Je suis fille de rage, Jean-Laurent Del Socorro

Je suis fille de rage

Auteur : Jean-Laurent Del Socorro, français

One shot, Fantastique Historique

1ère publication : 2019, ActuSF

Illustration : AMMO

1861 : la guerre de Sécession vient de commencer. Du général Grant à la simple soldate, de la forceuse de blocus à l’esclave affranchie… Autant de personnages pour décrire tous les visages de cette Amérique ensanglantée pendant quatre années de conflit.

La mort se réincarne pour arpenter ce Nord et ce Sud qui se déchirent. Elle va faire face à celui qui la convoque, le président Abraham Lincoln, pour lui faire comprendre que cette guerre doit désormais épouser une cause plus grande : celle de l’abolition de l’esclavage.

Mon avis

Alors que la blogosphère lit Du roi je serai l’assassin du même auteur, sorti récemment, moi je lis Fille de Rage (mieux vaut tard que jamais, n’est-ce pas ?).

En premier lieu, je tiens à préciser que je n’étais pas très passionnée par l’Histoire en cours, donc je ne ne connaissais que les grandes lignes de ce conflit (La Guerre de Sécession, donc). Je suis du coup incapable de discuter sur la véracité historique du texte.

Le texte se compose d’une alternance entre documents historiques traduits, et passages narrés par le biais d’un certain nombre de points de vue. Un choix particulièrement efficace, très immersif, et conférant différentes visions sur la Guerre, des deux côtés du conflit… ou d’aucun. J’ai particulièrement apprécié les passages narrés par la Mort, seule entorse Fantastique du texte. La Mort est bien évidemment neutre, plus occupé (oui, depuis Pratchett, la Mort est de genre masculin épicétou) à compter le nombre de morts, alignant sans répit des traits à la craie blanche sur les murs. L’image est très poignante et ne nous permet pas d’oublier les conséquences de la Guerre. Certains dialogues impliquant ce personnage sont aussi particulièrement forts.

Certains points de vue proviennent de personnages ayant existé, d’autres de personnages créés par l’occasion. C’est d’ailleurs le seul point négatif que je pourrais vous donner : il y a beaucoup de personnages, les chapitres sont très courts donc les points de vue s’alternent très vite, et les intitulés de chapitres sont des paraphrases pour désigner les personnages, donc à certains moments je ne me rappelais plus trop qui était qui (mais heureusement, il y a des repères visuels pour savoir de quel côté sont les personnages, ça aide).

Du côté des personnages fictifs, j’ai été surprise du nombre conséquent de personnages féminins, des personnages particulièrement bien écrits et fascinants, et qui n’ont rien à envier à leurs confrères en matière de force et de combativité. Certains chapitres de Minuit, une esclave affranchie qui prendra les armes, ont d’ailleurs fait monter quelques larmes, je pense que c’est mon personnage préféré du livre avec la Mort, sans parler de sa relation très émouvante avec le Bleu (en plus, les chapitres de Minuit sont à la 2e personne du singulier, ce qui les rend encore plus frappants).

Au niveau des thématiques, le livre nous montre la Guerre sous un jour dramatique et absurde plus que glorieux. Il ne fait pas l’impasse sur les pertes, les souffrances, et bien évidemment, le racisme, présent des deux côtés de la ligne. Curieusement, je trouve que l’impact est encore plus fort du fait de la neutralité du récit.

Pour finir, le roman ne décrira jamais les combats, préférant se concentrer sur l’humain et les conséquences du conflit sur les différents personnages, plutôt que sur le sensationnel et l’action.

Bilan

Je pensais ne pas m’intéresser à l’Histoire, la faute aux cours dédiés qui ne me passionnaient pas du tout. Pourtant, les livres de Del Socorro sont toujours très intéressants et immersifs, de quoi rattraper un peu mon retard en la matière, en quelque sorte. L’Histoire est ici vivante, forte, pleine d’émotion et de personnages fascinants, malgré un sujet grave et tragique (et puis l’objet en lui-même est magnifique dans une bibli).

Et ailleurs, qu’en pense-t-on ?

13 réflexions sur “Je suis fille de rage, Jean-Laurent Del Socorro

  1. Merci pour le lien ! Le hasard veut que effectivement je suis en train de lire du roi je serai l’assassin en ce moment même 😂
    J’adore les romans de cet auteur, il manie habilement l’Histoire pour créer des intrigues passionnantes et toujours axées sur l’humain, sans parler de ses personnages féminins toujours intéressants. Un grand auteur ! J’achète ses livres presque les yeux fermés d’ailleurs.

    Aimé par 1 personne

  2. Haha, ça fait un an que je veux lire les romans de cet auteur, et comme toi maintenant je vois tout le monde se tourner vers sa nouvelle sortie alors que je commencerai par les plus vieilles…
    Bah, c’est pas grave d’être décalé 😉
    Il était un peu sorti de mes priorités mais du coup tu réveilles mon envie de lire Fille de Rage, ça a l’air vraiment bien (et pour le coup j’ai toujours adoré l’Histoire ^^ )

    Aimé par 1 personne

  3. Pingback: Je suis fille de rage | Jean-Laurent Del Socorro – Le dragon galactique

  4. Les livres de l’auteur m’intrigue aussi beaucoup, d’autant plus que je ne suis pas non plus calée en Histoire donc ça permet de s’y intéresser de manière détournée ^^
    Je suis fille de rage et Un royaume de vents et de colères me tentent bien 🙂

    Aimé par 1 personne

  5. Pingback: Je Suis Fille De Rage – Jean-Laurent Del Socorro – Les Lectures de Xapur

  6. Pingback: Je suis fille de rage, de Jean-Laurent del Socorro – Les Chroniques du Chroniqueur

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s