Par-delà l’invisible, Lise Beth

Par-delà l’invisible

Autrice : Lise Beth, Française

One Shot, Portail Fantasy Jeunesse

2022, Auto-édition

Illustrateur : Stéphane Degeilh

TW : violences parentales, deuil

Léna Solis, âgée de seize ans, n’a plus que pour seul parent : son père.
Elle vit seule avec lui depuis le décès prématuré de sa mère, morte pour excès de surmenage.
Depuis ce jour, Léna a reçu le don d’entrevoir l’invisible.
Elle perçoit des choses et des êtres pour le moins effrayants que l’humain ne peut déceler. Incomprise et maltraitée de tous, son don ne lui apporte que des soucis jusqu’au jour où elle fera la rencontre de Satori. Un esprit qui la guidera vers un autre monde empli de mystères, de surnaturels et de féeries. Un monde enchaîné par une malédiction dont le gardien, Yué, cherche désespérément à l’en protéger…

Lire la suite
Publicité

Angélus des Ogres, Laurent Pépin

Angélus des ogres

Auteur : Laurent Pépin, Français

Novella, peut se lire comme un one-shot mais suit Monstrueuse Féérie

Fantastique

2021, Flatland

TW : Milieu psychiatrique, rapport à la nourriture, anorexie, PTSD

Cette chronique s’inscrit dans le cadre d’un Service-Presse. Je remercie l’auteur de m’avoir fait confiance et de m’avoir proposé de lire son livre.

« J’habitais dans le service pour patients volubiles depuis ma décompensation poétique. Au fond, je crois avoir toujours su que cela se terminerait ainsi. Peut-être parce qu’il s’agissait du dernier lieu susceptible d’abriter une humanité qui ne soit pas encore réduite à une pensée filtrée suivant les normes d’hygiène. Ou plus simplement, parce qu’il n’y avait plus de place ailleurs dans le monde pour un personnage de conte de fées.

Je dois pourtant reconnaître qu’il n’y avait rien eu de féerique dans les évènements qui avaient présidé à mon admission : ma rencontre amoureuse avec une Elfe avait terriblement mal tourné, et les Monstres de mon enfance en avaient profité pour ressurgir. Je m’étais retrouvé plongé à nouveau dans le désert de ma venue au monde, un monde étranger et dangereux, où je ne savais pas bâtir. Sur ma langue desséchée, les mots mouraient ou devenaient fous. Parfois, même, mon corps se déchirait, sans savoir pourquoi. »

Lire la suite

Monstrueuse féérie, Laurent Pépin

Monstrueuse féérie

Auteur : Laurent Pépin, Français

One Shot Novella

Fantastique

2020, Flatland

TW : Maltraitance physique et psychologique par les parents

Cette chronique s’inscrit dans le cadre d’un Service-Presse. Je remercie l’auteur de m’avoir fait confiance et de m’avoir proposé de lire son livre.

Depuis toujours, j’ai du mal à établir des contacts avec les gens « normaux ». Quand je suis dans le trou noir, la tronche à l’envers, avec l’envie d’engueuler le vent et les oiseaux, je me dis parfois que ce sont des modèles en série, des ersatz, des brumes floues, sans consistance.

Alors que les bizarres, c’est plus noble. Eux, ce sont des modèles uniques qui sont nés sans mode d’emploi et en kit et qui ont dû se fabriquer seuls. Alors, bien sûr, ça donne des constructions très personnelles. Les idées ne sont pas au bon endroit, ou bien elles sont morcelées ou trop vastes, sans limites. Et parfois, il manque des pièces. C’est le problème des trucs en kit.

Je suis devenu psychologue et je travaille dans ce centre.
Souvent mon boulanger me demande si ce n’est pas trop dur de travailler avec les « fous ». Moi j’ai envie de lui répondre que ce qui est vraiment dur, c’est plutôt ce genre de dialogue, mais je me tais.

Et je ne peux pas répondre que parmi les monuments, on peut trouver des elfes.

Lire la suite