Etherval n°13 : Alea jacta est « Chance et mauvaise fortune »

Alea-ajcta-est-alexperiment

Alea Jacta Est est le numéro 13 de la revue Etherval, réunissant 8 nouvelles sous le thème de la chance et de la mauvaise fortune, sorti en Octobre 2018.  L’illustration de couverture est signée Alexperiment.

Lire la suite

Publicités

Focus sur… Noir d’absinthe

noir

Les éditions Noir d’Absinthe publient dans les littératures de l’imaginaire : Fantasy, Fantastique, Science-Fiction et Horreur.

Nous brouillons cependant les genres  avec délectation et, avec nous, les frontières deviennent muables et poreuses.

Nous sommes des enfants de la nuit et préférons les livres en nuances, affichant avec orgueil leurs doutes et leurs ambiguïtés. Nos héros sont des couards, nos princesses des déesses, et nos dragons nous emportent dans un monde de rêves hallucinés.

Nous ne renions pas la folie qui coule, encre d’un Noir d’Absinthe, dans nos veines empoisonnées.

Nos œuvres sont disponibles au format numérique ainsi qu’en impression à la demande. Nous sommes également distribués en librairies.

Lire la suite

Equoid : A Laundry novella, Charles Stross (VO)

equoid

Sortie en 2014, Equoid est une novella d’horreur « lovecraftienne » qui s’inscrit dans la série « Laundry Files », mélange de thriller et de fantastique/horreur à la sauce Lovecraft, saupoudré d’humour. Je l’ai lue en VO, mais elle a fait l’objet d’une traduction dans le cadre d’un crowdfunding, tout comme d’autres histoires de la série. Comme c’est un mini-roman… mini chronique^^ A noter qu’elle est disponible gratuitement sur le site de l’éditeur, si ça vous dit.

Lire la suite

Sixième du Crépuscule et autres nouvelles (Cosmere), Brandon Sanderson

sixième

En novembre 2018 est paru en France (Le Livre de Poche) un recueil regroupant cinq nouvelles et novellas de Brandon Sanderson. Certaines relèvent de la Science-Fiction, d’autres de la Fantasy, et trois d’entre elles appartiennent à l’univers du Cosmere. Elles peuvent être lues sans avoir de notions de ses autres ouvrages (si on ne le sait pas, impossible de savoir qu’il y a un lien…), même si la nouvelle « Dansecorde » sera sans doute plus accessible aux personnes ayant lu les Archives de Roshar.

Lire la suite