Alchemy of souls, Drama Coréen Fantasy (Netflix) – partie 1

Alchemy of souls

Fantasy/Romance/Drame/Suspense/Humour

2022, En cours : 20 épisodes/30 (Netflix)

Réalisateur : Park Jun Hwa

Scénaristes : Hong Jeong Eun, Hong Mi Ran

TW : sang, blessures (assez soft)

De quoi ça parle ? Une mage assassin très puissante ayant perdu ses pouvoirs et son corps devient le maître et la servante d’un jeune homme de bonne famille rêvant de devenir mage.

D’ordinaire, je me contente d’un (plus ou moins) bref avis pour vous parler des séries que j’ai regardées, mais pour celle-ci, je me suis bien vite rendu compte que j’avais beaucoup trop de trucs à dire pour en faire une brève. Il faut dire que jusqu’à présent, je crois que c’est l’un de mes Drama coréens préférés, et mon Drama de SFFF préféré. Oui, rien que ça.

A noter que la série a été divisée en deux parties : la première de 20 épisodes de 70 minutes environ, qui sont disponibles sur Netflix, et la seconde de 10 épisodes qui sortira en janvier/février 2023. Et j’ai tellement aimé que je ne voulais pas attendre la fin de la diffusion pour en parler (et puis, j’ai regardé les 20 épisodes en 4 jours, ce que je regrette un peu vu que maintenant faut attendre 3 mois pour la suite T_T)

Univers

L’histoire se déroule essentiellement dans la capitale d’un pays fictif inspiré de la Corée « médiévale ». La magie y est existante, mais ne semble pas pouvoir être maîtrisée par tout le monde, et exige de toute façon un entraînement rigoureux puisqu’elle repose sur la compréhension et la maîtrise d’une énergie venue des cieux et liée principalement à l’eau. Les mages capables de la pratiquer ont organisé différentes institutions, avec la famille royal au-dessus, et sont de haut statut social et respectés par la population.

Mais fatalement, il y a un autre versant à cette magie. Même si elle n’est pas mauvaise en elle-même, vous vous imaginez bien qu’elle peut également être utilisée pour d’autres choses, comme les assassinats. Par ailleurs, il existe certaines tensions dans les grandes familles.

A côté de cette magie énergétique, on a la sorcellerie, mais qui elle est très imprégnée de négatif, puisqu’on parle de maléfices, de manipulations, mais aussi d’échanges d’âmes. Cette Alchimie des Ames est à la fois très puissante, puisqu’elle permet entre autres de s’approcher de l’immortalité en transférant son âme d’un corps à l’autre, et elle permet aussi de tuer par simple contact. L’ennui, c’est que les âmes vagabondes finissent invariablement par perdre le contrôle et à provoquer des carnages… jusqu’à ce que leur corps se pétrifie totalement. C’est évidemment une pratique interdite, et les âmes vagabondes sont traquées et abattues dès leur découverte.

Cet univers est à la fois assez simple à appréhender, mais également relativement complexe, surtout pour une série hors blockbuster.

Personnages et intrigue(s)

Que de personnages attachants dans ce Drama ! Que ce soit les personnages principaux ou les personnages secondaires, difficile de ne pas s’attacher à eux. Quant aux antagonistes, on attend avec impatience le retour du bâton. L’un des points intéressants, c’est que chaque personnage, quel que soit son camp, est une potentielle menace pour les personnages principaux.

Naksu : protagoniste féminine de l’histoire, c’est une assassin chevronnée, mage extrêmement douée, qui a provoqué pas mal de dégâts chez les mages. Lors de sa dernière mission, elle est finalement vaincue. Proche de la mort, elle décide de recourir à l’alchimie des âmes, mais le processus ne fonctionne pas comme prévu. Son âme n’entre pas dans le corps qu’elle avait sélectionné, mais dans celui d’une jeune femme menue, fragile physiquement et aveugle. Pire encore, une fois dans ce corps, elle réalise qu’elle n’a même plus accès à sa magie. En tant que Mudeok, va donc tout faire pour retrouver sa puissance, tout en essayant d’échapper à ses ennemis, y compris de l’organisation pour laquelle elle travaillait.

Jang Uk : Bien qu’issu d’une des grandes familles de mages, c’est un jeune homme fragile, souvent malade, qui s’est vu privé de ses potentiels pouvoirs par son propre père, qui a disparu juste après sa naissance et la mort de sa mère en couche, au point que tous se demandent s’il n’est pas issu d’une infidélité de sa mère. Ouaip, ça démarre mal pour lui. En résulte un jeune homme frustré, plaintif et paresseux, que personne ne veut garder comme disciple malgré son rang. Déterminé à apprendre la magie malgré tout, il doit cependant trouver un maître en dehors des institutions officielles, d’autant plus que le chef de Songrim (qui forme les mages) semble bizarrement tout faire pour lui mettre des bâtons dans les roues et le garder à l’écart.

Vous le voyez venir, Naksu et Jang Uk vont se rencontrer et former une alliance : lui la protège et la cache en en faisant sa servante, et elle lui fournira son enseignement et l’aidera à gagner le respect des autres. S’ils se font prendre, y compris par leurs amis et leurs alliés, c’est la mort assurée pour tous les deux, sans parler de leurs « véritables » ennemis, l’organisation qui employait Naksu. Surtout qu’en tant qu’âme vagabonde, Naksu est condamnée à perdre le contrôle à un moment donné.

A côté des enjeux personnels de ces deux personnages, on découvre au fil de l’histoire pas mal de manipulations et de secrets plus ou moins cachés qui vont directement impactés les personnages principaux. L’écriture est à mon avis l’un des points forts de ce Drama. Les informations et évènements s’enchaînement naturellement, les révélations et péripéties ne semblent jamais sortir de nulle part, rien n’est laissé au hasard et il y a des set-up/pay-off que je n’avais pas vu venir. Il y a juste une péripétie pour laquelle j’ai regretté qu’il n’y ait pas de conséquence en définitive, mais bon.

Bref, les enjeux vont assez vite dépasser leurs préoccupations personnelles, et pourraient même s’opposer à celles-ci.

Autre bon point : les personnages ne sont pas cons. Ils ne mettent pas trois plombes à comprendre ce qui arrive, ils ne croient pas aveuglément tout ce qu’on leur dit, et ils cernent assez vite le vrai visage des uns et des autres, même s’ils ne savent pas forcément comment les démasquer ensuite et/ou attendent de voir venir. Les malentendus sont assez vite réglés, les personnages communiquent… bref, c’est cool.

Esthétisme

Un autre point positif de cette série, c’est que c’est beau ! Les costumes sont magnifiques, les décors aussi, et les effets spéciaux sont plutôt bien rendus. Un truc que je regrette avec nombre de Dramas, c’est l’absence d’ambiance musicale, mais ce n’est pas le cas ici : la bande originale est bien en accord avec le Drama, et certains morceaux sont vraiment très beaux (oui, je suis en train de la réécouter là maintenant). Pour tout vous dire, j’ai réécouté la BO après le visionnage de la série, et… je me suis parfois retrouvée la gorge serrée. Notamment ce titre ci (bon, ça marche mieux après avoir vu les épisodes, mais quand même, je trouve la chanson très belle.

Tonalités

Dernier point que j’ai beaucoup aimé dans cette série : la multitude de tons différents. La série est très drôle, avec notre assassin légendaire qui se retrouve à faire le ménage tout en devant réprimer ses pulsions meurtrières, les interactions entre les personnages… Mais les personnages ne sont jamais uniquement des comic reliefs, ils ont leurs propres motivations, et certains d’entre eux, s’ils peuvent être très drôles, ne font jamais oublier qu’ils restent des menaces potentielles. Les scènes de tension sont réussies, et les combats sont chouettes (à l’exception du premier de la série, que je trouve un poil too mutch dans les effets), et à chaque épisode j’avais vraiment envie de savoir la suite. Il y a du mystère, et à certains moments on se demande ce que les persos vont pouvoir trouver pour s’en sortir.

Il y a plusieurs couples qui se forment dans la série, des triangles amoureux, des espoirs déçus, mais même si les romances sont importantes dans l’intrigue, elles prennent finalement peu de place. J’ai trouvé les romances bien menées, crédibles assez différentes les unes des autres, et pour une fois j’ai bien aime les triangles (l’un est très émouvant, l’autre est plus humoristique qu’autre chose).

Bilan

Vous l’avez compris, j’ai adoré cette première partie, que ce soit les personnages attachants, l’intrigue prenante, l’esthétisme soigné ou ses différents registres. Quant à cette fin de partie… Bon, je ne vais pas trop en parler pour ne pas spoiler, mais je vous préviens si vous décidez d’attaquer la série maintenant… elle est assez frustrante^^ Quoi qu’il en soit, après une telle fin, j’ai vraiment envie de voir la suite.

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s