Fantasy et clichés : focus sur la fantasy épique (2019)

red_riding_hood_by_sandara_dde398i-fullview

Red Riding Hood,  sandara

La semaine dernière, on a regardé quelques caractéristiques sur une liste de 64 livres de Fantasy, parmi lesquels 23 qui relèvent de la Fantasy épique.

Sur internet, on trouve assez facilement des listes interminables de clichés imputés à la Fantasy, en particulier à la Fantasy épique… mais si ! vous savez, ces romans pour ados avec des nains, des elfes, et des dragons ! Alors, avant de regarder les chiffres, une ou deux remarques :

  • Pour beaucoup, j’ai l’impression que Fantasy équivaut forcément à Fantasy Epique ou Mediéval Fantasy, sauf qu’il ne s’agit que d’un genre parmi d’autres. La Fantasy, c’est beaucoup plus vaste que le Seigneur des Anneaux, Harry Potter et le Trône de Fer. Toute la Fantasy n’est pas adaptée à la télévision ou au cinéma. Je me demande si les idées reçues ne viennent pas en partie de là, en fait.
  • La Fantasy épique se caractérise en partie par un univers souvent travaillé et « imaginaire », donc oui, les créatures fantastiques et les peuples non humains font partie des tropes de la Fantasy épique, c’est à dire participent de leur essence. Reprocher ses créatures à la Fantasy épique, c’est un peu comme reprocher ses  démons à l’horreur ou ses flics aux thrillers. On peut s’en passer… mais voilà. Vous êtes libres de ne pas aimer et de ne pas en lire, mais il me semble plus logique de tout simplement lire autre chose que de taper dessus pour ce qu’elle est (enfin, plus rien ne m’étonne quand je vois que certains ont critiqué l’aspect fantasy du seigneur des anneaux…)
  • Des elfes, des nains et des dragons… Et alors ? Qu’est-ce qui vous gêne là-dedans en fait ? Tous les elfes ne se ressemblent pas, tous les dragons ne se ressemblent pas, et il est tout à fait possible de faire de la Fantasy intéressante avec ses éléments. Et sans que ce soit copié-collé sur le Seigneur des Anneaux ! De la même manière, une Fantasy dénuée de ses éléments, avec juste des humains et peu de magie, peu être très bien… ou sans intérêt.
  • Évidemment que les romans de Fantasy épique ont des points communs ! Ils n’appartiendraient pas au même genre, sinon !

 

Ceci étant dit… parlons chiffres, donc. Je rappelle qu’il n’y a que 23 titres de Fantasy épique dans cette sélection, publiés sur une période d’environ 70 ans, donc il n’est pas question de prouver quoi que ce soit. Mais regardons quand même ce que ça donne.  Contrairement à l’article précédente, mes commentaires seront moins longs puisqu’on en a déjà parlé.

Elus et prophéties

anakin_skywalker_by_livingalivecreator_d9u6c7j-fullview

Anakin Skywalker,  LivingAliveCreator

Prophéties Epique Autre
Nombre 8 Nombre 6
Pourcentage 34,78% Pourcentage 14,63%
Elus Epique Autre
Nombre 9 Nombre 8
Pourcentage 39,13% Pourcentage 19,51%

S’il y a des élus et des prophéties un peu partout, ils sont davantage présents dans la Fantasy épique (environ 35 à 40 % des romans d’épique en contiennent contre 15 à 20 % des non épique). Pas étonnant puisqu’ils sont souvent intégrés dans la définition-même de la High Fantasy… Et puis comme on le disait la dernière fois, finalement, deux élus ne se ressemblent pas, pas plus que deux prophéties. Donc si on vous dit qu’il y a une prophétie dans le roman… attendez peut-être un peu avant de vous enfuir en courant.

 

Cosmologie, faune et flore

httyd3_duo_contest__do_not_touch_my_daughter_by_ptitvinc_dd7cf3x-fullview

Do not touch my daughter,  ptitvinc

Divinités Epique Autre
Importante 10 Importante 13
Mineure 3 Mineure 2
Pourcentage 56,52% Pourcentage 36,59%

Comme la dernière fois, j’ai pas trop de commentaires là-dessus, ça me semble assez normal que cette notion soit importante vue l’importance des religions chez nous.

 

Dragons Epique Autre
Oui 6 Oui 5
Mineur 4 Mineur 3
Total 10 Total 8
Pourcentage 43,48% Pourcentage 19,51%

 

J’avoue que je ne m’attendais pas à ce résultat, je pensais qu’il y en avait beaucoup plus. Seuls 6 romans sur 23 ont des dragons réellement importants/présents dans l’histoire. Comme invasion, j’ai vu mieux… Ils apparaissent quand même dans presque la moitié des univers Epique contre 20 % chez les non-Epique.

 

Chiens/ Loups et félins Epique Autre
Oui 9 Oui 11
Pourcentage 39,13% Pourcentage 26,83%

Je pensais qu’il y en avais plus dans l’Epique, et c’est le cas, mais pas de beaucoup. Ils sont quand même aussi nombreux que les dragons, pourtant je n’ai jamais vu personne râler sur leur présence :3 A quand une loutre qui parle pour accompagner le héros ? Pour l »année prochaine, je me demande si je ne ferai pas une recherche sur les chevaux « magiques ».

 

Créatures « magiques » autres que dragons, félins, loups
Oui 5 Oui 16
Un peu 5 Un peu 2
Pourcentage 43,48% Pourcentage 43,90%

 

Là, c’est vraiment kif-kif, pour le coup, les créatures magiques autres sont aussi nombreuses que les dragons, ce qui est une bonne surprise pour moi, et il y en a aussi bien dans l’Epique que dans les autres genres. De toute évidence, la Fantasy aime les bestioles ^^

 

Vu le faible score des plantes, je n’ai pas jugé utile de sortir les résultats spécifiques à l’Epique…

 

Magie

sorcery_soup_by_kenket_dddwrzy-pre

Sorcery soup, kenket

 

Magie Epique Autre
Mineure 9 Oui 19
Importante 14 Mineur 19
Total 23 Total 38
Pourcentage 100,00% Pourcentage 92,68%

Bon, celui-ci, vu les résultats, ça servait pas à grand chose de le mettre, mais bon… Je n’ai pas spécialement de commentaire, ça reste assez logique qu’il y ait de la magie dans la Fantasy^^ Par contre, l’année prochaine on regardera la proportion de magie basée sur les éléments.

 

Objets magiques Epique Autre
Oui 14 Oui 13
Pourcentage 60,87% Pourcentage 31,71%

 

Pas tellement de surprise là non plus, entre les armes magiques, les amulettes etc… ça n’a rien d’étonnant.

 

Univers

the_path_to_hearthstone_by_alaeries_dcxoh0g-pre

The path of Hearthstone,  alaeries

Médiéval Occidental Epique Autre
Nombre 21 Nombre 9
Pourcentage 91,30% Pourcentage 21,95%

Globalement, la Fantasy Epique reste d’inspiration médiéval occidental. Ce qui n’est pas forcément obligatoire en fait, pour moi on peut très bien utiliser les mêmes codes dans d’autres types d’univers, soit inspirées d’autres cultures (africaines, asiatiques…), voire… futuristes. D’ailleurs, Star Wars obéit aux codes de la Fantasy Epique 😉 (Et Harry Potter, même s’il se passe dans notre monde et ne peut donc être difficilement classé en Fantasy Epique… ben il obéit quand même pas mal aux codes de la High aussi 😉 (par contre, c’est de toute façon de la Fantasy). Bref, je pense qu’il y a des trucs à faire là-dessus.

 

Nature des personnages

kitsune_with_fans_by_candra_dcuhc4z-pre

Kitsune with fans,  Candra

Séides « monstrueux » Epique Autre
Oui 9 Oui 3
Pourcentage 39,13% Pourcentage 7,32%

Le séide monstrueux est quand même plutôt réservé à l’Épique, souvent sous les ordres d’un Seigneur des Ténèbres. Le principal reproche que je ferais à ce point, c’est qu’il s’agit souvent d’un peuple entier maléfique (dans le SdA, par exemple, tous les gobelins sont « mauvais », de même que les Svart Alfar dans la Tapisserie de Fionavar), il n’y a pas de nuance. Ça permet cela dit d’avoir un ennemi immédiatement identifiable.

 

Seigneur du mal Epique Autre
Oui 13 Oui 8
Si on veut 2 Mineur 2
Total 15 Total 10
Pourcentage 65,22% Pourcentage 24,39%

Je pensais qu’il y avait plus de Seigneurs des Ténèbres dans l’Epique, mais ça reste pas mal. Cela ne m’étonne pas plus que ça, je n’ai pas regardé les chiffres mais j’ai l’impression qu’il y a pas mal de dieux plus ou moins « maléfiques », déjà. Et ça reste logique avec l’Epique, puisqu’il faut une menace suffisamment importante pour menacer le monde, ou au moins une grande partie que celui-ci. Mais il y a évidemment moyen de trouver d’autres objectifs aux quêtes.

 

Nature des personnages Epique Autre
Humains 16 69,57% Humains 20 48,78%
Principalement humains 1 4,35% Principalement humains 1 2,44%
Humains et Nonhumains 6 26,09% Humains et Nonhumains 18 43,90%
Nonhumains 0 0,00% Nonhumains 1 2,44%

Il y a quand même 70% des romans d’Epique Fantasy qui ont QUE des personnages humains, soit plus que les non-épique. Hé ! elle est où votre Fantasy Epique cliché avec des elfes et des nains ? La Fantasy Non-Epique a même plus de mixité !

 

Elfes/Nains Epique Autre
Nombre 6 Nombre 7
Pourcentage 26,09% Pourcentage 17,07%

Alors, ce que j’accorde au non-epique, c’est qu’il y a plus de variété dans les nonhumains. Dans l’Epique, les chiffres non-humains correspondent à ceux des elfes et des nains, alors que parmi les 18 livres non Epique qui ont une mixité, seuls 7 contiennent elfes et nains.  Donc pas d’invasion, mais un peu plus de variété dans les personnages non-humains en Fantasy Epique, ça peut en effet être pas mal (pour rappel, les séides monstrueux ont leur propre catégorie, là je parle de personnage ayant un minimum de « personnalité » dans l’histoire, quoi).

 

Vu les faibles scores, je n’ai pas remis les hybrides humainoides-animaux. L’année prochaine, ils seront justement réincorporés dans les « non-humains ».

 

Représentation des personnages

quick_ben_and_kalam_by_shadaan_dc7oi22-fullview

Quick Ben et Kalam, Shadaan

 

Protagonistes Epique Autre
Masculin 11 47,83% Masculin 13 31,71%
Féminin 4 17,39% Féminin 14 34,15%
Masculin et Féminin 8 34,78% Masculin et Féminin 13 31,71%

Mais… Mais les filles aussi veulent botter les culs des seigneurs des ténèbres ! C’est super équilibré au niveau des non-épique, mais dans l’Epique, on va pas se mentir, ce sont surtout les mecs qui partent à l’aventure pour sauver le monde… Et quand elles sont là, elles sont quand même accompagnées des messieurs. Elles sont où les orphelines élues de prophéties ? (Mériane de « Les Dieux Sauvages » me signale à l’oreillette que le boulot est pas terrible. Ok, mais bon 😥 )

 

Représentation Epique Autre
Oui 1 Oui 14
Un peu 5 Un peu 5
Total 6 Total 19
Pourcentage 26,09% Pourcentage 46,34%

 Je ne dirai rien d’autre là-dessus, parce que j’avoue, je pensais pas que c’était à ce point-là… J’espère juste que c’est pas de bol et que j’ai juste pas lu les bons livres et que j’en ai plein à découvrir… (Pour info, le « oui » correspond au Trône de Fer).

 

Sujets de société Epique Autre
Nombre 5 Nombre 11
Pourcentage 21,74% Pourcentage 26,83%

Par contre, la Fantasy Epique parle tout autant de sujets de société que la Non-Epique. On peut aller botter des culs sur des dragons et quand même faire réfléchir sur notre monde.

 

Bilan

lagiacrus_by_machipster27_d6btfhw-fullview

Lagiacrus, MAChipster27

Pour vous donner une analogie, si vous regardez un slasher, il y a de fortes chances pour qu’il y ait un tueur armé d’un couteau, même si ce n’est pas obligatoire. De la même façon vous trouverez probablement des vampires et des loups-garous dans la Bit-Lit, des colons ou des planètes inexplorées dans la Space et la Planet Opera, des androïdes dans la Hard SF, des zombies dans… bah les films de zombies, des beaux mecs et des filles ingénues ou tsundere dans la romance, des personnages qui triomphent grâce au pouvoir de l’amitié dans les shonen, des psychopathes dans les thrillers, des gros flingues dans les films d’action, des monstres à trucider dans les jeux vidéo etc…

Vous voyez où je veux en venir ?

Nope, la Fantasy, c’est pas plus cliché qu’autre chose, et la Fantasy Épique non plus. Peut-être que vous n’aimez pas TOUT ce qu’elle propose, mais ça, c’est pas de sa faute. Il y a plein de livres dans les librairies, vous trouverez sûrement votre bonheur ailleurs.

Les créatures fantastiques, la magie, les prophéties, les races non-humaines, les seigneurs ténèbreux… en Fantasy, c’est tout aussi normal que les tueurs masqués dans l’horreur. On peut ne pas aimer, on peut s’en passer, reste que ce sont des éléments incontournables du genre. Et si on enlève tout ça… eh bien vous avez peut-être devant vous un livre de Fantasy… mais probablement pas un Epique.

Et c’est pas grave de pas aimer, mais juste, pour moi taper dessus juste à cause des elfes et des dragons et/ou taper uniquement sur la Fantasy (Epique ou non) sans voir que c’est le cas de TOUS les genres, tous les formats… ben c’est pas cool, en particulier pour celleux qui apprécient.

Depuis quelques temps, on voit beaucoup de créatures tentaculaires et d’univers inspirés des écrits de Lovecraft, pourtant je vois personne hurler au cliché ! Ce n’est d’ailleurs pas nouveau, et pourtant, des auteur.ices continuent de s’en inspirer sans que ça ne pose le moindre problème, alors pourquoi on ne peut pas mettre des nains ?

Et si vous avez quand même l’impression de voir des elfes et des dragons tout le temps, n’hésitez pas à farfouiller un peu, à vous écartez un peu des « ultra-connus » comme Tolkien, Hobb ou Martin. vous pourriez trouver des surprises 😉

18 réflexions sur “Fantasy et clichés : focus sur la fantasy épique (2019)

  1. J’adore tes illustrations. ^^

    Sinon que dire… Que la fantasy épique correspond aux codes de la fantasy épique ? ^^

    Je suis plus surprise par le nombre de romans où il n’y a que, ou majoritairement des humains, en fait. Alors même que… Quand j’y réfléchis, je ne croise pas beaucoup d’elfes, de nains, ou d’autres créatures dans mes lectures, au final.

    Et les filles… Mince ! Je pensais qu’il y en avait davantage ! Coup dur quand on a grandis avec la petite Lyra d’à la croisée des mondes ou avec la jeune Aléa de la Moïra ! Heureusement qu’il y a Mériane, du coup, et Ophélie de la passe-miroir ! (bon après, ok, pas forcément de l’épique ^^ Mais je me devais de rendre hommages à mes héroïnes préférées… ^^)

    Aimé par 1 personne

  2. J’avais écrit un devoir pour un cours d’unif sur la représentation des dragons en fantasy épique pour voir si ça pouvait devenir une caractéristique du genre. J’avais lu une quinzaine de romans différents bah au final… Ils ne sont pas forcément là sans arrêt comme on peut le croire. Ça rejoint ce que tu dis. Je trouve ça dommage de partir du principe qu’un genre est cliché s’il respecte ses codes, d’autant que l’originalité peut venir d’ailleurs. Il serait au passage temps de laisser les femmes botter plus de cul 😁

    Aimé par 2 personnes

  3. Je me demande si ce n’est pas parce que les dragons sont un peu sur tous les supports que les gens ont l’impression qu’il n’y a que ça… et oui, il faut plus de femmes qui bottent des culs, mais autant dire qu’il y a encore moins de personnages noirs et tout qui en bottent…

    Aimé par 2 personnes

  4. Oui je pense aussi que ça doit être lié au côté cinéma, BD, jeux vidéos, etc. du coup on a un sentiment faussé sur la question.
    Et tu as raison pour le reste. Après, je peux comprendre en tant qu’auteur qu’on ait envie d’écrire avec des héros qui nous ressemblent et comme il y a une large représentation d’auteurs « blancs » (j’aime pas ce terme mais c’est pour qu’on se comprenne) ceci explique peut-être cela. Je me dis que si quelqu’un essaie d’exploiter une culture qui n’est pas la sienne, il risque de mal faire sans le vouloir et on tombe dans un cercle vicieux. Enfin après, c’est selon chacun..

    Aimé par 1 personne

  5. Et puis je pense aussi que pour certaines personnes, si ça sort des codes de la fantasy époque, ils ne vont pas forcément se dire que c’est quand même de la fantasy. Je sais qu’au début de la série, je voyais des gens pour qui game of Thrones n’était pas de la fantasy.

    Aimé par 1 personne

  6. Sans vouloir me faire l’avocate du diable, est-ce que la majorité des titres de Fantasy Épique pris en référence ne seraient pas antérieurs au reste de la Fantasy évoquée ? Autrement dit, est-ce qu’ils ne correspondraient pas à une époque qui expliquerait la faible représentation des femmes et des minorités ? Parce qu’il y a une forme d’accusation dans cette suprématie du héros mâle blanc cis hétéro, or je ne suis pas certaine que la Fantasy Épique évolue moins sur le sujet que les autres sous-genres. Juste qu’il s’agit du sous-genre pour lequel les ME (et les autres médias) recyclent perpétuellement les vieux succès, sans laisser de place aux nouveaux auteurs qui, eux, sont sensibilisés sur ces sujets. Ce que je veux dire, c’est qu’il faut aussi prendre ces pourcentages au regard de l’évolution de la société. Un genre plus ancien aura forcément des pourcentages faussés par une accumulation de titres précédant la prise de conscience sur la thématique concernée par l’analyse. Car si on prend les autres sous-genres de la même période, je ne pense pas qu’il y ait davantage de femmes, de noirs ou d’homosexuels en protagonistes. La représentation dans la littérature (dans la société en général) est finalement une lutte assez récente, de laquelle émergent probablement certains sous-genres qui seront donc « mieux côtés » si on considère l’ensemble de leur production.
    Bref, je ne sais pas ce que tu en penses, mais j’aimerais bien voir pour l’année prochaine ce que ça donne avec des titres tous issus de la même période. Je suis persuadée qu’on n’aurait pas tout à fait les mêmes pourcentages (et qu’on prouverait au lectorat comme aux ME qu’il serait temps de laisser « la place aux jeunes », en Fantasy Épique aussi bien que dans les autres sous-genres 😉 ).

    Aimé par 1 personne

  7. C’est vrai que l’âge d’écriture des livres peut entrer en compte, le problème c’est que j’ai vraiment du mal à trouver beaucoup de titres d’épique vraiment récents, donc ça aide pas… d’où l’intérêt de voir l’évolution des chiffres année après année. Je pense que ce serait possible de voir les chiffres de la fantasy en général période par période, mais pour l’épique, j’ai vraiment pas assez de titres 😦

    Aimé par 1 personne

  8. Je comprends très bien. Comme je le précise, le marché lui-même n’aide pas à sortir des « grands succès » du genre qui datent quelque peu. Mais je préfère le préciser afin que certains de tes lecteurs ne fassent pas de conclusions hâtives en boycottant le genre parce qu’il ne prendrait pas en compte les thématiques sociétales de notre époque. Je serais quand même étonnée d’apprendre que ce sous-genre n’évolue pas sur la question de la représentation, au même titre que les autres genres (mais bon, je peux me tromper). Bref, tout ça pour dire à ceux qui passeraient par là qu’il est important de prendre du recul quand on lit des statistiques et qu’il faut se rappeler de l’existence de biais qui peuvent apporter un certain regard sur les résultats obtenus.

    Après, tu peux peut-être pour l’année prochaine faire une « enquête » auprès des blogueurs qui pourraient élargir ton échantillon. 🙂

    Aimé par 1 personne

  9. C’est sûr que si les tropes ne te conviennent pas, après c’est peut-être simplement ceux de la fantasy épique, justement, qui ne te parlent pas 🙂 on pourrait faire la même chose avec la sf^^

    Aimé par 1 personne

  10. Très bon article de states qui permet de mettre en avant certain faux-clichés comme la présence des dragons (que l’on remarque davantage que les chiens ou loups car la bête est autrement plus importante je pense, moins commune). J’imagine quel taf ça a dû te prendre pour pondre un tel article ! Perso, la Fantasy épique, j’adore, je ne vais pas encore m’en lasser, puis certains courant tendent à se modifier avec le temps, on verra ce que la nouvelle génération d’écrivains proposera dans le futur avec ce genre.

    Aimé par 1 personne

  11. C’est ça, on a l’impression d’en voir partout, alors qu’en réalité, ils ne sont pas si fréquents que ça. Je vois beaucoup d’articles sur internet qui tapent sur l’épique alors que 1/ce que l’on prend pour des clichés sont surtout des codes de l’Epique, qui ne sont d’ailleurs pas toujours là ; 2/l’Epique tend à se raréfier, et pourtant il y a beaucoup de créativité sur les derniers cycles écrits (Roshar arrive à être original tout en respectant les codes, c’est quand même pas mal). Je pense qu’il y a toujours moyen de faire des trucs très sympas avec l’Epique 🙂

    Aimé par 1 personne

  12. Pingback: Fantasy et clichés : conclusion | L'Imaginaerum de Symphonie

  13. ça résume tout ce que je n’aime pas dans la fantasy, fantasy épique et héroic fantasy!
    Je n’ai pas lu tous les livres de ce genre même si j’en ai vu et je me suis informée sur le sujet, Nota Bene a fait une bonne vidéo sur d’où est née la fantasy et même s’il y a des codes de la fantasy dans la SF, les 2 ne sont pas pareil, la fantasy est tourné vers le passé et la SF est tourné vers le futur.
    Et en gros la fantasy c’est beaucoup historique, tournée vers le passé, mythologie, religion, créatures fantastiques, magie et manichéisme tout ça que je n’aime pas surtout dans l’héroic fantasy et la fantasy épique!
    Je ne juge pas pour autant ceux qui aiment, je ne juge pas les goûts des autres mais je déteste ce manichéisme qu’on retrouve beaucoup plus dans la fantasy par la religion aussi et qui est loin de la complexité des êtres humains, tous ne sont pas comme ça mais une bonne partie!

    J'aime

  14. Malheureusement, une vidéo qui parle des origines de la Fantasy n’est absolument pas représentative du genre, surtout actuellement (je l’ai regardée aussi). Ce que tu écris ne correspond qu’à une petite partie de la Fantasy, en tout cas. Cet article est dédié à la Fantasy épique, un sous genre parmi d’autre. C’est comme si tu disais « Je n’aime pas les insectes, donc je n’aime pas les animaux ». Mais personne ne t’oblige à en lire, tu sais 🙂

    Aimé par 1 personne

  15. La vidéo permet de comprendre d’où est né la fantasy et de ne pas la mélanger avec la SF! Les 2 sont différents car la fantasy est tournée vers le passé et la SF vers le futur même si les 2 peuvent s’inspirer ou emprunter les codes du genre

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s