Liste des éditeurs de l’imaginaire (MAJ 16/07/2020)

Bien que je publie davantage de chroniques que d’articles sur l’écriture, ce blog s’adresse aussi aux écrivains en herbe ou en fleur. Par conséquent, j’initie une nouvelle série d’articles, dans laquelle on parlera justement des maisons d’édition française, grandes ou petites, susceptibles de publier de l’imaginaire (qu’elles soient spécialisées ou non). Sur cette page, je rassemblerai les liens qui dirigeront vers ces articles au fur et à mesure que je les écrirai (dans un ordre complètement arbitraire^^).

Normalement, ajout d’une nouvelle ME entre le 15 et le 25 de chaque mois. J’essaie de mettre à jour les indications d’ouverture/de fermeture des soumissions dès que je les vois passer, mais n’hésitez pas à me l’indiquer en commentaire si le statut d’une ME doit être changé. 

Vous pouvez également vous procurer « Le grimoire galactique des grenouilles » aux Editions Templins de l’imaginaire, un petit ouvrage fort pratique pour qui cherche des éditeurs de l’imaginaire 🙂 (dernière édition en 2019)

Avant d’envoyer votre manuscrit, vérifiez que celle-ci accepte toujours les soumissions en allant voir directement sur son site internet.

Vous pouvez également retrouver quelques conseils généraux avant d’envoyer : ici

Lire la suite

Préconisations avant d’envoyer un texte à un éditeur

Bien que je publie davantage de chroniques que d’articles sur l’écriture, ce blog s’adresse aussi aux écrivains en herbe ou en fleur. Par conséquent, j’initie une nouvelle série d’articles, dans laquelle on parlera justement des maisons d’édition française, grandes ou petites, qui publient de l’imaginaire.

Vous pouvez également vous procurer « Le grimoire galactique des grenouilles » aux Editions Templins de l’imaginaire, un petit ouvrage fort pratique pour qui cherche des éditeurs de l’imaginaire 🙂 (dernière édition en 2015)

Mais avant, quelques conseils généraux. N’hésitez pas à faire part de vos propres conseils 😉

Lire la suite

Ecriture : verbes ternes, répétitions et adverbes

Ce conseil est sans doute l’un des premiers qui sont prodigués aux jeunes auteurs : il faut éviter les verbes ternes, les répétitions, les adverses, les participes présents. Et c’est un bon conseil. Ceci dit cet article est probablement à contre courant des articles habituels considérant cette problématique. Car si c’est un bon conseil, j’ai l’impression que « éviter » devient de plus en plus « bannir ». Et les excès peuvent se révéler encore pire.

 

notes-2208049_640

Lire la suite