informations sur l’assassinat du roi d’Alekhtar 6 ans plus tôt.

La  fin du Tome 1 établissait aussi que les Chevaliers Radieux étaient sur le retour : preuve d’une nouvelle Désolation, mais aussi là encore l’occasion d’en savoir un peu plus, notamment sur la véritable nature de leurs armes légendaires, les Lames d’Eclats (une nature plutôt cool et triste en même temps).

Pour celleux qui ont lu Warbreaker… il y a une ou deux petites surprises^^ (il n’est pas nécessaire de l’avoir lu pour comprendre Roshar, mais disons qu’il y a des connexions bien sympa).

 

Personnages

 

Après ses exploits d’homme de pont, Kaladin et ses compagnons vont quitter la vie d’esclave pour rejoindre les soldats de Dalinar, et en bonne place en plus. Mais ce n’est pas ça qui va lui remonter le moral : Kaladin est plus que jamais décidé à se venger d’Amaram, et même s’il est obligé d’admettre que tous les pâle-iris ne sont pas des salauds finis, la hache est loin d’être enterrée. Pire encore, ses pouvoirs de fulgicien commencent à lui monter à la tête, et il a perdu de vue ses objectifs premiers tout en commettant d’importantes erreurs. Il va lui falloir un sacré électrochoc pour remettre les pieds sur terre à ce Marchevent.

Le tome 1 laissait plutôt la part belle à Kaladin, entre ses scènes de bravoure et les flashbacks sur son passé. Cette fois, c’est au tour de Shallan de se livrer. Comme Kaladin, le lecteur était amené à penser qu’elle avait eu vie plutôt heureuse et protégée, compte tenu de son statut de pâle-iris, de sa bonne humeur et de son optimisme. En vérité, c’est juste qu’elle sait bien cacher ses blessures… même si l’une d’elles va bien sûr se réouvrir. J’aimais Shallan dès le tome 1, mais je sais que certains lecteurs la trouvaient trop éloignée de l’intrigue principale. Qu’à cela ne tienne, la voilà qui doit se rendre au plus vite aux Plaines Brisées : c’est qu’elle a un prétendant à rencontrer, et une humanité à sauver. J’aime aussi beaucoup ses interactions avec le Cryptique Motif, qui ne comprend pas toujours très bien les subtilités et les paradoxes de notre espèce^^

Après avoir été raillé, méprisé, trahi, Dalinar reprend du poil de la bête et décide enfin de se faire confiance. Tout comme Shallan, il a compris que l’humanité partait au devant d’un grand péril, et il est bien décidé à tout faire pour protéger ses hommes, malgré leur mauvaise volonté. De quoi faire de l’ombre au roi lui-même…

Parmi les personnages secondaires, j’apprécie beaucoup le roi Elhokar. Il fait pas mal de bourdes, il est arrogant, obstiné… mais c’est surtout un gamin qui n’a pas du tout la tête de l’emploi, et qui comprend bien que tout le monde préférerait le savoir ailleurs. Dans l’estomac d’un monstre des gouffres, par exemple. J’aime aussi beaucoup les deux fils de Dalinar, Adolin et Renarin, très différents l’un de l’autre, mais tous deux gentils, loyaux et avec un fort sens du devoir. Renarin est particulièrement touchant dans sa volonté à devenir un guerrier malgré son handicap. Jasnah aussi est toujours aussi fascinante, même si elle est davantage en retrait dans ce tome (et pas forcément hyper agréable à cotoyer). On en apprend aussi un peu plus sur Szeth, l’Assassin en Blanc, et on rencontre aussi Lift, qui est au centre de la nouvelle Dansecorde dans Sixième du Crépuscule et autres nouvelles.

Whelan_Stormlight_Shallan

Shallan by Michael Whelan

Intrigue

 

Après la découverte de Jasnah et Shallan, les deux jeunes femmes décident de se rendre en personne aux plaines brisées : si les parshes de Roshar devenaient du jour au lendemain des créatures assoiffées de sang, l’humanité serait perdue ! Et puis il semblerait que l’ancienne cité des Chevaliers Radieux se trouverait quelque part sur les plateaux… remplie d’archives qui pourraient contenir la solution à leur survie.

Les personnages principaux sont donc enfin réunis vers le tiers du roman, avec une rencontre épique entre Kaladin et Shallan (nan, sérieux, cette scène est géniale^^).

Sur les Plaines Brisées, pas le temps de s’ennuyer. Dalinar commence à en avoir assez de cette guerre qui s’éternise. Du côté des Parshendis, la guerrière Porte-Eclat Eshonai semble elle aussi lassée. Avec un peu de chance, une entente serait possible… Mais ce serait quand même plus simple sans l’Assassin en Blanc, qui ne chôme pas non plus.

Et parce qu’il faut un peu de douceur entre ce monde de brutes, et même si je n’aime pas beaucoup les romances, je dois bien avouer que la relation entre Shallan et Adolin est mignonne et amusante (et même si on sent venir le triangle amoureux… ben pour une fois, ça ne me dérange absolument pas, et en plus j’ai vraiment envie de savoir comment ça va finir par se goupiller).

 

Style

 

Le rythme de Roshar est relativement lent, même si je ne trouve pas qu’il y ait tellement de longueur. L’introspection, les doutes et cheminements des personnages, leurs interactions, prennent en effet pas mal de place, ce que j’apprécie particulièrement. Et ça n’empêche pas les scènes d’actions ou de tension d’être particulièrement réussies, très visuelles et prenantes. Mais si vous êtes habitués aux récits nerveux qui vont droit au but, j’imagine que vous pourriez vous ennuyer un peu^^

Bilan

 

Avec ce deuxième tome, Roshar semble se confirmer sur le haut du panier de la Fantasy épique. L’univers est toujours aussi fascinant, les personnages sont attachants, ils font des erreurs, ils apprennent, ils évoluent. La vraie menace commence à se profiler, même si on comprend bien qu’il nous manque encore quelques pièces de puzzle.

 

Et ailleurs, qu’en pense-t-on ? 

8 réflexions sur “Les Archives de Roshar (Cosmere) T2 : Le livre des Radieux, Brandon Sanderson

  1. Pingback: Index : Oeuvres étrangères | L'Imaginaerum de Symphonie

  2. Pingback: [Challenge] Bilan 2019 Challenge Littérature de l’Imaginaire | L'Imaginaerum de Symphonie

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s