The Wheel of Time, Saison 1

The Wheel of Time

Adaptation du cycle de High Fantasy la Roue du Temps, de Robert Jordan.

2021, disponible sur Prime Video, crée par Rafe Judkins

Saison 1/?

Trailer

Tw : La série est assez soft, mais mort, sang blessures, torture

La vie de cinq villageois bascule quand une femme puissante et mystérieuse leur révèle que l’un d’eux est l’enfant d’une ancienne prophétie qui pourra plonger le monde dans les Ténèbres à jamais. Accepteront-ils de suivre cette inconnue afin de préserver le Monde, avant que le Ténébreux ne s’échappe de sa prison et que l’Ultime Bataille ne commence ?

Avant de vous donner mon avis, une petite mise en contexte. La Roue du Temps est l’un de mes cycles préférés, c’est sans doute d’ailleurs ce cycle qui m’a donné goût au worldbuilding et qui m’a dirigée vers l’écriture de mon propre cycle de Fantasy. (Vous pouvez retrouver mes chroniques par là => Chronique globale 1/20, Chronique globale 2/2, Tome 1). Autant dire que j’avais énormément d’attente, et que j’avais assez peur du résultat compte tenu de ce que donne l’adaptation du Guet de Pratchett.

Autre point dont je voulais parler avant de démarrer, je suis un peu chafouine de certaines remarques que j’ai pu lire. Pas de soucis si vous n’aimez pas, le cycle n’est pas sans défauts, loin de là… mais un certain nombre de personnes s’attendaient à un Game of Thrones bis, apparemment. L’adaptation a sans doute bénéficié de l’engouement de GOT, mais TWOT n’a rien à voir, ça ne sert à rien de les comparer ! Ne vous attendez pas à des twists et des mystères à chaque épisode ou à des tonnes de cadavres et d’hémoglobine… La Roue du Temps, c’est d’abord l’aventure, la magie, la lutte contre le mal ; pas les complots (encore que… avec les Aes Sedai…), les morts, les retournements de situations, et les fessiers (alors, oui, y’a bien une paire de fessiers dans l’épisode 1, mais c’est pas du tout le genre de la maison d’en montrer beaucoup plus). Au passage, le premier tome de La Roue du Temps est sorti en 1990, et celui du Trône de Fer en 1996… La Roue du Temps n’a rien piqué au Trône de Fer… On a aussi des personnes qui semblent chagrinés par la diversité des acteurices… Mais… C’est complètement cohérent avec l’univers, c’est l’inverse qui ne l’aurait pas été oO Puis qu’est-ce que ça peut faire, sérieux… *facepalm*

Ceci étant dit, j’en ai pensé quoi, de cette adaptation ? Seuls les trois premiers épisodes étant sortis pour le moment, ma chronique portera uniquement sur ceux-là pour l’instant, l’article sera mis à jour au fur et à mesure.

Mon avis

Episode 1 à 3

Eh bien quelle bonne surprise pour le moment ! Les décors et costumes sont plutôt réussis, certains décors sont magnifiques, pour le moment pas de fausse note sur les acteurs/personnages… J’aime beaucoup Nynaeve, c’est vraiment l’image que je me représentais à son sujet^^ J’aime bien Moiraine et Lan aussi, et nos villageois préférés ont l’air paumé, ce qui est cohérent.

Ca manque peut-être un peu d’une musique emblématique et les effets spéciaux sont pas formidables (mais tout à fait regardables, n’est pas le Seigneur des Anneaux qui veut). Le rythme a été accéléré par rapport aux livres, ce qui n’est pas une mauvaise chose compte tenu des longueurs légendaires chez Jordan, mais je regrette quand même qu’on n’ait pas passé plus de temps à Shadar Logoth. Pour le moment, le tome 1 est bien respecté, on retrouve plusieurs scènes du livre. Il y a bien quelques changements (des évènements qui n’arrivent pas forcément au même moment que dans le livre, par exemple, certaines romances « ajoutées »), mais rien qui ne me pose problème pour le moment en terme de cohérence. Je ne suis cependant pas fan d’un ajout concernant la situation sociale de Perrin, parce que je ne vois pas comment Perrin ne peut pas en être impacté par la suite.

Petit point diversité avec un certain nombre de personnages noirs (et Lan qui est joué par un acteur Américain dont la mère est d’origine sud-coréenne). On a même une allusion au fait que l’homosexualité serait plutôt bien acceptée. Et comme pour les livres… Girls rule ! (on a même une femme forgeronne dans l’épisode 1 !). J’ai l’impression que les romans étaient quand même un peu en avance sur leur temps, là-dessus, on a quand même pas mal de personnages féminins sur le devant de la scène, fortes et respectées.

Bref, pour l’instant, ça augure du bon en ce qui me concerne.

Episode 4

Je commence à bien aimer ce générique, avec son côté tissage qui rentre parfaitement dans l’univers.

Contrairement à la globalité des 3 premiers épisodes, celui-ci ne suit pas les romans, même s’ils restent respectueux du matériau de base. Ce qui à l’avantage, pour celleux qui ont lu les romans, d’avoir un peu de découvertes. On commence aussi à avoir de petites explications sur les Ajah, le lien Aes Sedai/Lige, ainsi que la souillure du Saidin. Je comprends aussi un peu mieux ce qu’ils ont voulu faire avec Perrin (rapport aux ajouts de l’épisode 1). Du côté de Mat et Rand, c’est assez subtil pour quelqu’un qui n’a aps lu, donc c’est cool. Par contre on a toujours pas le Frère des Loups, j’espère qu’ils l’ont pas squizzé. J’aime beaucoup l’évolution de la relation entre deux personnages, que je trouvais trop sortie de nulle part dans les romans. Et alors cette fin d’épisode ❤

Episode 5

Encore un épisode qui prend des libertés avec l’intrigue, mais pour l’instant ça me semble à la fois un choix compréhensible et respectueux de l’intrigue globale. Exit Caemlyn (dont pas de Elaida, mais bon, on a Liandrin qui est une parfaite Rouge, et pour l’instant pas de Elayne, mais ça m’inquiète pas pour le moment), mais on retrouve l’essentiel des séquences, c’est juste qu’elles sont déplacées dans le temps et l’espace. J’aime beaucoup Loial, et on a enfin notre Frère des Loups qui pointe son museau. On commence aussi enfin à évoquer les Réprouvés. Comme pour les épisodes précédents, l’intrigue va plus vite que dans le livre, ce qui permet aussi d’avoir plus de passages sur Moiraine et Lan. Ce n’est pas plus mal en tout cas, on va à l’essentiel tout en développant l’univers petit à petit, même si pour le moment on n’a pas trop encore d’enjeux. Encore une fois, je n’ai pas vu l’heure passer.

Episode 6

Liandrin… Je l’aimais déjà pas dans les bouquins, mais je crois que j’ai encore plus envie de la baffer dans la série. Pas besoin d’Elaida quand on a une Liandrin aussi réussie sous la main^^ Et crevons l’abcès tout de suite : Moiraine et Siuan. Mais oui ! Oui, oui ! En plus, c’est certes pas explicite dans les romans, mais quand même, de mémoire il y a des allusions à leur relation, c’est pas comme si ça sortait de nulle part ! Puis même si ces allusions n’existaient pas… Faut pas exagérer, hein, je ne vois pas pourquoi ce ne serait pas possible.

Bref, encore un très chouette épisode, le seul bémol c’est le rêve de Siuan et la mention de l’Œil du Monde qui sortent de nulle part. La scène du serment, à la fin, est chargée d’émotion, et ça serre vraiment la gorge. Vivement les deux prochains épisodes, direction les choses sérieuses !

Episode 7

Wow ! Quelle ouverture d’épisode ! Dans le genre épique, ça se pose-là ! Sinon, difficile de parler de cet épisode sans spoiler vu qu’on arrive à la fin de ce premier tome. On a l’introduction d’un personnage du tome 1 qui apparaît normalement plus tôt (mais elle est là, elle est chouette, on est bon), le retour discret d’un autre perso, l’évolution d’une romance qui est bien mieux gérer que dans le roman, et la découverte du Shienar, que j’imaginais pas forcément comme ça mais que j’aime bien. Je suis moyennement convaincue par le traitement de Mat, cette espèce de pseudo triangle amoureux sorti de nulle part (mais pourquoi vous z’avez fait ça ?!), et par la « révélation », qui est un peu molle. Mais bon, c’pas grave, rien de bien méchant non plus.

Si je devais résumer l’épisode : Vierges de la Lance rule, Nynaeve rule, et c’est parti mon kiki !

Episode 8

(pour essayer d’éviter de spoiler pour les non lecteurs, certains persos ne seront pas clairement mentionnés).

Et voilà le dernier épisode, prêts pour l’ultime bataille \o/ (lol, j’avoue, quand les personnages ont commencé à parler de la Tarmon Gai’don, j’ai eu peur). On a une chouette ouverture d’épisode là encore, avec un flash back sur le monde avant la dévastation, et on rencontre enfin notre cher Lews Therin Telamon. C’est d’ailleurs fort dommage qu’ils n’en aient pas profité pour mettre la scène du prologue du 1er tome.

Du côté de Fal Dara : je comprends pourquoi ils ont séparé le groupe, et finalement c’était une bonne idée, ça permet d’avoir une idée plus concrète des enjeux pour le reste du monde. Par contre, je ne peux pas m’empêcher de comparer avec le SdA par exemple, et du coup la bataille manque un peu de grandiose et d’epicness. Par contre j’aime décidemment beaucoup leur version de P.F.

L’Oeil du Monde : Un peu surprise que ce soit I. qui s’attaque à Rand au lieu d’Aginor et Balthamel, mais l’acteur a vraiment la classe et j’aime beaucoup son interprétation du personnage, toute en retenue et séduction. Il y a par contre un gros changement par rapport à Moiraine, donc pour ça aussi, on verra dans la suite ce qu’ils comptent en faire.

Et alors cette scène finale… Ca fait un moment que j’ai lu les bouquins, mais ils sont pas censés arriver beaucoup plus tard ceux-là ? C’est pas forcément une mauvaise chose, si on ne veut pas que la série dure 15 ans, il faut bien accélérer le rythme, donc pareil, à voir.

Un épisode qui manque de quelque chose pour en faire un climax digne de ce nom, mais je n’ai pas vu le temps passé, donc il reste chouette.

Bilan

Honnêtement, j’avais vraiment peur du résultat vu que c’est un de mes cycles de Fantasy préférés, et je trouve que la série s’en sort très bien. Cette première saison est perfectible : les effets spéciaux sont un peu moyens, il y a parfois un manque de punch, il n’y a pas de vraie ambiance musicale, et elle passe un peu vite sur certains points de background, donc je ne sais pas si c’est toujours compréhensible pour un néophyte (on parle à peine des Réprouvés, je crois que le saidin et la saidar ne sont jamais mentionnés…). Et principal point négatif, elle apporte un non sens par rapport à l’univers et à l’intrigue, quand elle suggère que le Dragon pourrait être un homme ou une femme. L’idée de ce cycle, c’est que le Dragon est ambigu : il est le seul à pouvoir affronter le Ténébreux, mais étant un homme, il canalise le saidin, la partie « mâle » du pouvoir unique, or le saidin a été corrompu et dirige ses utilisateurs vers la folie. Donc le Dragon est censé sauver le monde mais est aussi susceptible de le détruire à cause de la souillure. Je comprends pourquoi ils ont fait ce choix, pour faire tenir le suspense tout le long sur l’identité du Dragon, mais du coup, non sens.

Mais. Il y a aussi du bon. Globalement, je trouve que les changements apportés ont du sens, ça densifie le rythme et atténue l’effet de longueurs et de lenteur du cycle. Il manque certaines choses, mais pour l’instant ça ne m’inquiète pas, ça peut être décalé dans la suite. J’aime beaucoup le générique, avec ce côté tapisserie, et la visualisation du Pouvoir Unique, avec ces fils qui rappellent le tissage des livres. Les acteurs sont globalement bons (et moyens aussi, hein, mais bon – d’ailleurs, je ne trouve pas que le manque de charisme soit un défaut, bien au contraire. Dans les premiers livres, les personnages des Deux-Rivières sont des glandus paumés, pas des héros), il y a de l’action, de l’émotion, du suspense, du mystère, du background… Ils ont réussi à surprendre les lecteurices tout en restant cohérents avec la trame globale. Pas mal de diversité aussi dans cette série, c’est très appréciable, d’autant que c’est à mon sens bien intégré et cohérent avec l’univers.

Bref, c’est pas parfait, mais c’est une première saison. J’espère vraiment qu’elle aura son succès et qu’on aura une saison 2, et que des non connaisseurs auront envie de découvrir les romans.

Et ailleurs, qu’en pense-t-on ?

16 réflexions sur “The Wheel of Time, Saison 1

  1. Je n’ai pas encore commencé cette nouvelle série qui me tente énormément (par contre je ne connais pas du tout l’histoire des livres 😅) mais il est dommage de voir qu’aujourd’hui la moindre réalisation dans ce genre est comparée à Game of Thrones. Chaque univers est différent et a sa propre histoire, son monde, ses personnages, etc. Il est bon de rappeler que non GOT n’est pas LA référence à laquelle il faut toujours tout rattacher juste parce que la série (TV) est sortie avant les autres et a connu un grand succès.

    Sinon, il me tarde de commencer ces trois épisodes et ton premier avis ne fait qu’augmenter mon enthousiasme ! 😊

    Aimé par 1 personne

    • Je ne peux évidemment pas garantir que tu aimeras (ne te fie pas au classicisme des premiers épisodes. C’est pareil dans les romans, le début n’est pas très original, mais c’est de plus en plus fouillé par la suite). Mais voilà, la fantasy ne se résume pas au SdA ou à GoT, c’est dommage de toujours tout ramener à ça.

      Comme tu ne connais pas les livres, je serais curieuse d’avoir ton avis quand tu les auras vu, du coup ;D

      J’aime

  2. Tellement important de rappeler que la saga est plus vieille que beaucoup d’autres !
    J’ai vu les premiers épisodes en watch party et c’est fou le nombre de personnes qui comparaient voire criaient au plagiat GOT, The Witcher ou autre sans savoir… mais qui après se plaignaient qu’il n’y ait pas d’elfes ou de nains par exemple🙄
    Merci pour le partage ! Je suis peut-être un peu dure dans mon avis, mais je l’ai beaucoup portée sur l’aspect d’adaptation (on m’avait promis du fidèle face à la nature détaillée de l’auteur).
    J’aime beaucoup le tien qui aide à tempérer mon esprit (j’ai toujours tendance à plus me focaliser et savoir mieux argumenter sur le négatif 😓).

    C’est vrai que la dernière scène est étonnante mais ça paraît cohérent avec d’autres choix (le cor est déjà en scène aussi après tout). Et pour Liandrin, je la trouve plus mature dans la série, et plus proche du caractère d’Elaida en effet, mais du coup j’ai un peu de mal à imaginer la vérité (qui spoilerait si je précisais) à son sujet.

    Aimé par 1 personne

    • J’avoue qu’il y a certains commentaires qui m’ont un peu gonflée. Qu’on n’accroche pas pour X raisons, qu’on trouve la série lente, qu’on ne la trouve pas à la hauteur des romans… pas de soucis, ce sont des arguments que je comprends complètement. Mais alors « ça a copié GOT » et compagnie, zut quoi ! C’est pas parce que deux œuvres appartiennent à la Fantasy qu’elles se copient entre elles, je n’ai pas l’impression qu’on a ce genre de critiques dans d’autres genres, alors que les autres genres aussi obéissent à un certain nombre de codes.
      Fin bref^^

      Je ne t’ai pas trouvée dure, et j’ai trouvé ton avis intéressant et bien argumenté 😀 Je crois que je m’attendais tellement à une catastrophe que du coup, j’ai été de bonnes surprises en bonnes surprises avec cette série^^ Et je me suis amusée à essayer de deviner comment ils allaient se débrouiller ensuite par rapport aux changements, j’ai vraiment hâte de voir la saison 2.

      Je ne sais pas s’ils ont prévu de caster une Elaida, j’ai l’impression qu’ils ont fait un mixte Elaida/Liandrin. En plus, je ne sais pas si on va passer par Caemlyn, ou si on va découvrir Elayne directement en tant que novice de la Tour Blanche. Et d’accord avec toi pour la dernière scène, je ne m’y attendais pas du tout, mais avec le recul, je pense que c’est pas plus mal qu’ils aient fait ce choix. Puis vu la longueur du cycle, il va bien falloir qu’ils coupent dans les intrigues secondaires.

      Aimé par 1 personne

  3. Pingback: La Roue du temps, T1 – Robert Jordan – Albédo

  4. J’aime bien ta mise au point initiale.
    Et la diversité ne m’a pas gênée, il faut dire que j’ai découvert les personnages du roman après, donc, leur physique était celui de la série. Et puis, ce n’est pas la même construction anthropologique que Tolkien avec les peuples, je me sentirai trahie si l’ouevre de Tolkien était réalisée avec les normes imposées aujourd’hui. Dans la Roue du Temps, tu sais que le monde a été écris plusieurs fois, avec des mouvement de population (je le déduis), et donc il ya une cohérence, même un indice de ces chavirements d’histoires.
    OUi, un cycle moderne, mais, il est loin d’être le seul.

    Je suis quand même un poil déçue du manque de certains éléments du roman, a postériori. ET je ne trouve pas le dernier épisode réussi.
    J’ai bien aimé la série, je l’ai regardé 2 fois.

    Aimé par 1 personne

    • Pour la diversité c’est complètement ça, ça n’a rien d’incohérent, donc je ne comprends pas pourquoi ça fait autant râler (enfin, si, je comprends, malheureusement…). Pour les éléments absents, pour l’instant j’accorde le bénéfice du doute, je me dis qu’ils s’en resserviront peut-être plus tard. J’ai bien aimé le dernier épisode quand même, mais il manque clairement un truc, ça fait pas climax/fin de saison en fait, c’est dommage.

      Aimé par 1 personne

      • Oh, je comprends que cela puisse chiffonner sans que cela soit à percevoir dans le mauvais sens. On touche à tout ce que tu as imaginé, à ce que l’auteur a décrit. Et les aventures que tu as aimé, le monde qui s’est construit tout autour de toi, t’es quelque part arraché. De plus quand tu aimes un oeuvre, je peux parfaitement comprendre que l’on puisse avoir un sentiment de trahison.
        Dans la Roue du temps, avec la fin de saison, pour moi, un mix de gens de toute origine me praâit cohérent.

        Aimé par 1 personne

  5. Pingback: La Roue du Temps T2 : La Grande Quête, Robert Jordan | L'Imaginaerum de Symphonie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s