Fantasy et Clichés : statistiques fantasy (2019)

green_crystal_dragon_by_sandara_da2eheg-fullview

Green Crystal Dragon, Sandara

Ainsi que je vous le disais, je suis un peu fatiguée du cliché qui atteste que la Fantasy est cliché. A mes yeux, dire que les dragons dans la Fantasy, c’est cliché, c’est autant un cliché que le flic dans un thriller. Ils ne sont pas obligatoires, mais malgré tout ils font partie des tropes, des codes qui participent à l’essence d’un genre.

Mais quand même, je peux comprendre qu’on puisse saturer. Mais je me suis quand même demandé si les elfes, les nains, les dragons, les prophéties et tout… étaient si majoritairement présents que plein de monde semble le penser (non, vraiment, je vois sans arrêt des articles ou des commentaires là-dessus…).

Du coup, je me suis dit que j’allais vérifier ça par des chiffres. Et quitte à m’amuser dans mon coin, je me suis dit que je pouvais vous partager les résultats de mes tableaux. Pas beaucoup d’entrées pour le moment, seulement 64, mais hé ! je me suis bien amusée à les faire, donc je compte bien continuer à affiner les résultats :3 Il y a possiblement quelques erreurs, mais disons que ça donne à mon avis une bonne idée de ce qu’on trouve dans la Fantasy quand même.

Elus et prophéties

the_chosen_one__by_viria13_d3aiy8v-pre

The Chosen One, viria13

Que les prophéties soient importantes ou mineures dans l’intrigue, qu’elles soient vraies ou fausses… elles comptent pour Oui.

Prophéties
Oui Non
Nombre 14 50
Pourcentage 21,88% 78,13%

Première chose que l’on peut noter… eh bien c’est qu’elles ne sont pas majoritaires, même pas 1/4 des romans de ma liste. Et parmi les 14, toutes n’ont pas la même nature ni la même importance, puisque par exemple :

  • la prophétie peut être en fait une entité consciente et un personnage à part entière
  • la prophétie peut être autoréalisatrice, donc en essayant de la contre-carrer… on la fait se réaliser
  • on peut croire la prophétie destinée à sauver le monde… alors que c’est l’inverse
  • on ne sait pas si les prophéties sont vraies ou si ce sont des élucubrations
  • la prophéties est anecdotique
  • la prophétie est malcomprise
  • etc

Bref, la prophétie en tant que telle, ça ne veut rien dire, puisqu’elle peut être utilisée de plusieurs façons différentes. Ce qui pose problème, je pense, c’est quand elle induit une facilité scénaristique, notamment pour expliquer pourquoi on suit tel personnage et pas un autre. Mais bon… si ça peut permettre d’entrer plus vite au cœur du sujet…

 

Alors ici, j’ai étendu la notion d’Elu aux personnages orphelins qui sont voués à une destinée extraordinaire (genre l’héritier perdu du royaume machinchose)

Elu/Orphelin
Oui Non
Nombre 18 46
Pourcentage 28,13% 71,88%

Eh bien là encore… ils ne sont pas si fréquents que ça dans mes lectures. Et là encore, finalement, les élus ne se ressemblent pas forcément. Alors, première chose, pourquoi cette différence entre les deux ? Parce que toutes les prophéties ne sont pas vouées à choisir un élu, et que tous les élus ne sont pas sélectionnés par prophétie. Cela peut être par exemple par leur lignée (enfant d’un ancien roi, d’un antagoniste etc…) ou d’un talent particulier sorti de nulle part, notamment pour leur magie.

  • l’élu qui n’a pas du tout envie de faire ce qu’on attend de lui et qui veut juste rentrer
  • l’élu qui… n’est pas celui qu’on pense
  • l’élu parce que mauvais endroit/mauvais moment/ pas de bol
  • l’élu qui se fait critiquer justement parce qu’il est l’élu
  • etc

(et là, il n’est pas dedans, mais on peut aussi penser à l’élu type Anakin dans Star Wars, qui ne sert finalement pas le côté auquel on pensait au départ).

Le problème de l’Elu, c’est surtout quand il s’agit de facilité scénaristique, et qu’il faut bien expliquer pourquoi on suit ce personnage qui semble complètement banal, si bien que des fois, on se demande pourquoi d’autres personnages ne seraient pas capables de faire le boulot.

Mais là encore, ce n’est pas parce qu’il y aura un Elu que ce sera forcément mauvais ou cliché… La figure de l’élu a son intérêt et peut donner des choses intéressantes.

 

Cosmologie, Faune et Flore

dragon_rider_by_chirun_dbn6lis-pre

Dragon rider,  chirun

Importance des divinités
Non Mineure Importante
Nombre 35 5 23
Pourcentage 54,69% 7,81% 35,94%

Rien de spécial à dire sur celui-ci, si ce n’est qu’on trouve des divinités dans plus de la moitié des romans de la liste, à divers degrés d’implication. Certaines sont des créatures réelles, d’autres non, et des fois… on ne sait pas. Cela ne semble pas étonnant compte tenu de l’omniprésence des religions dans notre monde.

 

Dragons
Oui Non Mineur
Nombre 11 46 7
Pourcentage 17,19% 71,88% 10,94%

Alors au final… eh bien pas tant de dragons que ça ! En plus, la moitié des dragons présents ont soit peu de temps d’apparition, soit une importance mineure dans le roman. Et pourtant, j’adore les dragons  !

Alors, pourquoi a-t-on l’impression d’en voir partout (moi y compris) ? Je pense que c’est aussi dû au fait qu’on en voit dans d’autres médias, animes, dessins animes, jeux vidéos, bandes dessinées… et que du coup, le cerveau sature. Mais si on regarde juste le format roman… Oui, il y en a. Mais bon, il est assez facile de les esquiver, et puis du coup ce n’est pas forcément la faute de la littérature Fantasy elle-même.

Puis, hé, on a :

  • certains parlent, d’autres non
  • certains très, très intelligents, d’autres de « simples » animaux
  • certains sont rusés, d’autres raffinés, d’autres sauvages…
  • certains sont gentils, d’autres destructeurs
  • certains crachent du feu, d’autres non
  • certains sont organisés en « peuples », d’autres sont solitaires, voire rarissimes…
  • etc…

 

Chiens/ Loups et félins
Oui Non
Nombre 20 44
Pourcentage 31,25% 68,75%

Alors celui-ci, c’est parce que j’avais l’impression que les félins et les canidés étaient pas mal présents. Eh bien impression confirmée, il y en a même plus que les dragons ! (on est d’accord que si le personnage croise un chat dans la rue, ça rentre dans non, hein ? Je parle de félins et de canidés importants dans l’univers ou l’histoire, voire des personnages à part entière). Il peut s’agir de créatures magiques ou de « simples animaux » (les Direwolves du Trône de Fer sont pas magiques, mais booooon).

J’adore les chats, donc ça ne me dérange pas, mais bon, il n’est pas interdit de diversifier et de proposer des loutres ou des méduses 😉

 

Créatures « magiques » autres que dragons, félins, loups
Oui Un peu Non
Nombre 21 7 36
Pourcentage 32,81% 10,94% 56,25%

Il y a quand même plus de 40 % des romans qui montrent d’autres créatures que les dragons, les félins et les canidés. Ce qui montre que la créature fantastique est une figure incontournable de la Fantasy, mais qu’il est quand même largement possible d’en lire sans bestioles. Je n’ai pas fait le détail, mais dans ces 40%, toutefois, j’ai l’impression qu’on voit toujours un peu les mêmes… (griffons, licornes, oiseaux…)  Là encore, il n’est pas interdit de diversifier. Les mythologies de notre monde sont très riches, sans parler des cryptides. Et puis vous écrivez de l’imaginaire, alors vous pouvez aussi faire preuve d’imagination 😉 Sérieusement, vous trouvez beaucoup de manticores, de catoblépas et de tatzelwurm dans les romans de fantasy ? Et puis même parmi les vrais animaux de notre monde, il y a de quoi puiser de l’inspiration (si vous écrivez une histoire avec des tardigrades magiques dedans… je veux la lire ! Sérieux).

Note : les créatures humanoïdes de type trolls, gobelins, elfes et compagnie ne figurent pas dedans. On en parle plus tard.

 

Plantes « magiques »
Oui Non
Nombre 3 61
Pourcentage 4,69% 95,31%

Oulà ! ça dégringole ! De toute évidence, les plantes inspirent beaucoup moins que les animaux ! Bon, je plaide coupable… j’en ai pas non plus dans mes romans^^ (Pareil qu’au-dessus, faut que la plante soit quand même notable. Je n’ai ainsi pas compté l’athelas du Seigneur des Anneaux dans les Oui, surtout que bon, si ça se trouve, c’est une plante qu’on trouve aussi chez nous. Elle a des propriétés intéressantes, mais c’est pas une mandragore qui crie non plus, quoi).

 

Magie

magic_meowigins_by_alradeck_d8xexjz-fullview

Magic Meowigins, ALRadeck

Magie
Non Mineure Importante
Nombre 3 28 33
Pourcentage 0,59% 43,75% 51,56%

Oui, bon là… Sans trop de surprise, pas mal de magie dans la Fantasy, les romans qui n’en ont pas sont extrêmement rares. Elle est parfois importante, explosive, ou plus discrète, mais elle est là. Si vous voulez de la magie originale ou complexe, vous pouvez regarder du côté de Brandon Sanderson, Steven Erikson ou Alexandre Flamand. (Note pour l’année prochaine : quelle est la proportion de magie basée sur les 4 éléments ? Je pense qu’il y en a quelques uns en tout cas)

 

Objets magiques
Oui Non
Nombre 28 32
Pourcentage 43,75% 50,00%

Pas trop de surprise là encore, pas mal d’épées magiques, d’amulettes, de catalyseurs de magie, d’objets à détruire etc… Vous l’avez compris, il est moins original de faire un récit avec un objet magique qu’avec un dragon^^

Vous remarquez quand même qu’il y a un problème sur le pourcentage, et c’est normal. C’est parce que pour certains romans… ben je me rappelle plus s’il y a des objets magiques ou pas 😥

 

Univers

minas_tirith_by_aronja_dbnqspk-fullview

Minas Tirith, Aronja

Inspiration Médiéval occidental
Oui Non
Nombre 30 34
Pourcentage 46,88% 53,13%

ça ne m’étonne pas plus que ça, vu que la Fantasy est souvent associée au médiéval occidental, mais avec l’émergence du Steampunk, de la Gunpowder, de l’Urban et tout, je pense que ce résultat est désormais à nuancer. (D’ailleurs, pour celleux qui passent dans le coin, auriez vous des romans à me conseiller qui se passent dans un univers inspiré de l’Afrique ou de l’Asie au lieu de l’Europe occidentale ? Merci^^).

 

Nature des Personnages

elven_archer_concept__commission__by_sciamano240_dap8bal-pre

Elven archer concept, Sciamano240

Alors, qu’entends-je par séides monstrueux ? Eh bien les créatures types orcs, gobelins, trollocs, urgals etc… qui servent le Seigneur des Ténèbres.

Séides « monstrueux »
Oui Non
Nombre 12 52
Pourcentage 18,75% 81,25%

Alors, franchement, je m’attendais à plus. Ce qui me semblerait intéressant, ce serait justement de sortir les orcs et tout de l’étiquette « engeances de l’ombre » pour proposer des créatures plus nuancées et moins « séides ». Il me semble qu’il y en a, d’ailleurs.

 

« Seigneur du Mal »
Oui Non Si on veut
Nombre 21 38 4
Pourcentage 36,21% 65,52% 6,90%

Quand au Seigneur des Ténèbres… eh bien il y en a. Mais si, vous savez, ces personnages qui sont bien méchants, sans trop de nuances. Bon, du coup, c’est plutôt équilibré entre les seigneurs des ténèbres et les antagonistes plus… « complexes ». Personnellement j’aime bien les deux, mais pour fonctionner le seigneur des ténèbres a besoin, à mon avis, d’un certain charisme et d’un niveau suffisant de dangerosité. Il peut être tangible (Voldemort) ou intangible (Sauron).

Humains Principalement humains Humains et Nonhumains Nonhumains
Nombre 36 2 24 1
Pourcentage 56,25% 3,13% 37,50% 1,56%

(Bon, il en manque un, mais j’arrive pas à trouver lequel bug, donc tant pis)

Principalement humains = surtout des humains, les autres sont minoritaires mais existentBon, c’est une invasion, y’a des humains partout ! Petite explication des catégories :

Humains et non humains : les non-humains ont quand même une certaine présence, équivalente ou non à celle des humains (donc elfes, nains, trolls toussa)

Non humains : pas d’humains à l’horizon !

Il y a donc en gros 45% de chances de tomber sur des entités humanoïdes, mais il est très rare de ne pas rencontrer d’humains, qui restent malgré tout LA référence. En même temps, hé ! on parle d’univers imaginaires, pourquoi y’aurait que des humains ?

Et puis… oreilles pointues ou pas oreilles pointues ?

 

Elfes et assimilés et/ou nains
Oui Non
Nombre 13 51
Pourcentage 20,31% 79,69%

Eh bien pas oreilles pointues 🙂 Pas tant qu’on pourrait le croire en tout cas, seulement 13% des romans de la liste ont des elfes et assimilés, ou des nains, ou les deux. Et puis les elfes… c’est vague. Pour rappel, les elfes grands, beaux, sages et tout tels qu’imaginés par Tolkien n’étaient pas ainsi à la base, mais plutôt des genres de lutins facétieux. Donc voir un elfe dans un roman… ben ça ne veut rien dire. Elfe à la Tolkien ? Lutin ? Réadaptation ? Bienveillant ? Maléfique ? Facétieux ? Alors, oui, si l’auteur.ice nous ressert  Legolas ou Gimli sans s’être réapproprié ces figures, sans les adapter à son propre univers, il y a soucis (et encore, hein, après tout, il y a des archétypes de personnages humains qui reviennent aussi et ça ne semble pas poser autant de problèmes).

Enfin peu importe, si vous n’aimez pas les elfes ni les nains, il y a moyen de passer outre. Et vu les différences de statistiques, les elfes et les nains ne sont pas les seuls êtres humanoïdes qu’on peut trouver.

 

Humanoïdes hybrides animaux Non Oui
Nombre 61 3
Pourcentage 95,31% 4,69%

Alors, ça je l’ai testé parce que je croyais qu’il y en avait beaucoup. Eh ben… non. Et j’ai compris pourquoi, c’est parce que je lis pas mal de mangas, que je regarde pas mal d’anime, et que ces personnages sont effectivement récurrents. Mais apparemment pas dans la Fantasy romanesque, du coup.

 

Représentation des Personnages

northern lights

Northern Lights, artofcarmen

Protagoniste
Masculin Féminin Masculin et Féminin
Nombre 24 18 21
Pourcentage 37,50% 28,13% 32,81%

A ma grande surprise, c’est globalement plutôt équilibré, principalement grâce aux romans contemporains quand même. Mais c’est bien, ça bouge^^

 

Représentation
Oui Un peu Non
Nombre 15 10 39
Pourcentage 23,44% 15,63% 60,94%

… Ouais, bon, là par contre, y’a encore un peu de boulot. Qu’entends-je par représentation ? Eh bien des personnages racisés, LGBTIAQ+, en dehors des standards actuels de beauté, neuro-atypiques, handicapés, malades… (et j’ai été plutôt gentille sur mes oui et mes un peu). Mais bon, quand même, il y a du mieux. Mais il y a quand même 61 % de ces livres avec que des personnages blancs, hétéro, minces, neuro-typiques, en bonne santé etc… Et puis parmi les représentations… disons que certains profils sont moins représentés que d’autres, voire carrément oubliés.

(Je dis pas que c’est mal de ne pas en mettre, hein, du tout, seulement c’est pas hyper représentatif de la diversité humaine, et quand on fait partie de ces catégories, c’est pas toujours facile de se comprendre et de s’accepter quand on a aucun modèle qui nous ressemble, et encore moins facile de SE faire accepter si les autres n’ont pas conscience que leur existence est aussi légitime que la leur. J’en ai déjà parlé (ici ou ) donc je ne vais pas épiloguer).

 

Sujets de société
Oui Non
Nombre 16 48
Pourcentage 25,00% 75,00%

Ce n’est pas le but de la Fantasy, mais il y a quand même 25% des romans qui évoquent des thématiques réelles et actuelles telles que le féminisme, le racisme etc… Donc, hé, la Fantasy c’est pas que du divertissement hein, ça fait réfléchir, aussi 😉

 

Bilan

griffin.jpg

Griffin, akreon

Et voilà pour les statistiques sur la fantasy en général. Il n’est pas possible d’en tirer des conclusions globales vu la petite taille de l’échantillon, mais voilà, j’étais curieuse de savoir ce que je lisais, et j’ai eu quelques surprises^^

Pour ma part, je trouve que la Fantasy ne mérite pas sa réputation de ne montrer que des nains, des elfes, des dragons, des prophéties etc… Mais je vous laisse tirer de tout ça les conclusions que vous voudrez, on verra l’année prochaine si ça a bougé^^ 

Mais quand même… la prochaine fois on va s’intéresser de plus près à la Fantasy épique, je pense que vous comprendrez vite pourquoi^^

 

(mettez des ploooooontes et des potilapins ! (si vous avez la référence, big up à vous. Mais ça n’a rien à voir avec la Fantasy, donc sans doute pas^^))

8 réflexions sur “Fantasy et Clichés : statistiques fantasy (2019)

  1. Certains stats ont réussi à me surprendre ! ^^ Comme quoi, même plongé dans l’imaginaire, on peut aussi être touché par cette fausse image des clichés… Ou alors j’en suis moins lassée et je me tourne vers des ouvrages où il y en a davantage.

    J'aime

  2. Je ne suis pas vraiment surprise par ces résultats en fait. Sur la plupart des romans que je lis, pratiquement aucun ne propose d’elfes, de nains, de licornes, etc. Les dragons je les ai surtout trouvés dans les gros succès (GOT, L’assassin royal, Bilbo) en dehors de ça, je n’en ai pas trop le souvenir. Je pense que ces « clichés » viennent surtout des pontifes du genre qui ont forgé ces idées reçus. Tolkien pour les elfes et les nains, GOT et Bilbo pour les dragons, la Belgariade et Harry Potter pour les enfants élus et les prophéties, et d’autres que j’oublie, mais dans le paysage global ils ne sont pas majoritaires.

    Aimé par 1 personne

  3. Pingback: Fantasy et clichés : conclusion | L'Imaginaerum de Symphonie

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s