Élévation, Stephen King

élévation

Elevation est une novella fantastique de l’écrivain américain Stephen King. Elle a été publiée en 2018 en VO, puis en français en 2019 aux éditions Le Livre de Poche.

Dans la petite ville de Castle Rock, les rumeurs circulent vite. Trop vite.
C’est pourquoi Scott Carey ne veut confier son secret à nul autre que son ami le docteur Bob Ellis. Car avec ou sans vêtements, sa balance affiche la même chose, et chaque jour son poids diminue invariablement. Que se passera-t-il quand il ne pèsera plus rien ?
Scott doit également faire face à un autre problème : les chiens de ses nouvelles voisines ont décidé que sa pelouse était le lieu idéal pour faire leurs besoins. Entre le couple et Scott, la guerre est déclarée. Mais lorsqu’il comprend que le comportement des habitants de Castle Rock, y compris le sien, envers les deux femmes mariées met en péril le restaurant qu’elles ont ouvert en ville, il décide de mettre son « pouvoir » à contribution pour les aider.

Quand on évoque Stephen King, on pense clown, voiture maléfique, ou doigt télescopique dans le lavabo (si, si. Sérieux, j’adore cette nouvelle^^). Bref, on pense plutôt Horreur, Fantastique ou non, d’ailleurs (je trouve Misery beaucoup plus effrayant que Shining, par exemple). Mais il ne faudrait pas oublier qu’il est aussi capable d’écrire des récits émouvants, tels que La Ligne Verte ou La Rédemption de Shawshank. Les thèmes restent graves, mais les récits sont plus tire-larmes qu’inquiétants.

 

Scott est un américain moyen d’une quarantaine d’années, plutôt obèse. Il vit seul avec son chien et a des relations un peu conflictuelles avec ses voisines, un couple de femmes mariées.

Un jour, Scott commence à maigrir. Enfin… Pas exactement. Tous les jours, il perd exactement le même poids, mais son tour de taille ne change absolument pas. Plus étrange encore, qu’il soit nu, habillé, ou qu’il planque des kilos de pièces dans ses poches… son poids demeure inchangé. On ne sait pas pourquoi, et on ne le saura pas, et à vrai dire… on s’en fiche un peu, ce n’est pas le sujet de ce roman. Et puis, le Fantastique n’a pas toujours besoin d’explications, au contraire 😉

Donc, Scott perd du poids, et il finit par réaliser que si ça continue comme ça, il ne pèsera bientôt plus rien du tout. Alors, quitte à disparaître, il décide d’enterrer la hache de guerre avec ses voisines, et comprend du même coup que leur attitude quelque peu… inamicale (de la part de Deedee, en tout cas), est en réalité nourri par le climat homophobe du quartier.

Car elles sont les heureuses propriétaires d’un resto Mexicain (Mexicain… Trump… voilou, voilou). La cuisine est super bonne, mais voilà, personne n’a envie de foutre les pieds dans un resto tenu par des lesbiennes. Mariées, en plus, z’ont pas honte ? Attristé par cette injustice et s’attachant peu à peu aux jeunes femmes, Scott va donc décider de profiter du temps qui lui reste pour les aider.

On ne dirait pas comme ça, mais même si le thème est grave, le récit lui-même est frais et léger, parfois même drôle. Les personnages sont tous très vite attachants, et il y a une vraie portée métaphorique dans le texte que je vous laisse découvrir, notamment avec le côté surnaturel très symbolique.

 

Bilan

Elevation est un roman court qui se lit d’une traite et qui m’évoque une sorte de fable moderne, à la fois « Feel-good » et triste. En tout cas, belle et émouvante. Un récit sur le vivre ensemble, l’acceptation des autres et de soi-même… et une petite critique sur les Etats-Unis de Donald Trump au passage.

 

Et ailleurs, qu’en pense-t-on ? 

3 réflexions sur “Élévation, Stephen King

  1. Pingback: Index : Oeuvres étrangères | L'Imaginaerum de Symphonie

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s