50 nuances d’Imaginaire : Le Steampunk – oeuvres

La dernière fois, je vous ai parlé des caractéristiques du Steampunk. Je vous propose aujourd’hui quelques œuvres que j’ai apprécié (ou non), ou dont j’ai entendu parler. Je suis évidemment loin de tout connaître, donc n’hésitez pas à proposer d’autres œuvres de Steampunk dans les commentaires.

Note : L’esthétisme du Steampunk se retrouve aussi dans des œuvres ne relevant pas des SFFF. Cette liste ne vous proposera QUE des oeuvres de SFFF. Par ailleurs, en raison de sa proximité avec la Gaslamp, ne vous étonnez pas si des œuvres figurent dans les deux listes.

Lire la suite

Publicités

Index : 50 nuances d’imaginaire

Cette série d’articles n’a pas réellement pour but de vous présenter les différentes déclinaisons de l’imaginaire, c’est pourquoi je me contente de vous présenter les principales caractéristiques de chacune pour que vous ayez une petite idée de quoi on parle. Si vous voulez approfondir le sujet, je vous dirige vers le blog d’Apophis, qui a par ailleurs écrit Le Guide des genres et sous-genre de l’imaginaire, en collaboration avec les éditions Albin Michel. L’ebook est par ailleurs gratuit.

Non, si je vous propose ces articles, c’est surtout pour vous donner des listes (non exhaustives, mais je compte sur vous pour m’aider^^) d’œuvres relevant de chacune de ces déclinaisons, quels que soient leur format et leur origine.

Si vous écrivez, cela vous permettra de vérifier si votre œuvre correspond à la ligne éditoriale des maisons d’éditions, et de trouvez quelques exemples à lire ou à visionner si vous avez un doute. (Exemple : si la majorité des oeuvres que propose une ME relève de la Dark Fantasy, et que vous écrivez de l’Urban, la ME sera susceptible de refuser votre livre, indépendamment de sa qualité).

Et si vous n’écrivez pas… eh bien, vous pouvez piocher pour approvisionner vos Piles à Lire 😉

Ces articles étant longs à réaliser, ils viendront comme ils viendront^^ (surtout que je lis essentiellement de la Fantasy, mais que je voudrais quand même vous proposer des listes de SF).

Lire la suite

50 nuances d’Imaginaire : Le Steampunk

 

Le mois dernier, je vous ai présenté la Gaslamp Fantasy. C’est donc tout à fait logiquement que cette fois, je vais évoquer son cousin à boulons et engrenages : le Steampunk. S’il est généralement plutôt associé à la Science-Fiction, je pense pour ma part qu’il fait partie des « entre-deux », c’est à dire que des oeuvres de Fantasy peuvent aussi relever du Steampunk.

Lire la suite

La représentation dans la pop culture (Nous qui n’existons pas, Mélanie Fazi)

index

C’est un sujet dont j’ai envie de parler depuis longtemps, même si je l’ai déjà un peu évoqué dans cet article-ci. Et puis… Manque de temps, de motivation, d’autres articles que je voulais faire, toussa… Sans parler du fait que je ne savais pas trop comment aborder la question, en fin de compte.

Et puis j’ai entendu parler de ce livre sorti en octobre 2018 « Nous qui n’existons pas », par Mélanie Fazi, une autrice et traductrice française d’Imaginaire. Un livre, pour le coup, qui touche un problème très réel, et qui va me servir d’appui pour cet article. Je veux parler de l’importance de la représentation dans la pop culture, avec ce cas particulier : pourquoi le bonheur passerait-il forcément par la vie de couple ? Pourquoi mettre des romances absolument partout ?

Lire la suite

50 nuances d’Imaginaire : Réalisme magique – oeuvres

Après vous avoir présenté les caractéristiques du Réalisme magique, voici aujourd’hui quelques œuvres que j’ai appréciées (ou non), ou dont j’ai entendu parler. Je suis évidemment loin de tout connaître, donc n’hésitez pas à proposer d’autres œuvres de Réalisme magique dans les commentaires 😉

black-panther-grand

Image tirée de Black Panther

A l’attention des auteurs francophones :

A condition que vous ne mettiez pas de lien vers un site marchand, je vous invite à parler de vos oeuvres de Réalisme magique publiées, qu’elles l’aient été par une maison d’édition traditionnelle ou par auto-édition. Après vérification, je vous ajouterai dans la liste avec plaisir^^

Littérature

 

Œuvres francophones

  • Sous le Lierre, Léa Silhol

 

Œuvres étrangères

 

Manga/Anime

  • Certains univers de Hayao Miyazaki

 

Bandes dessinées

 

Jeux

 

Télévision/cinéma

 

 

 

50 nuances d’Imaginaire : Réalisme magique

Le Réalisme magique est généralement plus connu comme un style de peinture, que comme une déclinaison de la Fantasy. Déjà parce qu’il est facilement confondu avec le fantastique, et ensuite parce que je n’ai pas l’impression qu’on trouve beaucoup d’oeuvres disponibles dans les librairies. Je n’en ai, d’ailleurs, pas lu beaucoup, mais le peu que j’ai lu m’a vraiment intéressée.

index

Peinture de Rob Gonsalves

 

La Fantasy relevant du Réalisme magique semble n’avoir que peu de caractéristiques. Dans le paysage de la fantasy, d’ailleurs, elle est un peu à part, puisqu’elle se déroule dans un univers très proche du nôtre, évoquant des pays, des cultures, des époques… qui existent réellement chez nous, ce qui peut rappeler du fantastique. Le Réalisme magique peut se situer aussi bien dans le passé, que dans un futur plus ou moins proche (dans ce cas là, la Fantasy se mêle à la Science-fiction, anticipation ou post-apo). En bref, c’est en quelque sorte une réécriture de notre monde, mais avec des éléments surnaturels.

Alors, comment le distinguer de l’urban fantasy ou du fantastique ?

Caractéristiques

 

  • Un univers réaliste

Comme je le disais, le Réalisme magique prend place dans un univers similaire au nôtre. L’histoire peut se passer dans un pays ou un continent parfaitement connu, à une époque avérée (le Moyen-Age par exemple, tout simplement), ou non (il se joint alors à de la science-fiction). En fait, l’univers semble assez banal. Et il le serait en effet sans la partie « magique » du nom de ce genre.

 

  • Un surnaturel banalisé

C’est ce point qui le différencie du fantastique. Pour rappel, le fantastique c’est l’irruption d’éléments surnaturels extraordinaires (dans le sens où ils ne sont pas considérés comme « normaux » par les personnages). Le lecteur pourra même douter de l’existence de ces éléments (le personnage ne serait-il pas fou ?).

Dans le Réalisme magique, c’est un peu le contraire. Le surnaturel est banal, considéré comme normal voire habituel par les personnages. Personne n’est étonné quand il se passe quelque chose que NOUS considérerions comme anormal. Un serpent parle ? Ben, oui, évidemment ! On peut rencontrer des esprits en se baladant ? Eh oui, normal ! Ici, l’existence de la « magie » ne surprend pas, ne choque pas (même si elle peut effrayer). Elle est normale. De ce fait, le Réalisme répond à la définition de la Fantasy.

 

  • Un style poétique, voire onirique

Peut-être que ce n’est pas une caractéristique obligatoire, mais du peu que j’ai lu, je trouve qu’il se dégage une ambiance particulière de ces livres, poétique (même si le fond ne l’est pas forcément) qui n’est pas vraiment facile à expliquer (le point qui ne sert à rien, du coup 😉 ).

 

  • Une critique de notre monde

De par sa nature, le Réalisme Magique permet assez facilement de critiquer un ou plusieurs aspects de notre monde. Opposition entre l’industrie et une nature fantasmée, critique de religions, de superstitions, réflexion sur l’identité (au sens large), la place des mythes dans le monde, opposition entre tradition et modernité etc…

 

Si ce genre vous intéresse, vous trouverez une liste non exhaustive d’oeuvres dans un prochain article 😉