Magic Charly T1 : L’apprenti, Audrey Alwett

L’apprenti

T1/? du Cycle Magic Charly

Autrice : Audrey Alwett, Française

Fantasy Jeunesse

2019, Gallimard Jeunesse

Illustrateur : Stan Manoukian

Diversité : pp Noir, ps d’origine asiatique

On peut avoir un chat doué de capacités hors du commun et tout ignorer de l’existence des magiciers. C’est le cas de Charly Vernier, jusqu’à ce qu’il découvre que sa grand-mère pourrait être un membre éminent de cette société. Mais elle court un grave danger. S’il veut la sauver -et se sauver lui-même- Charly n’a pas le choix, il lui faut devenir apprenti magicier.

Beignets de prédiction, grimoires volants, serpillière enchantée et pilleur d’âmes… Bienvenue dans le monde ensorcelant de Magic Charly!

Mon avis

Je dois avouer que je tire mon chapeau (de sorcière, évidemment), à toustes les auteurices jeunesse post vague Harry Potter. Parce qu’il suffit d’écrire de la Fantasy Jeunesse avec des sorciers et des non-sorciers (quels que soient leurs noms), pour et qu’immédiatement on y voit un Harry Potter bis. C’est un peu dommage, à mon sens.

Et malheureusement, je suis un peu tombée dedans avec Magic Charly : comprendre que j’ai mis des lustres avant de le lire parce qu’à force de voir des gens qui le comparaient à HP, je n’étais pas hyper motivée pour le lire. Sauf qu’en fait, ça n’a absolument rien à voir avec HP, à part le côté « Roman Jeunesse avec de la magie ».

Dans Magic Charly, nous suivons Charly (comme par hasard !), un adolescent Noir de haute taille dont l’apparence lui vaut d’être mis à l’écart et craint par les autres. Sauf que Charly est en réalité très attachant, loyal, super gentil, et pas du tout prompt à la colère ou à la bagarre, quoi qu’on puisse penser de lui. Nous avons également Sapotille, une adolescente discrète qui est pourtant une force sur qui compter. Et déjà, un roman jeunesse qui incite à ne pas croire aux apparences, c’est cool. Parmi les autres personnages sympathiques, comptons un chat… et une serpillère.

Vous avez bien lu. Pépouze la serpillère est adorable. Tout le monde a besoin d’une Pépouze chez soi.

Charly se découvre magicier sur le tard, après que sa grand-mère également magicière ait perdu la mémoire. Et ça, c’est difficile à gérer. Pas seulement la découverte de cet autre monde, mais la « sénilité » de la grand-mère, qui ne se souvient plus de grand-chose et est dépendante de ses proches, proches qui ne savent pas trop comment se conduire par rapport à ça. Pire encore, Charly comprend rapidement que sa grand-mère est en danger, et sa mémoire pourrait bien être la clé. D’ailleurs, l’intrigue m’a pas mal surprise. Ca commence de façon très soft, « enfantine », avec la découverte de cet univers de magie, mais l’intrigue devient plus sérieuse et plus sombre, abordant des thèmes que je n’aurais pas cru trouver ici : réaction face à la mort, la culpabilité, le refoulé… On est bien dans un roman Jeunesse, il n’y a rien de foncièrement choquant, mais il n’entraîne pas les lecteurices dans un monde empli seulement de magie merveilleuse. Il y a quand même pas mal d’humour, de quoi passer un bon moment.

Concernant l’univers, il est très chouette, mais on sent qu’on est dans un tome introductif et qu’il n’est qu’en partie esquissé. D’ailleurs, il y a bien une école de magie quelque part, mais pour le moment, on n’y met pas les pieds, Charly et Sapotille apprenant la magie auprès de maître Lin, et allant dans une école ordinaire en parallèle. Parmi les éléments que j’aime beaucoup pour l’instant : la mémoire qui est source de magie, la magie limitée (les personnages ne peuvent en user à loisir, ils portent un sablier dont le sable s’écoulant indique la magie qu’ils peuvent encore utiliser avant le prochain rechargement), ou encore les Allégories, où certaines notions se trouvent représentées en chair et en os.

Bilan

Une très bonne surprise que ce premier tome, avec des personnages très attachants, un univers intéressant qui commence tout juste à se dévoiler, et où l’humour côtoie les sujets plus graves.

Et on veut toustes une Pépouze !

Et ailleurs, qu’en pense-t-on ?

9 réflexions sur “Magic Charly T1 : L’apprenti, Audrey Alwett

  1. J’avais adoré ce roman, une magnifique surprise ! J’aurais aimé grandir avec. Et tu as raison,on devrait toustes avoir une Pépouze chez soi 😁
    Le tome 2 est encore meilleur. Si si c’est possible ! 😱 Et il développe beaucoup plus l’univers magique.

    Aimé par 1 personne

    • Vraiment bonne surprise aussi, surtout qu’à la base j’y allais un peu à reculons tellement je m’attendais à quelque chose de plus proche de HP par rapport aux chroniques. J’ai le 2 dans ma PAL mais je n’ai pas encore pris le temps de le lire, du coup chouette s’il est encore mieux 😀

      Aimé par 1 personne

  2. Pingback: Index : Oeuvres francophones | L'Imaginaerum de Symphonie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s