La momie qui aimait les pizzas et les jeux vidéo, Olivier Cotte

La momie qui aimait les pizzas et les jeux vidéo

Auteur : Olivier Cotte, Français

One-shot, Fantastique/Humour

Editions Léha, 2021

Illustration : Thierry Ségur

Rien ne va plus au Musée du Louvre. De mystérieuses disparitions de momies égyptiennes sèment le trouble dans le plus grand musée du monde. Ses gardiens, son directeur et la police qui enquête sont loin d’imaginer l’étonnante réalité : ces momies sont tout simplement revenues « à la vie » et ont décidé de partir en goguette. Tel Amentoncha, ancien prêtre qui, après s’être emparé d’un costume de Père Noël pour se protéger de la pluie, se sent irrésistiblement attiré par un antique scarabée sacré détenu dans l’appartement d’un archéologue. Le meurtre atroce de ce dernier va en traîner sa fille Lea dans une incroyable enquête à la recherche d’une tombe antique cachée en plein Paris ! Tout cela aurait-il un lien avec la cérémonie magique que doivent accomplir Charles et Edouard, deux grognards napoléoniens de la campagne d’Egypte qui ont découvert il y a deux siècles un rite leur ouvrant les portes de l’immortalité et qu’ils doivent renouveler pour espérer prolonger leur existence…?

Mon avis

Un film de série B qui rencontre Indiana Jones et Une Nuit au Musée, qu’est-ce que ça donne ? Eh bien ça donne à peu près ça, un roman un peu foutraque avec des momies qui reviennent à la vie sans explication, et un temple égyptien qui accorde la vie éternelle au beau milieu de Paris.

Heureusement, ce roman ne se prend pas au sérieux. C’est un peu n’importe quoi, il le sait, et l’assume, d’ailleurs le style est parfois à la limite de la parodie. Pas de quoi rire aux éclats, l’humour reste assez basique voire poussif par moments, mais je l’ai trouvé quand même plutôt fun même si pas particulièrement marquant.

Cela étant, on peut faire du fun tout en ayant des personnages intéressants, une intrigue qui tient la route et des thématiques plus profondes. Ce ne sera pas le cas ici, le roman n’a pas cette ambition, et c’est peut-être un peu dommage, car j’ai fini la lecture avec un sentiment de « vite lu, vite oublié ».

Du côté des personnages, déjà, ils restent assez superficiels. Ils ne vivent pas vraiment, ils sont surtout là pour remplir leurs rôles et faire avancer le schmilblick. Léa vient de perdre son père mais ne semble rien ressentir à ce sujet, personne ne s’étonne vraiment du fait que des momies reviennent à la vie, l’antagoniste est quasi caricatural… J’aime bien Amentoncha en revanche, la fameuse momie, qui est tellement en décalage que je trouve ça assez drôle, ainsi que Benjamin, le side-kick rigolo, moins stéréotypé qu’on ne le pense en premier lieu.

L’intrigue est simple mais pas inintéressante, avec cette espèce de chasse au trésor dans Paris, mais je regrette justement cette simplicité. Les personnages trouvent quand même très vite les réponses aux énigmes (énigmes qui sont d’ailleurs juste là pour justifier la chasse au trésor, mais en soit la justification est un peu poussive) et ne rencontrent pas de réelles difficultés. On n’aura aucune explication sur le retour à la vie des momies, ni aucune information sur les autres spécimens échappés (sérieux, on me tease des momies chat dès le début des romans et on n’en montre aucune T_T Je voulais voir les momies chat, moi ! ).

Du côté des thématiques, on en a quelques unes esquissées, mais ça n’ira pas très loin dans le questionnement : L’immortalité, c’est pas le pied, et un « enfant » n’a pas forcément les mêmes attentes sur sa vie que ses parents. Elles ont au moins le mérite d’exister.

Bilan

Un petit roman qui n’arrache pas trois bandelettes à une momie, mais qui reste divertissant et agréable à lire. Je pense que sa simplicité et son décalage conviennent mieux à un jeune lectorat, mais des fois un petit roman d’aventures sans prise de tête c’est sympa aussi.

Et ailleurs, qu’en pense-t-on ?

2 réflexions sur “La momie qui aimait les pizzas et les jeux vidéo, Olivier Cotte

  1. Pingback: Index : Oeuvres francophones | L'Imaginaerum de Symphonie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s