Dominix Kemp T1 : Gemellus, Mélanie Dufresne

gemellus

Gemellus est le premier tome de la trilogie de Space Opera Dominix Kemp. Cycle auto-publié écrit par l’autrice québécoise Mélanie Dufresne, le premier tome est sorti en 2019.

Dominix a besoin de l’aide de sa soeur Nova. Mais avant, il devra la sauver des dangers qui la guettent.

L’employeur de Nova semble l’avoir fait disparaître pour la faire taire. Les choses seraient plus simple si Loïc, le jumeau de Nova, acceptait de coopérer. Selon les psyks, un groupe de fanatiques aux facultés psychiques, les jumeaux seraient capables d’exploits inégalés. Loïc pourra-t-il utiliser ce lien qui les unit pour retrouver sa sœur à temps?

Comme Nova n’a jamais rien fait de simple, Dom sera obligé de demander l’aide d’une ancienne flamme, Ketsia. Elle l’a déjà trahi par le passé, mais la vie de sa soeur est plus importante que son orgueil. Il suffit de ne pas tomber dans le panneau une deuxième fois.

Famille, intelligence artificielle et crimes contre l’humanité sont au rendez-vous. Les Kemp n’ont jamais été très à cheval sur les principes. Mais s’ils peuvent jumeler justice et vengeance, c’est une opportunité trop belle pour la laisser passer.

Tout d’abord, je tiens à remercier l’autrice de m’avoir proposé de lire son premier tome en avant-première (ben oui, il sort aujourd’hui, le 3 décembre 😉 ). Vous pouvez par ailleurs retrouver la chronique du tome 0.5 ici.

Tout comme pour la nouvelle Sous-pression, je trouve le résumé un peu trop complet, il ne garde pas grand mystère par rapport au contenu du premier tome, ce que je trouve un peu dommage. La nouvelle semble se situer plus loin dans la trilogie.

L’histoire commence donc sur Terre, quelques années dans le futur, après que les Terriens ont finalement réalisé pour de bon qu’ils n’étaient pas seuls dans l’univers. Place donc aux voyages en vaisseaux spatiaux et aux humains dotés de capacités psychiques particulières, appelés psyks.

Nous faisons donc connaissance avec Dominix Kemp, dont le travail consiste à accomplir certaines missions, notamment aider des gens en détresse. Lors de l’une d’elles, il a besoin de sa soeur neurochirurgienne, Nova. Problème : impossible de la trouver, même son frère jumeau Loic, avec qui elle partage des pouvoirs psychiques, n’a pas plus de nouvelles. Le premier enjeu de ce premier tome va donc être de retrouver ladite soeur, mais au cours de leur enquête, il va apparaître que son employeur, un grand groupe de recherches sur la génétique, pourrait avoir eu son rôle… et les personnages pourraient bien découvrir un problème de plus grande ampleur qu’une simple disparition.

Gemellus est pour moi davantage un thriller de science-fiction qu’un livre de science-fiction pur. Ainsi, si vous n’êtes pas familier de ce genre, vous ne devriez pas à avoir de difficultés à suivre, dans la mesure où il n’y a pas de termes ou de notions qui appellent à des connaissances scientifiques particulières. Dans ce premier livre, nous sommes davantage dans une enquête sur fond de complot, avec des androïdes, des extra-terrestres et des voyages interstellaires en fond. A l’inverse, si vous êtes un aficionado ou que vous souhaitez lire quelque chose de plus complexe, vous pourriez rester sur votre faim. A noter que l’intrigue principale de ce premier tome est résolue à la fin du tome.

Du côté des personnages, s’ils ne sont pas incohérents ni antipathiques, je ne me suis pas spécialement attachée à eux. L’histoire est racontée à la première personne par Dominix, donc on n’a pas le point de vue des autres, est le narrateur n’est pas penché sur l’introspection. Ainsi, même si on à un POV en « je », je ne me suis pas vraiment sentie impliquée avec les personnages.

Comme la nouvelle, le roman a bénéficié d’une vraie relecture, ce qui est toujours appréciable (il y a quelques coquilles, mais rien de méchant). J’ai cependant été un peu désarçonnée par l’emploi de certains mots, mais je pense que c’est dû au fait que l’autrice est québécoise et que je ne suis pas habituée ^^

 

Bilan

 

Un premier tome sympathique, même si je l’ai trouvé un peu simple dans son déroulement et son univers. Pourtant, sa simplicité est aussi un atout, puisqu’il pourra convenir à un non-connaisseur de SF qui souhaiterait s’initier au genre 🙂 Et puis c’est un tome 1, et avec l’enjeu qui s’annonce, la trilogie n’a à mon avis pas encore dévoilé toutes ses cartes .

 

 

 

4 réflexions sur “Dominix Kemp T1 : Gemellus, Mélanie Dufresne

  1. C’est marrant parce qu’en lisant le résumé que tu as mis je me disais mais il s’en passe des trucs juste pour une amorce. Mais en fait non c’est juste un résumé trop complet xD dommage ! Chouette chronique même si je ne pense pas que ce roman me convienne, je cherche autre chose en sf pour le moment.

    Aimé par 1 personne

  2. Pingback: Index : Oeuvres francophones | L'Imaginaerum de Symphonie

  3. Pingback: [Challenge] Bilan 2019 Challenge Littérature de l’Imaginaire | L'Imaginaerum de Symphonie

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s