Brèves symphoniques #21 – K-Drama SFFF (7) Zombies

On arrive bientôt au mois d’octobre, et qui dit octobre dit Halloween, et qui dit Halloween dit… zombies !

On va donc parler de Zombie Detective (soft, moyen), All of us are dead (public averti, sympa), et Kingdom (public très averti, très intéressant). (Et même si je ne prévois pas de chronique, si vous aimez les zombies et que vous n’avez pas vu Le Dernier train pour Busan, lâchez tout et allez regarder ça !)

Zombie Detective

Réalisateur : Sim Jae Hyeon

Scénaristes : Baek Eun Jin

1ère diffusion en 2020, Disponible sur Netflix

12 épisodes, terminé

SF/Suspense/Humour/Drame

De quoi ça parle ? Un zombie essaie de comprendre ce qui lui est arrivé en se faisant passer pour un détective, aidé par une journaliste.

Les vampires et loups-garous « gentils » voire romancés, sont légion, mais ce n’est pas vraiment le cas des zombies (il en existe, mais ça reste quand même plus rare). Bref, le pitch est très sympa, intriguant, et j’aime bien toute la partie qui consiste à montrer le protagoniste s’entraîner pour avoir l’air d’un humain normal, ce qui n’est pas une mince affaire. Par contre, j’ai trouvé que la série manquait de rythme. C’est très long à démarrer, et les intrigues sont au contraire vite expédiées. J’aime bien les personnages principaux, mais j’ai trouvé la plupart des personnages secondaires insupportables (à l’exception du flic), d’autant qu’ils prennent beaucoup de place pour pas grand-chose. Mais ça reste intéressant à regarder pour l’originalité du parti pris, et puis la série est assez courte.

All of us are dead

Réalisateur : Lee Jae Gyu

Scénaristes : Cheon Seong Il

1ère diffusion en 2022, Netflix

12 épisodes, suite probable

SF/Horreur/Drame

Adapté du webtoon de Ju Dong Geun.

TW : harcèlement scolaire, scènes graphiques

De quoi ça parle ? Un virus se répand dans un lycée, transformant les gens en zombies. Un groupe d’étudiants essaie de survivre.

Des zombies dans une école ? Ce n’est pas le pitch le plus original qui soit, mais peu importe, c’est pas l’originalité qui nous intéresse, d’autant que le Drama est à mon avis réussi. Les scènes de tension sont très efficaces, les maquillages et effets spéciaux très bons, et comme on est dans une série et qu’on a le temps d’apprendre à les connaître, on s’attache aux personnages, quand bien même on sait qu’on ne devrait sans doute pas (j’ai un faible pour Nam-Ra). A noter aussi des thématiques intéressantes, comme le harcèlement scolaire, la peur, ou encore l’abandon des jeunes par les adultes (a priori le naufrage du Sewol n’est pas étranger à cette thématique). Je regrette toutefois que la série révèle très vite l’origine du virus, et plus encore, un problème de rythme. Si j’ai adoré la première moitié, les situations finissent par devenir répétitives (étudiants en sécurité => doivent quitter le lieu => zombies =>morts de personnages => retour en sécurité etc), et certains arcs secondaires sont trop longs par rapport à ce qu’ils proposent. Vu la fin de la série, ça ne m’étonnerait pas qu’on ait le droit à une 2e saison, et les nouvelles thématiques qui s’esquissent à propos des asymptomatiques pourraient être très intéressantes (d’ailleurs… asymptomatiques… sérieux ? d’où qu’ils ont pas de symptômes ?).

Kingdom

Réalisateur : Kim Seong Hun

Scénariste : Kim Eun Hee

Inspiré du webcomic The Kingdom of the Gods, de Kim Eun Hee et Yang Gyeong Il

Netflix, depuis 2019

12 épisodes + 1 film, suite probable

Fantastique/Horreur/Drame/Historique

TW : scènes graphiques, violence, morts, meurtre de femmes ayant accouché et de nouveau-nés

De quoi ça parle ? Un prince déchu doit se débattre contre les manipulations de ses opposants tout en défendant son peuple d’une épidémie de mort-vivants.

Beaucoup de productions de zombies se déroulent dans un monde contemporain, donc des zombies en pleine période Joseon, c’est quand même bien original. En plus, on a des zombies de type « infectés » que le cinéma coréen semble adorer, très vifs et agressifs. Et évidemment ici, pas question de s’abriter dans des trains ou de tirer des missiles sur les zombies. Bref, le parti pris est déjà très intéressant à mon sens.

Ensuite, la série est magnifique. Les décors et les costumes sont splendides, et les maquillages sont très réussis. J’ai cependant trouvé que ça manquait d’une certaine ambiance musicale, peut-être pour plus de réalisme. Parmi les autres points forts, les thématiques traitées. Comme souvent, les zombies sont pour moi une métaphore, ici le symbole des masses opprimées qui se soulèvent. Politiciens corrompus avides de pouvoir, peuple souffrant de famine et d’injustices, femmes réduites au statut de poules pondeuses… D’ailleurs, l’un de mes arcs préférés est celui de la reine. Même si je ne peux pas l’apprécier au vu de ses crimes, je comprends complètement ce qui l’y a poussée, prête à tout pour s’extirper du mépris et du carcan qu’elle subit depuis sa naissance.

Parmi les quelques bémols, j’ai trouvé que le jeu des acteurices manquait souvent d’émotion, surtout dans la première saison, et il y a parfois un certain manque de rythme. Les personnages prennent parfois des décisions que je n’ai pas forcément trouvé logiques, là encore surtout dans la 1ère.

Concernant le film, je conseillerais de le voir dans le courant de la saison 2 (juste avant l’épisode 5) ou d’attendre d’avoir vu toute la saison 2. Il est intéressant, mais vraiment très sombre, voire oppressant, sans aucune touche d’humour, contrairement à la série qui a son comic relief pour diminuer la tension.

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s